ÉPARGNANT 3.0 : LA VIDEO

Internet est vraiment incroyable !

Alors que je vérifiais mon référencement sur Google, je suis tombé sur une vidéo extrêmement bien faîte résumant mon livre.

Voila quelques éléments clés que vous pourrez apprendre dans la vidéo :

  • Il est extrêmement compliqué de faire mieux que le marché, donc autant suivre le marché.
  • Il est très important de diversifier.
  • Les fonds classiques ont des frais très importants qui grèvent la performance.
  • Les trackers (ETF) permettent de suivre des marchés très diversifiés pour des coûts de gestion très intéressants.
  • Cette méthode est simple mais il existe une difficulté, on est son propre ennemi. Il ne faut pas abandonner la méthode au son du canon.
  • Cette méthode permet d’épargner de façon performante sans y passer beaucoup de temps.

Merci à ce Youtuber … que d’ailleurs je ne connais pas.

2016-10-15T17:36:29+00:00

2 Commentaires

  1. MC 3 février 2016 à 22:20␣- Répondre

    Merci pour ce livre particulièrement efficace et très logiquement argumenté. Cette vidéo est très fidèle. Quelques commentaires : la méthode part du postulat que « les marchés sont efficients » et que l’on ne peut donc pas les battre… d’où le choix du suivi d’indices qui présentent des garanties de succès statistiques. Mais finalement n’est-ce pas le contraire ? Est-ce que ce n’est pas plutôt parce que les marchés ne sont pas efficients qu’il est impossible de les anticiper et de les battre ? L’histoire du capitalisme est une succession de crises économiques et financières. Mais ce postulat contraire n’enlève aucun attrait à votre méthode qui semble très séduisante.
    Il manque au livre un petit développement sur la « réplication synthétique » qui parait complexe. Un article sur le blog serait bienvenue avec ses risques notamment.
    Bravo pour cette analyse !

    • Edouard Petit 13 février 2016 à 14:52␣- Répondre

      Bonjour,

      Oui j’ai bien prévu d’écrire un billet sur la réplication synthétique, c’est une demande récurrente et tout à fait légitime. Mais je peux vous donner déjà le résultat : la réplication synthétique n’est pas réellement plus risquée que la réplication physique.

      Bien à vous
      Edouard

Laisser un commentaire