Blog gestion passive et ETF | Bonnes pratiques investissement

PILOTER SES APPORTS

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ layout=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding_top=”” padding_right=”” padding_bottom=”” padding_left=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none” last=”no” hover_type=”none” link=”” border_position=”all”][fusion_text columns=”” column_min_width=”” column_spacing=”” rule_style=”default” rule_size=”” rule_color=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” class=”” id=””]

Les éléments à prendre en compte pour piloter vos apports

On me demande souvent quelle est la meilleure méthode pour allouer ses apports dans un portefeuille de trackers. Théoriquement, pour parfaitement optimiser il faudrait faire des calculs très précis qui intégreraient les éléments suivants :

  • montant des apports
  • fréquence des apports
  • fréquence de vos reééquilibrages
  • frais de courtages
  • nombre de trackers
  • valeur des trackers
  • etc.

L’objectif est que chacun de vos apports vous permette d’être le plus proche possible de votre allocation cible. Cependant, la recommandation est toujours la même. Il faut chercher à faire simple. Dévier de moins de 5 points de votre allocation cible n’est pas un réel problème et ne doit surtout pas vous bloquer pour faire des apports.

Certains courtiers, tels que Bourse Direct, donnent directement la répartition des actifs entre les différentes lignes de son portefeuille. Il suffit alors de mettre son apport sur la ligne du tracker qui a le plus dévié de son allocation cible vers le bas. C’est à mon avis plus précis et encore plus facile à mettre en oeuvre que de mettre sur la ligne qui a le plus baissé.

Utilisation de Google Sheets

Si vous voulez être plus précis dans votre analyse ou si votre courtier ne vous donne pas directement la répartition de votre portefeuille, la meilleure solution est à mon sens d’utiliser Google Sheets. En effet, Google Sheets est une solution très simple pour valoriser un portefeuille financier avec les cours du jour. Il suffit d’une formule pour faire cela, contrairement à Excel. Voilà à quoi peut ressembler la feuille Google Sheets. J’ai pris pour exemple un portefeuille de tracker assez simple, mais qui me semble bien équilibré :

  • 40% de fonds Euros
  • 20% d’un tracker Etats-Unis SP500
  • 20% d’un tracker Européen qui inclue des mid-caps
  • 10% d’un tracker investi dans les pays émergents

  apports

Le montant de votre portefeuille se calcule automatiquement. La fonction est la suivante : “=GOOGLEFINANCE(CODE_TRACKER)”. Les codes des trackers sous la forme de mnémonique et non ISIN, est indiquée sur le site web de votre courtier. Les trackers côtés sur Euronext Paris doivent être précédés par “EPA”. Ainsi GOOGLEFINANCE(EPA:500) renverra la valeur du tracker Amundi SP500.

Il n’y a que les chiffres en rouge à remplir, c’est à dire le nombre de titres de chaque trackers que vous voulez acheter. Il ne vous reste plus qu’a simuler vos différents apports pour vous approcher de votre allocation cible. Mais faîtes attention à ne pas multiplier les ordres, c’est à dire les frais. Pour vous aider, je mets le lien vers la google Spreasheets. Ainsi, vous pourrez l’adapter à vos propres besoins, ici.

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 Commentaires

  1. Bonjour, je suis en train d’étudier ma maniere de completer mon portefeuille. Je voudrais votre avis et attirer l’attention des lecteurs sur les frais des courtiers binck et bourse directe.
    – Par exemple : si je vise 75% de Amundi World (cours autour de 270 euros) et 25 % de Amundi SP500 (cours autour de 45 euros).
    je pars sur un investissement d’environ 400 euros/mois.
    Pour respecter à peu près la répartition (75% / 25%) j’achete 1 ETF World (270 euros) et 2 ETF SP500 (90 euros)

    Avec binck les frais représente 0.9 % pour ETF world et 2.8% pour ETF SP500. (2.5 euros en dessous de 1000 euros).
    Avec Bourse directe les frais représente 0.37 % pour ETF world et 1.1% pour ETF SP500. (0.99 euros euros en dessous de 500 euros).

    Cela represente une sacré difference et un gros manque à gagner je trouve chez binck par rapport à bourse directe. On remarque aussi que l’on perd tout de même 1.1 % sur les ETF500 car elles ont une faible valeur.

    Que conseillez vous ? Acheter tous les 2 mois pour réduire les frais de courtages en doublant les quantités ?
    Le fait d’échelonner les achats tous les 2 ou 3 mois ne nuit t’il pas à la méthode ?

    Merci

  2. Robin MATHIAS dit :

    Même difficulté pour Amundi IS MSCI Emerging Markets qui a migré au Luxembourg également pourtant le code AEEM ne semble pas avoir changé

  3. Bonjour j’ai le même souci avec Amundi IS MSCI Emerging Markets qui est passé au Luxembourg également pourtant le code AEEM ne semble pas avoir changé d’après mon banquier. Comme dit Monsieur PETIT attendons de voir…

  4. Bonjour,

    Votre formule m’a simplifie la vie, merci :-)

    Malheureusement, depuis qq jours, je n’arrive plus a obtenir la valeur de l’indice Amundi MSCI World (EPA:CW8) dans Google Sheet via la formule GOOGLEFINANCE(EPA:CW8).

    Il me renvoie cette erreur:

    Error
    When evaluating GOOGLEFINANCE, the query for the symbol: ‘EPA:CW8’ returned no data.

    La formule marche correctement pour d’autre valeurs de tracker (par exemple EPA:PLEM) dans ma feuille de calcul.

    Avez-vous (ou d’autre utilisateurs) eu le problème précédemment ? Est-ce temporaire, ou y a t-il un work-around ?

    D’avance merci pour le support et encore bravo pour votre site (et vos livres, j’ai lu les deux :-))

    Julien

    1. Bonjour Julien,

      Oui en ce moment certains ETF sont en train de changer d’une domiciliation en France au Luxembourg. Ca peut un peu perturber les choses … attendons de voir si cela se rétablit.

  5. Robin MATHIAS dit :

    C’est exact je viens de relancer la feuille et elle fonctionne. Compte tenu de la clarté de votre blog, je vais lire votre dernier ouvrage. Continuez c’est un outil intéressant.

  6. Robin MATHIAS dit :

    Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog et il est bien fait. En cliquant vers le lien Google Sheets il semble que le tracker EPA:500 ait disparu, car il renvoie un message d’erreur dans le tableau. Est-ce le cas ? Dans l’affirmative existe-t-il une alternative à ce tracker ? Merci d’avance.

    1. Bonjour, j’ai l’impression que ça marche, l’ETF “EPA:500” existe toujours normalement, mais il a récemment changé de Code ISIN, ça a pu perturber le système quelques jours.

  7. Edouard Petit dit :

    Bravo ! Et je suis ravi que cela puisse vous aider. N’hésitez pas à en parler autour de vous.

  8. Bonjour Edouard,

    merci pour ce blog.
    Question : vous parlez de 40% en fonds Euros. Qu’est-ce exactement ? Où les achète-t-on ?

    Merci pour votre réponse.

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,

      On en achète dans une bonne assurance vie, pas trop chargée en frais (et surtout avec 0 frais d’entrée). Il y en a beaucoup en ligne qui sont très bien.
      J’ai fait un article sur ce site faisant une short list d’assurance vie intéressantes.

      Bien à vous

      1. Merci pour votre réponse.
        En effet j’avais trouvé l’article entre-temps. je n’étais simplement pas certain que c’était le seul moyen d’en acheter.
        Grâce à votre livre je vais franchir le cap d’ici peu.

  9. Edouard Petit dit :

    Bonjour,

    Votre solution est intéressante, car très simple et automatique.

    Cependant, elle présente un inconvénient : si vous faites cela avec un faible apport initial, vous allez probablement dévier assez significativement de votre allocation cible.

    Prenons pour exemple un portefeuille de tracker encore plus simple et, malgré tout, tout à fait intéressant : 90% MSCI World (développé) et 10% émergent. Ce portefeuille correspond au MSCI All World.

    Si vous mettez, par exemple, 300€ tous les mois sur l’un puis sur l’autre, vous allez tendre vers une équipondération. Ca ne marche qu’avec un portefeuille à peu près équipondéré. Cela veut dire que vous aurez 50% de votre portefeuille dans des entreprises de pays émergents. Vu la volatilité des bourses des pays émergents, ce n’est pas recommandé.

    En revanche, si votre capital de départ est correctement réparti, vous pouvez faire la tactique que vous proposez. Il faudra tout de même probablement faire la technique expliquée dans l’article une fois de temps en temps.

    Bien à vous

    1. Merci pour la reponse. J’avais en tete des rotations permettant de garder la repartition. Par exemple avec 70% MSCI World (développé) et 30% émergent, je ferais 2 mois ou j’achete le tracker MSCI World puis un mois ou j’achete le tracker emergent. Je me demandais qu’elle serait l’impact d’une telle approche sachant que les frais peuvent representer un pourcentage important sur les apports mensuels (donc impact important avec les interets combine sur le long terme) car les montants des ordres sont petits. Faire un calcul semble complique puisque dependant du scenario car l’evolution des cours est independante et n’est pas lineaire.

      1. Edouard Petit dit :

        Si, en fait, c’est tout à fait possible. Ça permet de ne passer qu’un ordre par mois.
        En revanche, comme vous le soulignez, vous allez de fait varier (un peu) de votre allocations cible. Vos nouveaux apports ne compenseront pas complètement l’évolution de votre capital. Cependant, je ne pense pas que cela va dévier de manière drastique et rapidement. Vous pouvez faire une analyse un peu plus fine tous les 6 mois ou 1 an seulement.
        D’ailleurs, il est possible sur certains courtiers de voir directement la répartition de ses avoirs. Il suffit donc de mettre son apport sur la ligne qui a le plus dévié. Je vais mettre à jour l’article dans ce sens.

  10. Dans un scenario similaire a votre exemple (ie. quelques trackers), est-ce ca vaut vraiment de le coup de ne passer qu’un ordre par mois sur un seul tracker et de tourner chaque mois (pour conserver la meme repartition) plutot que de passer plusieurs ordres chaque mois? Merci