INTÉRÊTS COMPOSÉS : calculatrice et fonctionnement

Si vous vous intéressez à votre argent vous devez absolument connaître les intérêts composés. Einstein aurait dit que c’était une des plus grandes forces de l’univers et Warren Buffett aurait acquis sa fortune, entre autres grâce aux intérêts composés. Le concept est relativement simple : l’argent fait de l’argent qui fait de l’argent, etc. C’est ce que l’on appelle aussi l’effet boule de neige.

Par exemple si vous investissez pendant 10 ans 1000 € qui vous rapportent 10% par an, vous n’allez pas toucher 10 fois 100 euros, soit 1000 euros, mais 1600 euros.

Dans cet article, je partage avec vous : deux calculatrices d’intérêts composés (une très simple et une un peu plus avancée), et je vous explique comment fonctionnent les intérêts composés, et même comment les calculer avec une formule simple.

La calculatrice d’intérêts composés simple

Je vous propose une première calculatrice afin de calculer les intérêts composés de manière extrêmement simple.

Il suffit de renseigner le capital de départ, le taux de rendement et le nombre d’années pendant lesquelles vous investissez.

Vous n’avez pas besoin de connaître la formule de calcul (mais je vous la donne dans la suite de l’article).

La calculatrice pour déterminer votre capital futur

Allons désormais un cran plus loin.

Vous voulez savoir quel sera votre patrimoine dans X années ? Le calculateur d’épargne et d’intérêts composés est là pour vous aider. Vous pouvez faire autant de simulations que vous le désirez.

 

Ce simulateur vous évite de faire un calcul savant, et d’apprendre les formules associées.

Quelles données entrer dans le calculateur ?

Pour cacluler ces intérêts composés, il suffit de rentrer les informations suivantes dans le simulateur :

  • Votre capital de départ
  • Combien vous voulez économiser chaque mois et si cette épargne augmente progressivement (grâce à des augmentations de salaire)
  • Combien de temps vous voulez épargner
  • La performance de votre épargne

Vous pouvez comparer 3 scénarios en même temps. Par exemple :

  • Scenario 1 : Vous épargnez sur un Livret A ou sur un LDDS à 0,5% par an
  • Scénario 2 : vous épargnez sur un bon fonds en euros sur un assurance vie qui ramène 2% par an (cela existe encore, vous pouvez aller voir mon article sur les meilleures assurances vie)
  • Scénario 3 : vous investissez en bourse à 10% par an (il s’agit de la performance sur les 50 dernières années, mais sans prendre en compte l’inflation. Inflation déduite la performance a été légèrement supérieur à 5%. Ce qui est déjà excellent).

Vous pouvez aussi faire varier les taux et le nombre d’années où vous investissez.

Les résultats du simulateur et la magie des intérêts composés

Le simulateur va comparer 3 scénarios présentés sous forme de chiffres et sur un graphique. Tout est calculé automatiquement.

Les résultats chiffrés vous permettent de comparer votre épargne totale et le capital final. Le graphique permet de voir l’évolution en fonction des années.

Vous allez pouvoir vous rendre compte de la puissance des intérêts composés. L’argent fait de l’argent qui fait de l’argent … et ainsi de suite.

Comment fonctionnent les intérêts composés ?

Le concept des intérêts est simple à énoncer : l’argent produit de l’argent qui produit de l’argent. Et ainsi de suite.

Prenons deux exemples avant de partager avec vous vous la méthode de calcul.

Exemples d’intérêts composés

Un exemple : 10 000 euros à 10% pendant 2 ans.

  • La première année le capital passe pas à 11 000 euros, soit 10 000 euros plus 1000 euros (10 % de 10 000 euros)
  • La deuxième année le capital passe pas à 12 100 euros et non 12 000 euros, soit 11 000 euros plus 1100 euros (10 % de 11 000 euros)

Si l’on fait cela sur 20 ans, la différence est vraiment impressionnante.

  • 10 000 euros à 10% par an pendant 20 ans n’aboutit pas à 30 000 euros soit 10 000 € + 20 * 1000 euros (10 000 euros * 10%).
  • 10 000 euros à 10% par an pendant 20 ans deviennent 67 000 euros.
La magie des intérêts composés

La formule de calcul

La formule de calcul des intérêts composés est la suivante :

  • Capital final = capital de départ * (1 + rendement) puissance (nombre d’années)

(Pour être parfaitement précis, il faut élever la puissance au nombre de paiements s’il n’y a pas des paiements tous les ans. Par exemple, si le paiement est mensuel et que l’on investit sur 2 ans, il faut élever à la puissance 24, c’est à dire 2 * 12).

Par exemple, si vous placez 10 000 euros sur un Livret A qui verse des intérêts de 1%, pendant 20 ans, à la fin vous aurez

  • 10000 € * (1+1%) puissance 20 = 12 201 €

Si vous aviez placé cet argent sur des actions à 5% par an vous auriez eu

  • 10000 € * (1+5%) puissance 20 = 26 532 €

Oui la différence est absolument énorme ! Naturellement, un investissement en actions est nettement plus risqué que sur un Livret A ; mais l’impact de cette prise de risque peut être réellement important.

Comment profiter des intérêts composés ?

Tous les investisseurs qui investissent un tant soit peu sur le long terme profitent des intérêts composés.

L’impact de commencer tôt est énorme

L’impact de commencer le plus tôt possible est énorme, même avec des sommes faibles.

Par exemple : Économisez 100 euros par mois et placez-le à 4% par an

  • Vous obtenez 14 000 euros au bout de 10 ans
  • Vous obtenez 50 000 euros au bout de 25 ans

Améliorer un peu le taux de rendement de votre épargne a un impact très significatif

L’impact énorme d’avoir une épargne plus performante. Et il n’y a pas besoin d’avoir des performances astronomiques pour voir la différence.

Par exemple : Économisez 200 euros par mois pendant 20 ans

  • Vous obtenez 48 000 euros avec une performance de 0%, soit en le plaçant sur le livret A (et en prenant en compte l’inflation)
  • Vous obtenez 65 000 euros avec une performance de 3%, ce qui ne paraît pas une différence si importante à première vue

C’est encore une fois la magie des intérêts composés.

Que devez vous faire maintenant ?

Vous avez désormais compris que placer votre épargne était très important pour développer votre capital. Mais comment s’y prendre ?

Les intérêts jouent en faveur de l’épargnant. Mais encore faut-il faire des bons placements. Un bon placement doit être performant et ne pas comporter trop de frais. Il doit aussi être adapté à vos objectifs et à votre personnalité. Par exemple, si vous n’avez pas besoin de l’argent que vous placez dans les 15 prochaines années, vous pourrez investir de manière plus risquées, et donc probablement plus performante, que si votre horizon d’investissement est de seulement 3 ans.

Un des meilleurs outils pour investir, et pourtant encore relativement méconnu du grand public sont les ETF (Exchange Traded Funds), que l’on appelle aussi tracker. Ces produits financiers peuvent, par exemple, être placés dans une assurance vie ou dans un PEA (Plan d’Epargne en Actions).

J’ai créé un guide pratique gratuit qui vous aidera à découvrir les ETF. Je propose aussi parois des webinaires, n’hésitez pas à vous inscrire.


Et pour les experts ? prenez en compte le risque

Vous maîtrisez l’alpha et l’omega des intérêts composés. Allons donc désormais un cran plus loin. Les intérêts composés sont très puissants et un excellent point de départ à la réflexion. Cependant, ils sont un peu simplificateurs : ils ne prennent pas en compte le risque.

Vous allez comprendre tout de suite avec un exemple : soit 10 000 euros qui donnent en moyenne 10% par an pendant 20 ans, mais cela peut certaines années faire plus et d’autres moins.

  • La première année la performance est de 40%
  • La deuxième années la performance est de -20%
  • La moyenne des deux années est donc 10% (40%-20% = 20%, que l’on doit diviser par 2 pour avoir la moyenne)
  • 10 000 euros deviennent 14 000 euros à la fin de la première année (+40%) et 11 200 la deuxième année (-20% de 14 000 euros)
  • Si on avait utilisé la méthode des intérêts composés on serait arrivé à 12 100 euros ! Vous voyez las différence !

La différence est énorme, et plus le risque (mesuré par la volatilité est grand) de l’investissement est grand et l’investissement long plus la différence est importante.

Il existe des techniques de simulation avancées pour résoudre ce problème, car il n’y a pas de formule de calcul toute faite. Ces techniques ne vous donnent pas un résultat unique, mais un ensemble de scénarios.

Ces techniques permettent notamment de répondre aux questions suivantes :

  • Si j’épargne 500 euros par mois pendant 20 ans quelles chances est-ce que j’ai d’atteindre 200 000 euros ?
  • Si je dépense 1000 euros par mois alors que je commence avec un capital de 300 000 euros combien de temps est-ce que je tiens ?
  • Si j’épargne 150 euros par mois pendant 30 ans et que je retire 1500 euros ; que se passe-t-il ?

Dans la formation Épargnant 3.0 je donne toutes les clés pour répondre à ces questions. N’hésitez pas à aller voir la présentation de cette formation. D’ailleurs, pas besoin d’être un expert pour que cette formation vous soit utile. Elle est très progressive et vous accompagne pas à pas, en partageant des bonnes pratiques de gestion de votre argent.

Questions fréquentes