Blog gestion passive et ETF | Retraite

INVESTIR EN ACTIFS RISQUÉS, DONC EN ACTIONS, EST NECESSAIRE POUR GARDER SON NIVEAU DE VIE A LA RETRAITE

Il est très important de compléter se retraite par une rente personnelle

Il existe de nombreuses raisons d’épargner (sécurité, étude des enfants, etc.) mais la retraite est certainement une des raisons majeures. Dans l’article « Combien allez-vous toucher à la retraite ? Combien faut-il épargner ? », j’ai calculé, certes sur de nombreuses hypothèses, que si on ne voulait pas avoir de perte de pouvoir d’achat, il fallait arriver à économiser à peu près l’équivalent de 13 ans de salaire pour son départ en retraite. Mais combien faut-il épargner chaque mois pour arriver à ces 13 ans ?

Evidemment, cela dépend :

  • De la durée pendant laquelle, c’est-à-dire à partir de quel âge vous vous mettez à penser à votre retraite et à épargner.
  • Du taux d’épargne, c’est-à-dire le pourcentage de vos revenus que vous allez épargner.
  • De la performance de votre épargne, qu’elle soit sur un Livret A, en immobilier, en fonds en Euros ou en actions (si possible en s’appuyant sur des ETF).

Le capital accumulé dépend du taux d’épargne et de la performance de son épargne

Les tableaux ci-dessous, présentent ces résultats. Afin de limiter la complexité des calculs, nous prendrons comme hypothèse un salaire qui évolue au rythme de l’inflation. La performance de l’épargne est aussi nette de l’inflation.

Chacun des tableaux, montre les résultats sur une durée d’investissement, soit 15 ans, 25 ans et 40 ans. En abscisse, vous avez le pourcentage de votre salaire que vous épargnez et en ordonnée la performance de l’épargne. Dans chaque case vous trouvez les résultats en fonction de ces paramètres, c’est-à-dire le nombre d’années de salaire épargné. La couleur de la case tend vers le vert à partir de 10-13 ans.

Epargne

 

La clé : investir tôt

Qu’observe-t-on ?

Commencer à épargner à partir de 50 ans ?

Si on se met à épargner 15 ans avant sa retraite, à peu près vers 50 ans, il est peu probable d’avoir la possibilité d’épargner plus de 10 ans de salaire donc de pouvoir maintenir son pouvoir d’achat à la retraite. Et ce, quel que soit son taux d’épargne et la performance de ces investissements. Il est, en effet, très peu probable d’arriver à épargner sur une très longue durée plus de 30% de son salaire (surtout quand on y est jamais arrivé avant). Il est aussi très peu probable, d’avoir sur 15 ans, une performance de son épargne supérieure à 8% net d’inflation.

Commencer à épargner à partir de 40 ans ?

Si on se met à épargner aux alentours de 40 ans et que l’on épargne 15% de son salaire, soit le taux d’épargne moyen des français, il faut que son épargne ait une performance supérieure à 7% par an net d’inflation. Même en prenant le risque d’être 100% en actions, il est loin d’être certain d’avoir cette performance. Je dirais même que c’est quasiment impossible. Il va donc falloir augmenter son taux d’épargne.

Commencer à épargner à partir de 25 ans ?

Si on se met à épargner vers 25 ans, et que l’on a 40 ans devant soit cela devient tout de suite plus accessible. Avec un taux d’épargne de 15%, faisable puisque dans la moyenne, vous avez besoin d’une performance de votre épargne de 3,5% net d’inflation. Comme vous le savez, l’épargne non risquée, et notamment les fonds en Euros ne produisent plus cette performance. Le livret A produit largement moins de 1% par an de performance et les obligations d’Etat ont même des rendements négatifs. Il va de toutes les façons falloir ajouter des actions et/ou de l’immobilier (qu’il faut aussi considérer comme un actif risqué).

L’investissement en actions permet de mettre plus de chances de son côté

Les français investissent peu en actifs risqués …

Ainsi, dans l’immense majorité des cas, si vous voulez maintenir votre niveau de vie à la retraite il vous faudra investir en actifs risqués. D’ailleurs, les français ne s’y trompent pas. Il existe de nombreuses statistiques qui le démontrent. Mais prenons en une que je trouve assez marquante. En 2015, la collecte nette sur les assurances vie a été de 24,6 milliards d’Euros dont 13,3 milliards en Unités de Compte. Cela fait pratiquement 55% de la collecte en actifs risqués.

… une stratégie risquée sur le long terme

Mais faites attention, qui dit actifs risqués dit risques …

Reprenons le cas de l’épargnant qui ne se met à épargner que 25 ans avant sa retraite, vers 40 ans. Prenons pour hypothèse, qu’il gagne 50 000 € par an et arrive à épargner 600€ par mois. Je ne vois pas comment il peut arriver à finalement passer d’un taux d’épargne de 0% à 15% comme ça, mais soit ! Imaginons une prise (crise ?) de conscience.

Quelle rente obtenir pour votre capital ?

Les hypothèses

Il existe de nombreuses façons de simuler son épargne finale. J’ai choisi dans cet article de m’appuyer sur une simulation de Monte Carlo. Nous y reviendrons dans un autre article, mais sachez juste que cette méthode des milliers de cas et vous donne des statistiques sur les résultats.

La méthode requiert comme toujours des hypothèses en entrée : prenons comme paramètre une performance moyenne des actions de 6% (net d’inflation, ce qui est déjà une belle performance) et une volatilité de 18%. Il est possible de raffiner l’analyse et les spécialistes me diront que la performance des actions ne suit pas une loi normale. Et je suis plus que d’accord. Mais restons simple à ce stade.

Le résultat …

Vous avez 50% de chance d’arriver à 333 000 Euros, soit pas loin de 7 ans de salaire (le résultat est légèrement différent du tableau ci-dessus car dans celui la volatilité n’est pas prise en compte). Vous avez aussi 25% de chances d’arriver à 490 000 € soit 10 ans de salaire. Mais vous avez aussi 25% de chance d’avoir moins de 230 000 € soit moins de 5 ans de salaire.

Au final, si vous commencez à investir à 40 ans, que vous épargnez 15% de votre salaire, que vous misez tout sur les actions, qui arrivent quand même à faire sur le long terme en moyenne 6% par an, vous avez moins de 50% de chance de garder votre pouvoir d’achat à la retraite.

Moralité, il faut s’y prendre plus tôt et épargner plus.

L’autre clé : investir correctement

Deuxième moralité, il faut épargner bien. Misez sur l’investissement passif, en vous appuyant sur un investissement programmé dans des fonds en euros et dans des ETF. Cela vous permettra d’avoir une excellente performance de votre épargne. Mais cela vous permettra surtout d’y parvenir sans y passer trop de temps.

Vous pourrez vous focaliser sur votre famille, vos loisirs … et votre travail. Investir dans des placements financiers est important, mais investir en soit et dans son travail aussi. Outre l’épanouissement que cela doit vous procurer, cela vous permet justement d’économiser et d’investir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

One Comment

  1. Jean-Marc dit :

    Bonjour,
    Pour ma part, je pense plutôt bien m’en sortir, car j’ai commencé à épargner pour ma retraite à partir de 23 ans.
    À bientôt