Vanguard ETF : Interview (et le dessous des cartes)

Vanguard est un des plus grands gestionnaires d’actifs dans le monde avec plus de 7000 milliards de dollars d’encours et un grand promoteur de la gestion passive. J’ai eu la chance de pouvoir interviewer Guy Parent, le dirigeant de la filiale française. Il nous parle des ETF Vanguard, mais il dévoile aussi le dessous des cartes des ETF.

Je lui ai notamment posé les questions suivantes :

  • Pouvez-vous nous présenter la société Vanguard aux Etats-Unis ? Comment a-t-elle évolué depuis sa création ?
  • Comment s’applique-t-il à l’Europe et en particulier à la France ?
  • Le modèle de Vanguard c’est un peu un modèle mutualiste ou les actionnaires de Vanguard sont aussi les actionnaires des fonds, cela s’applique aussi à la France ?
  • Aux Etats-Unis il y a des fonds ou ETF qui ont des frais de gestion de l’ordre de 0,03%, en Europe on est à un peu plus. Cette différence de frais est-elle due à la taille du marché ? à la législation ? à la moins grande concurrence ?
  • Quelle est la gamme proposée en France ?
  • Cette gamme est-elle disponible sur PEA pour certains ETF ? en Assurance Vie ?
  • Quand un ETF n’est pas référencé correctement que faut-il que l’on fasse ?
  • Vous utilisez les indices de FTSE plutôt que de MSCI, d’où vient ce choix ?
  • Comment choisissez-vous sur quelle place vous allez coter les ETF ? Vous utilisez souvent Euronext Amsterdam
  • Il y a une gamme très intéressante qui s’appelle LifeStrategy, pouvez-vous nous en parler ?
  • Il y a beaucoup de discussions sur l’ESG, quelle est la position de Vanguard ?
  • Et la position de Vanguard sur le vote dans les assemblées générales ? Est-ce que le proxy voting va se développer ?
  • Quelle est l’ambition pour la France ?

Merci à Guy pour ces informations qui ne manqueront pas d’intéresser la communauté Epargnant 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires

  1. Laurence Lanceau dit :

    Bonjour,
    merci pour votre site très bien fait et didactique. Merci aussi pour cet entretien avec Guy Parent de Vanguard France.
    Je pense utile d’attirer l’attention de vos lecteurs sur le fait que Boursorama, première banque en ligne française, ne permet pas l’achat vente des ETF Vanguard ce qui est pour le moins surprenant compte tenu de la taille de ces deux entités. J’en ai fait la désagréable expérience suite au transfert de mon compte titre d’ING, avec plusieurs lignes d’ETF Vanguard, chez Boursorama. C’est une situation dont Boursorama et Vanguard semblent se satisfaire, ni l’un ni l’autre n’ayant daigné répondre à mes mails.

  2. Pour préciser mon objectif du message précédent : si le S&P descends à 3000 pts et que l’euro est à 0,80 $.
    Il me semble que si l’indice américain gagne 50% en rebond, il est fort probable que l’Euro remonte aussi fortement (disons 25% à la parité dollar), et empiète le rendement de l’etf s’il n’est pas hedged en devise.

    Est ce que ces raisonnements sont corrects ou je suis totalement à côté de la plaque?
    Merci beaucoup pour votre blog et j’ai adoré votre livre sur les ETF.
    C’est devenu un de mes livres de chevet

  3. Bonjour,
    J’ai une question technique.
    Je compte investir dans le I Share S&P 500 Core (acc) qui a des frais de 0,07% mais j’hésite avec le même etf en version hedge EUR. Les frais de cet ETF n’est que de 0,20% pour se couvrir sur le change.
    Est ce qu’il n’y aurait pas des frais cachés chez blackrock?
    Admettons que l’euro, suite à une fragmentation de la zone euro en hiver descend à 0,80 $. Est ce qu’il serait intéressant de choisir le hedge du S&P 500? J’ai l’impression lors des grands crash que le dollar se renforce.
    Le but serait de jouer le rebond sur les 2 tableaux : montée du S&P 500 et celle de l’Euro.
    Mais j’ai peur des frais cachés
    Merci