Blog gestion passive et ETF | Bonnes pratiques investissement

RETOUR SUR VINGT ANS D’INVESTISSEMENT BOURSIER : UNE PERFORMANCE EXCELLENTE

Pourquoi les français n’investissent pas en bourse ?

Les Français ne sont pas très enclins à l’investissement boursier. Selon une enquête de l’AMF, 28% des Français déclarent s’intéresser à la bourse et 44% pensent que les placements en actions sont les plus intéressants à long terme (voir la lettre de l’observatoire de l’AMF de février 2018). Ce n’est pas énorme. Pourtant, les actions ont été très rémunératrices sur le long terme. Pourquoi y a-t-il seulement 4 millions de PEA (avec un encours moyen légèrement supérieur à 20 000 euros), alors que c’est une enveloppe fiscale réellement intéressante ?

Manque de culture financière ? Perception erronée de la performance des actions ? Peur du risque ? Perception erronée du risque d’un investissement boursier ? Prix de l’immobilier ? Perception négative de l’impact sociétal d’un investissement boursier ? C’est difficile à dire. En tout cas les freins sont nombreux.

La performance d’un investissement boursier depuis 20 ans

Dans cet article, je ne vais pas tenter de traiter l’ensemble de ces freins, mais commenter ce graphique, à la fois riche tout court et riche d’enseignements.

  • L’aire bleue correspond au niveau d’un indice monde (échelle de gauche). On voit par exemple qu’un investissement de 100 € en 1999 est devenu 250 € en 2018 (sans prendre en compte l’inflation).
  • La ligne grise présente la performance annualisée d’un investissement boursier à la date sur le graphique et jusqu’en 2018 (échelle de droite). Par exemple, si on a investi en 1999 la performance a été de 4,8% par an.
  • La ligne orange présente la performance annualisée d’un investissement boursier mensuel depuis la date sur le graphique et jusqu’en 2018 (échelle de droite). Par exemple, si on a investi en 1999 la performance a été de 9% par an

Une performance exceptionnelle, surtout si l’on a investit mensuellement

Quelles leçons peut-on tirer de ce graphique ?

  • Globalement un investissement boursier n’a pas été catastrophique sur les vingt dernières années et même loin de là. Un investissement unique n’a jamais eu une performance jusqu’à nos jours inférieure à 2,7% par an et a été en moyenne de 9,1% par an. Oui pratiquement 10% par an (brut d’inflation). Ce n’est pas nécessairement ce que les gens ont en tête. En effet, les journalistes ont tendance à parler du CAC 40, alors qu’il s’agit d’un indice peu représentatif (40 sociétés, alors qu’un indice large tel que celui que j’ai pris compte 1600 sociétés) et sans dividendes. Cela fait une différence significative. De plus, on a souvent tendance à regarder sur une petite période et ne pas avoir la vue globale.
  • On observe aussi que lorsque l’on investit tout son argent d’un coup, il est évidemment bien plus rémunérateur d’investir au plus bas des krachs plutôt que lorsque la bourse est au plus haut. On remarquera tout de même que quelqu’un qui a investi au plus haut de la bulle internet, en 2000, aura eu une performance annualisée de pratiquement 3% par an. C’est bien moins bien que celui qui a investi dans le creux de 2009 (avec une performance supérieure à 15% par an), mais ce n’est pas si catastrophique, pour celui qui a « choisi » le pire moment. Cependant, chercher à investir au meilleur moment est réellement utopique. Investir tout son argent au creux de la crise, lorsque toutes les télévisions et tous les journaux annoncent la fin du capitalisme, demande à la fois un moral d’acier et beaucoup de chance.
  • La solution c’est d’investir mensuellement. Regardez à quel point cela lisse les performances, et donc d’une certaine manière réduit le risque. L’investisseur qui a investi mensuellement depuis le plus haut en 2000 a tout de même eu une performance annualisée de pratiquement 10% ! La courbe orange est vraiment très stable (à l’exception des dernières années, mais à la hausse et parce que la fenêtre de calcul est moins grande), autour de 10%-12% ! C’est tout de même une belle performance.
  • Vous pouvez aussi remarquer que l’investissement mensuel a très souvent eu une meilleure performance que l’investissement en une fois. C’est un sujet un peu compliqué, et c’est dû à la séquence des retours. L’investissement mensuel surperforme quand la bourse baisse puis monte et est moins performant lorsque la bourse monte puis baisse.

En complément, je vous conseille de lire ces articles sur le blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Comments

  1. C’est vraiment un très beau graphique, très intéressant, très pertinent. Merci. Je me demande si les données sont disponibles pour faire le travail -par exemple- depuis le début des années 80…