Trade Republic Avis
Blog gestion passive et ETF | Courtiers, banques, assureurs

Trade Republic : mon avis sur le courtier aux ordres qui coûtent 0 euro !

Trade Republic est un courtier actions et ETF allemand très innovant. Il arrive en France avec de très fortes ambitions. Voici mon avis sur ce courtier.

Ce courtier est spécialement adapté aux épargnants qui veulent développer leur patrimoine sur le long terme, avec le maximum de simplicité. Typiquement les épargnants 3.0.

Vous pouvez tout de suite ouvrir un compte en cliquant sur ce lien en moins de 8 minutes et nous dire ce que vous en pensez.

L’investissement en Bourse devient vraiment accessible au plus grand nombre.

Mon avis sur Trade Republic : très positif

Avant de tout détailler, mon avis est très positif. Il est positif pour ce qu’il y a déjà de disponible et ce qu’il y a de prévu.

Voilà ce que propose déjà Trade Republic :

  1. Une plateforme mobile très agréable
  2. La possibilité d’investir sur des milliers d’actions et 1065 ETF (bien plus que sur la Bourse de Paris)
  3. L’investissement programmé sur Compte Titre et l’achat de fractions de parts d’ETF : il n’y a plus rien à faire !
  4. 1 euro l’ordre et même 0 euro à l’achat dans le cadre d’un achat programmé : les frais les plus bas du marché.

Qu’est-ce qui est prévu ?

  • Le PEA (Plan d’Epargne en actions)

Voilà, c’est que du bon. Cela ne prend que quelques minutes pour vous inscrire, et cela ne coûte rien. Alors, n’hésitez pas à aller tester la plateforme.

Mais détaillons tout cela.

Interview de Matthias Baccino DG France de Trade Republic

Vous pouvez regarder cette interview de Matthias Baccino, qui dirige le courtier en France. Il nous parle de ce qui motive l’entreprise et ce qu’il a encore dans les cartons.

Dans cette vidéo vous apprendrez notamment que Trade Republic va bientôt proposer en France l’achat simplifié de Bitcoin, Bitcoin cash et autres crypto monnaies. À mon avis cela pourrait intéresser un certain nombre d’entre vous.

Mais nous allons voir que Trade Republic est vraiment un excellent broker lorsque l’on investit en ETF.

Quels sont les tarifs de Trade Republic ?

La première question que l’on se pose est : combien cela coûte ?

Les frais sont absolument dérisoires :

  • 1 (un) euro par ordre (en cas d’exécutions partielles, les frais externes ne sont facturés qu’une fois par jour de trading)
  • 0 (zéro) euro par ordre d’achat en cas d’achat programmé (minimum de 10 euros). L’ordre de vente potentiel coûterait lui 1 euro

Déjà 1 euro, ce n’est vraiment pas élevé. Mais 0 euro c’est … comment dire !

L’investissement progressif est très simple à mettre en place et il peut être modifié et annulé à tout moment.

La tenue du compte titre est aussi gratuite.

Il faut noter que les frais de change sont réduits au minimum. Pour les débits, toutes les conversions monétaires se font au cours en vigueur correspondant pour la vente de devises (cours acheteur). Pour les crédits, elles se font au cours en vigueur correspondant pour l’achat de devises (cours vendeur).

Que penser de l’application ?

Disponible sur Android et Apple

Trade Republic est un courtier actions et ETF uniquement disponible sur mobile (pour l’instant). L’application a donc intérêt à être excellente. Et je dois dire que c’est simple et très fonctionnel. L’application est à la fois téléchargeable gratuitement sur l’Apple Store et le Google Play Store (pour Android).

Une inscription très simple et rapide.

Déjà, l’inscription est très aisée. Cela ne prend que quelques minutes. Il faut fournir les documents d’identité, qu’il faut scanner sous différents angles.

Trade Republic promet que cela met moins de 8 minutes. Je pense que cela a même mis un peu moins de temps pour moi. Faîtes le test et dites-nous ce que vous en pensez. Mettez en commentaire combien de temps vous avez mis.

Il faut ensuite faire un virement vers votre compte Trade Republic. De mon compte Boursorama cela a pris moins de 24 heures ! À l’avenir, Trade Republic simplifiera encore le dépôt d’argent.

Comme vous pouvez voir l’interface est sobre et simple d’utilisation.

Ici pour la recherche d’un ETF (et d’actions), en utilisant uniquement le mot-clé “world”. Super simple et rapide !

Trade républic : recherche d'un ETF - à mon avis, très efficace

Et ici, l’évolution du cours d’un ETF de Lyxor !

Evolution d'un ETF sur Trade Republic

L’achat d’actions et d’ETF

Lorsque l’on se connecte à l’application, on a immédiatement accès à la liste des actions et des ETF les plus populaires. On peut avoir la liste complète : 

  • 7500 actions du monde entier (dont près de 600 Françaises)
  • 1065 ETF d’Amundi, iShares, Lyxor, etc.

Et cet univers continue de grandir !

On a accès à quelques informations sur l’action ou l’ETF. Sur certains ETF on voit même des données sur l’indice boursier sous-jacent. Notons, que c’est toujours coté automatiquement en euros.

Vous voyez ci-dessous un exemple de l’interface, avec le détail de l’indice suivi par l’ETF.

Interface de trade republic : avis très positif

Et le passage d’ordre est simplifié au maximum. Quelques clics.

Il y a 3 types d’ordre :

  1. Les ordres au prix du marché
  2. Les ordres à cours limité
  3. Les ordres stop

Les ordres à cours limités sont probablement les plus utiles.

Il est possible de passer un ordre de 7H30 à 23H. Normalement, si vous êtes un Epargnant 3.0, vous n’avez pas besoin d’une aussi grande plage horaire, mais pourquoi pas ! À titre personnel, je préfère acheter des actions ou des ETF quand les marchés “officiels” sont ouverts. Donc autant acheter Apple ou un ETF investissant sur le marché américain lorsque le NYSE est ouvert ! Cela me semble aussi être une bonne pratique de passer les ordres lorsque les marchés européens sur lesquels sont cotés les ETF sont ouverts.

L’investissement programmé : à mon avis, une fonctionnalité révolutionnaire

Il est possible d’investir de manière programmée : 2 fois par mois, tous les mois, ou tous les trimestres. On peut choisir d’être exécuté en début ou en milieu de mois. C’est vraiment très souple.

On a alors accès à :

  • 2500 actions
  • 1065 ETF

L’offre est donc très large. Vous trouverez certainement l’action qui vous intéresse et les ETF qui vous permettront de développer votre patrimoine de manière performante.

On peut acheter des fractions de parts d’ETF : plus de soucis pour faire des petits investissements avec les ETF avec des prix de parts de plusieurs centaines d’euros.

Vous pouvez donc débuter vos investissements avec un très petit capital, tout en ayant un portefeuille diversifié. Et la diversification est une bonne pratique boursière qu’il est très important de suivre.

Concrètement Trade Republic et ses partenaires pour la conservation des titres détiennent pour vous l’ETF en entier et vous inscrit en compte comme détenteur de la fraction concernée. Et ce jusqu’à ce que vous déteniez l’intégralité de l’ETF concerné.

C’est aussi extrêmement simple. Cela se fait en quelques secondes.

Il faut noter que la base d’ETF est extrêmement large. Il y a largement plus d’ETF que la liste disponible sur Euronext Paris (et Amsterdam). Cela donne une souplesse très importante.

Je partage avec vous quelques statistiques sur la liste des ETF (qui est régulièrement allongée) :

  • 1065 ETF
  • 488 ETF d’iShares, 388 de Lyxor, 241 de DWS, 223 d’Amundi !
  • 419 ETF sur les obligations, on devrait trouver notre bonheur pour remplacer les fonds en euros.
  • 23 ETF sur l’immobilier coté
  • 17 ETF matières premières
  • Des ETF smart beta : 6 sur le momentum, 17 sur la qualité, 12 value, 16 sur le minimum volatility, 15 petites capitalisations, 7 multifactoriel etc.
  • De nombreux ETF sectoriels
  • Des trackers géographiques.

Tout cela permet d’investir vraiment facilement en y passant 0 minute par mois. Il va falloir que je trouve un nouveau sous-titre à mon livre !

Le service client

J’ai contacté plusieurs fois le service client : au travers de l’application, puis par mail. La réponse a toujours été très rapide et précise. Les échanges se font en français.

Je n’ai pas posé des questions parce que j’avais des soucis sur la plateforme, tout s’est parfaitement déroulé. J’ai voulu tester le service client afin de pouvoir relater mon expérience dans cet article.

Qui est Trade Republic ?

Quand on dépose son argent chez un courtier, on a envie de savoir qui est ce courtier et si l’argent est bien en sécurité. Alors qui est Trade Republic ? Comment le courtier est-il régulé ?

Une fintech allemande

Trade Republic est un courtier Allemand se focalisant sur l’application mobile et l’investissement de long terme. L’entreprise a été fondée en 2015 et a eu une croissance très importante. L’entreprise s’est développée en Autriche en 2020 et en France en 2021.

L’entreprise a de grandes ambitions pour la France : plus de 100 000 comptes dès cette année. À titre de comparaison, Binck avant d’être racheté par Saxo Bank avait moins de 100 000 comptes, et Bourse Direct a actuellement 160 000 comptes.

À noter que Trade Republic a réalisé une levée de fonds en série C de 900 millions de dollars en mai 2021. C’est absolument énorme. La société est déjà valorisée à plus de 5 milliards de dollars.

Un courtier contrôlé par les autorités allemandes

Trade Republic possède un agrément en tant que banque de courtage de titres financiers en Allemagne. Elle est supervisée par la Bundesbank (l’équivalent Allemand de la Banque de France) et la BaFin (l’AMF – Autorité des Marchés Financiers – Allemande).

Les fonds que vous déposez sont garantis à hauteur de 100 000 euros par personne par le fonds de garantie des dépôts allemand. Les comptes individuels font partie d’un compte collectif ouvert auprès de SolarisBank AG, une banque Allemande.

Les titres ne sont pas garantis : il n’y a pas à les garantir vu qu’ils vous appartiennent (ils sont déposés chez HSBC, la banque dépositaire).

J’ai demandé à Matthias Baccino, le DG de Trade Republic en France, quelle était précisément la licence de Trade Republic :

Entreprise d’investissement européenne enregistrée en Allemagne autorisée à faire du courtage et de la conservation de titres pour compte de tiers. La traduction littérale de l’agrément allemand c’est “Banque de courtage”. Mais nous ne sommes pas une banque au sens où nous ne sommes pas autorisés à faire du crédit. Nous sommes une entreprise d’investissement au sens de la réglementation européenne.

Un partenariat avec LS Exchange (Bourse de Hambourg)

L’entreprise a levé des fonds importants pour développer ses solutions et financer son expansion. Ils ont par exemple levé 62 millions d’euros en 2020 auprès d’acteurs majeurs de l’investissement dans le secteur de la Tech en Europe.

Ils s’appuient sur leur propre technologie et des partenaires. Ils utilisent en particulier LS Exchange, le système de négociation électronique supervisé par la Bourse de Hambourg. C’est ce que l’on appelle un MTF : Multilateral Trading Facility. C’est une sorte de bourse alternative et plus moderne que les bourses traditionnelles. Il s’agit d’un système de gré à gré. LS Exchange organise le marché et en particulier la liquidité.

Le marché de référence est la bourse Allemande XETRA basée à Francfort. LS Exchange assure des écarts bid-ask au moins aussi intéressants que ceux de XETRA. Pour les actions françaises le marché de référence est Euronext Paris.

J’ai fait quelques tests et effectivement les cours d’achats vente paraissent particulièrement intéressants. C’est un point important, car le bid ask, aussi appelé spread, est un coût lors de l’achat de produits financiers cotés.

Attention,tout de même, les spreads peuvent être plus élevés en dehors des horaires “normaux” d’ouverture.

Les améliorations que j’aimerais (la plupart sont déjà prévues)

Trade Republic s’est installé il y a peu en France, et je sais que l’équipe est très à l’écoute de ses clients. Voilà ce qui me paraîtrait utile :

  • Des possibilités d’alimenter son compte autrement que par virement. Mais je sais que c’est prévu. Le courtier a prévu d’utiliser les cartes bancaires, ainsi que Google Pay et Apple Pay.
  • Un screener, c’est-à-dire un outil pour sélectionner les actions et les ETF, plus avancé.
  • Plus d’informations sur les ETF et sur les indices sous-jacents.
  • Un rééquilibrage automatique de son portefeuille à échéance régulière
  • Le PEA (Plan d’Epargne en Actions). Pour rappel, le PEA a une excellente fiscalité et vous n’êtes pas obligé d’investir dans une action européenne. Grâce aux ETF, vous pouvez investir mondialement.
  • Un compte titres français (et non Allemand)
  • Une version web, et pas une uniquement une application sur téléphone mobile. Mais c’est prévu.

Encore une fois, Trade Republic est déjà vraiment très intéressant en l’état.

Conclusion pour les Epargnants 3.0 : avis très positif sur ce courtier

Trade Republic est un nouvel arrivant, mais ce courtier a déjà beaucoup de choses à proposer :

  • simple et fonctionnel
  • vraiment pas cher (entre 0 euro et 1 euro l’ordre)
  • l’investissement programmé avec des fractions d’ETF (et d’actions)
  • un choix d’ETF beaucoup plus large que chez les courtiers traditionnels pour ce prix

L’investissement programmé est, à mon avis, absolument génial. Cela permet vraiment d’être en pilotage automatique. Investissez en y passant zéro minute par mois !

Je pense que c’est une bonne occasion d’aller tester l’application mobile. Je pense que vous allez apprécier. Dès le début vous serez certainement séduit, tout comme je l’ai été, par la facilité d’inscription.

J’ai presque envie de dire que c’est une offre quasiment irrésistible, quel que soit votre niveau d’expérience. Vous pouvez diversifier votre patrimoine en allant au-delà des actions. Il y a d’autres actifs disponibles, en particulier grâce aux ETF. Et vous aurez même bientôt accès au Bitcoin et à d’autres crypto monnaies.

Je vous souhaite le meilleur pour votre épargne et pour tout le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

33 Commentaires

  1. Julien Saunier dit :

    Bonjour Edouard,
    Merci de m’avoir fait découvrir le fonctionnement et l’optique d’un des dirigeants de ce broker. Je suis assez emballé mais c’est plus l’aspect fiscal qui me chiffonne :
    Si j’ouvre un CTO chez Trade Republic, que j’achète pleins d’actions diverses étrangères sans les revendre avant au moins 5-10 ans (donc d’ici là je ne fais pas de plus-value si je comprends bien), dois-je tout de même déclarer que je possède un CTO chez eux (en Allemagne) ? Et vais-je payer quelque chose tout de même ?
    Merci pour votre aide,
    Julien.

    1. Bonjour, oui c’est un courtier officiel … il va falloir payer des impôts à un moment donné ou un autre.

  2. Bonjour,
    Ce qui me pose question, c’est la partie du financement de Trade Republic qui se fait via le partage des frais de gestion des ETF. Édouard Petit, vous qui êtes un spécialiste de ces produits financiers, cela ne vous semble pas contre nature ? Si ce type d’arrangement se développe, la poursuite du mouvement de baisse des frais des ETF semble comprise. Et probablement que les très bons ETF de Vanguard que je vois mal partager des frais déjà bien optimisés, n’arriveront jamais chez Trade Republic. J’espère me tromper sur ces deux points.

  3. Julien Hamon dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article sur ce broker intéressant dont j’avais entendu parler par des investisseurs allemands.
    Savez-vous si Trade Republic s’est installé en France à travers une structure juridique dédiée (filiale) ou pas?
    Je suis dans une situation assez particulière qui malheureusement me fait penser que je ne satisfais pas aux critères d’après la FAQ à la fin. Je suis résident physique en Allemagne mais résident fiscal français ce qui ne semble pas être conforme pour ouvrir un compte.
    En fait je dois éviter les revenus de source allemande car seul ces revenus me ferait devenir, pour cette fraction uniquement, aussi résident fiscal allemand (exemple : un broker juridiquement basé en allemagne d’où la question sur l’existence d’une filiale française dont on peut être client directement) en plus de demeurer résident fiscal français pour tous le reste. Un cauchemard que je souhaite éviter, autant n’avoir à gérer qu’une seule résidence fiscale. Je suis client de Degiro mais il vient de fusionner avec Flatex (banque allemande) au 30 avril et est donc désormais une succursale néerlandaise (donc pas de personalité juridique morale) d’une banque allemande…
    Je ne demande de conseil fiscal évidemment, j’essaie juste d’évaluer de quel entité est client un investisseur de Trade Republic France.

    1. Bonjour Julien
      pour l’instant le compte est en Allemagne (et je ne vois pas cela changer à court terme)

  4. Bonjour,
    Un tout grand merci pour cette présentation et vos explications.
    Je suis citoyen belge résidant en Belgique. Est-ce que je dois prévoir des frais supplémentaires liés à ma localisation ? Merci pour votre réponse.

  5. C’est trop simple et pas assez cher ! Je m’explique :

    1) Trop simple : tu consultes ton portefeuille où et quand tu veux grâce à ton smartphone (entre la poire et le fromage, dans le bus, et peut-être même en conduisant ta voiture). Pour l’épargant 3.0, il est pourtant indiqué de consulter son portefeuille le moins souvent possible. Et la possibilité de vendre à tout instant n’est pas non plus de nature à “laisser passer l’orage” si la bourse fait -4% à 11 heures du matin ! Et je ne parle pas de la “gamification”…
    2) Pas assez cher : Robinhood (USA) prétendait également ne rien coûter (ou si peu) jusqu’à ce que…

    D’ailleurs dans “Trade Republic” il y a “trade” comme dans… “trading”. Pourquoi ne s’appellent-ils pas par exemple “Investment Republic” ou encore “Long Term Republic ? Et bien parce que il y a gros à parier que le business model repose sur la fréquentation de la plateforme et/ou la fréquence et/ou l’importance des ordres, d’une manière ou d’une autre. Quoi d’autre? La plateforme est donc entièrement conçue en ce sens.

    Personnellement je consulte mon portefeuille et passe un ordre le premier jour ouvrable des mois impairs (janvier, mars…) à partir de mon ordinateur et “manuellement” (allocation-cible de la poche actions = IWDA 70% + EMIM 15% + ZPRS 15%). Je suis alors en “pleine conscience” mais ne décide de rien dans la mesure où seule la divergence par rapport à mon allocation-cible détermine lequel des trois trackers je dois acheter (rééquilibrage). Ca me prend 10 minutes tous les deux mois.

    Rendez-vous est pris avec mon portefeuille… le jeudi 1er juillet. Une éternité pour beaucoup!

  6. Perso je ne fais pas d’opérations bancaires dans la rue ou dans les transports. Je préfère les faire calmement chez moi à l’aide d’un ordinateur. C’est fatigant ces incitations à posséder un smartphone ou un i-phone !
    Sera-t-on prévenu quand Trade Republic fonctionnera en mode dégradé ?
    Merci !

  7. Fabrice Vantre dit :

    Bonjour Edouard, merci! pour cet article
    je possede un CTO chez trading212, quel est mon interet à ouvrir chez Republic?
    merci pour ta réponse

  8. Bonjour Edouard,

    Merci beaucoup pour cet article qui me fait découvrir cette appli.
    Je suis en train d’ouvrir un compte (j’ai rencontré des petits soucis pour ce faire, mais le support est très réactif et fait tout pour que ça fonctionne au plus vite, ce qui me convient).

  9. Bonjour,

    plusieurs questions me viennent à l’esprit:
    – j’ai vu plusieurs fois sur internet (sources: reddit / devenir-rentier) que le bid / ask était plus élevé que sur le marché de référence. Vous dites avoir vu le contraire. Dois-je comprendre que le bid / Ask est plus élevé que lorsque les marchés sont fermés ? Comment peut-on être sûr que le tarif très bas (voire absent avec le plan d’investissement) n’est pas répercuté sur le bid / ask comme tellement d’autres brokers…?
    – Pouvez-vous nous expliquer un peu plus ce qu’est LS exchange? Je ne comprends pas si c’est un intermédiaire en plus ou pas? (exemple: quand je passe un ordre sur mon PEA avec mon broker Bourse Direct, je passe en direct sur Euronext? Tandis qu’avec Trade Republic, je passe par un intermédiaire supplémentaire et j’arriverai quand même à avoir des frais inférieurs à Bourse Direct?)
    – lorsqu’on utilise le plan d’investissement, on se retrouve avec des parts d’ETFs/actions. Si je comprends bien, on reste bien propriétaire de ces titres? Comment fait-on lorsqu’on veut faire un transfert de compte chez un autre broker ne pratiquant pas le fractionnement d’actions/ETFs? Comment se fait-il qu’il n’y ait pas d’autres brokers proposant cela?

  10. Bonjour

    j’ai également ouvert un CTO chez Trade Republic

    J’ai une question : lors de la mise en place d’un investissement programmé, avant de valider, on peut ouvrir un fichier “informations sur les coûts”
    – coûts de transaction 0 €
    – coûts de vente 1 €
    ça c’est ok

    – mais je m’interroge sur les coûts annuels de détentions qui sont calculés pour 5 ans. A quoi correspondent-ils ? est-ce à rajouter au TER de l’ETF ? ou est-ce autre chose?
    Sur le world momentum par exemple, avec un investissement de 100 € par mois, les coûts s’élèvent à 0,22 % par an en moyenne…

      1. effectivement si je prend un autre ETF, par ex Ishares core MSCI World avec un TER de 0,12 %
        le coût annuel de détention tombe à 0,10 % en moyenne….

  11. Sébastien dit :

    Quel est le spread ? Car je ne vois pas comment ils peuvent se rémunérer avec 1€ (ou 0€) par ordre malgré l’argument avancé dans la vidéo à propose de l’automatisation/industrialisation de leurs process.

    1. Le spread est le même que sur le marché de référence (euronext, Xetra, etc.). J’ai fait plusieurs vérifications et ça a toujours été le cas quand j’ai vérifié.

      1. Sébastien dit :

        Merci pour votre retour, car c’est un point très important à mes yeux.

        Je viens de me créer un compte, l’appli est (trop) minimaliste à mes yeux, il manque à minima les fonction suivantes :
        -Possibilité d’avoir les graphiques sous forme de chandeliers, possibilité de changer d’unité de temps
        -Avoir un minimum d’informations sur les actions et ETF (ISIN, émetteurs etc…), il n’y a tout simplement rien

        1. Pour les chandeliers oui (chacun ses besoins)
          Pour la description des ETF, il y a les ISIN, frais, émetteurs … je ne comprends pas votre point.

  12. Sébastien dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article et pour l’interview.
    Je pourrais me laisser tenter mais évidemment que si le PEA est dispo

    1. Sébastien dit :

      Je n’ai pas trouvé les informations sur les ETF (ISIN, frais etc…) depuis l’application.
      Après je n’ai pas encore déposé d’argent sur mon compte, c’est peut être pour cela.

  13. Chrystelle dit :

    Merci pour cette analyse.
    J’hésitais, je vais essayé.
    Cordialement

  14. – S’ils ne font pas une Degiro (la carotte du PEA “bientôt”), il y a définitivement moyen de se surclasser en épargnant 4.0 avec du rééquilibrage automatique.

    – La garantie à hauteur de 100k est plus honnête que les 20k Degiro

    – Les applis mobiles bancaires proposant les parts de titres se multiplient visiblement.

    – Font-ils du prêt de titre ou commission sur taux de change pour atteindre de tels tarifs ? Si non, c’est une histoire de données personnelles sachant qu’il est indiqué appli mobile seulement.

    – Quelles que soient les fonctionnalités prévues, je reste donc méfiant car c’est dans leur intérêt de promettre un maximum de choses. Comme cela, la perspective est plus positive si les fonctionnalités deviennent effectivement présentes.

    – Mon intuition me dit que leur capacité a obtenir le PEA est fortement liée à leur capacité à obtenir un CTO français, qu’en dites-vous ?

    Soyons optimiste sans être dupe

    1. Alexandra dit :

      Niveau garanties c’est pile poil la même chose pour Trade Republic et Degiro. Dans les deux cas, les liquidités (le cash) sont garanties à 100k€ mais d’après ce que je comprends (d’où ma question à M Petit dans un autre commentaire) les titres sont garantis juste pour 20k€. Regardez ici la garanties des dépôts chez Degiro : https://www.degiro.fr/a-propos-de-degiro/compte-de-depot-en-espece

      Dans le FAQ, Trade Republic disent qu’il n’y a pas de prêt de titres. Les tarifs d’après ce que je comprends s’expliquent par des commissions au moment de l’achat d’un titre avec la banque allemande (c’est ce que j’ai vu en mettant en place un plan d’investissement programmé).

  15. Est-il prévu de donner une IFU pour les épargnants français ce qui manque (et j’étais d’accord avec vous sur ce point ) chez DE GIRO?

  16. BONJOUR, je vous remercie dans le cadre des achat etf us et immo us et au niveau des frais surtout le bid ask,edt il plus intéressant qu’etoro Fournisse t il l’ifu ? Merci bcp et bonne continuation

    1. Gaël Nicolas dit :

      Bonjour.
      Et donc : vas tu changer de courtier pour passer de Bourse Direct ou Degiro vers Trade Republic ?

      1. En fait, j’ai fait un emprunt et ils m’ont demandé de bouger chez eux un de mes CTO
        J’ai donc ouvert un CTO chez Trade Republic, et je pense que c’est celui que je vais alimenter en priorité.
        Mise en place d’un investissement automatique !

  17. LAUTIE REGIS dit :

    18/05 Bonjour
    M’informer svp de la disponibilité de Trade Republic en solution web, en Français, avec PEA disponible.
    Merci
    Cordialement

    REGIS LAUTIE

  18. gandolfi dit :

    Bonjour et merci pour cet article intéressant.

    Avez vous plus d’informations sur la fiscalité (taxes éventuelles, prélèvement allemand à la source….) ? Est ce aussi fastideux que Degiro pour déclarer ses revenus ?

    1. Alexandra dit :

      Comme pour Degiro il faut remplir un formulaire 3916. Mais en terme de fiscalité ça ne change rien, c’est la fiscalité d’un CTO qui s’applique.

  19. Alexandra dit :

    Bonjour, merci pour cet avis sur Trade Republic. J’en avais beaucoup entendu parler dernièrement et j’ai ouvert un compte récemment. Je voudrais néanmois soulever deux points :

    1/ Puisque le spread est plus important en dehors des horaires normaux d’ouverture de la bourse, qu’en est-il des investissements programmés ? C’est-à-dire est-ce qu’ils ont lieu pendant ou en dehors des horaires normaux ?

    2/ L’aspect garantie des titres m’inquiète (et c’est la même chose chez Degiro) : en effet en creusant dans le contrat client de Trade Republic, on trouve le passage suivant :

    > La créance d’indemnisation est plafonnée à 90 % de la créance de l’investisseur à l’encontre de Trade Republic en relation avec des opérations sur titres, et ce jusqu’à un maximum de 20 000 euros et quel que soit le nombre de comptes détenus. Il n’y a pas de créance d’indemnisation lorsque les fonds ne sont pas libellés dans la monnaie d’un État membre de l’UE ou en euros. L’article 3, alinéa 2 de la loi allemande sur l’indemnisation des investisseurs (AnlEntG) prévoit toutefois d’autres motifs d’exclusion du droit à indemnisation.
    >
    > Si Trade Republic se retrouve elle-même contrainte de déposer son bilan et que les sommes résultant d’opérations sur titres n’ont pas encore été créditées sur le compte séquestre collectif, le Client est protégé par l’EdW à hauteur de 20 000 euros –comme indiqué ci-dessus.

    Je n’arrive pas à voir concrètement qu’est-ce que cela signifie : si mes titres se volatilisaient, je serais remboursée de 90% de leur valeur à un hauteur maximale de 20k€, ou les “opérations sur titres” se réfèrent juste aux transactions effectuées et à l’argent véhiculé pendant ces transactions ? Peut-être que vous pourriez m’éclaircir :)

    Merci d’avance !