Blog gestion passive et ETF | ETF, Trackers, Indices

QUELS ETF SMART BETA POUR L’EPARGNANT 3.0 ?


POINTS CLÉS

  • Comme pour tous les ETF, il faut s’assurer qu’un ETF Smart Beta ne coûte pas trop cher et qu’il a un encours significatif.
  • Il existe, au final, assez peu d’options pour le PEA et sur les assurances vie.
  • Une autre option est donc de se créer son propre ETF.

Cet article fait suite à un certain nombre d’articles sur le Smart Beta :

  • Dans « Surperfomer le marché grâce au Smart Beta », nous avons vu qu’il était possible de classer les actions en fonction de facteurs quantitatifs qui avaient une meilleure performance que les indices classiques (pondérés par capitalisation boursière), mais aussi certainement en raison d’un plus grand risque.
  • Dans « Smart Beta : Les facteurs small value et momentum », nous avons vu que les facteurs « small value » et momentum étaient probablement les facteurs les plus robustes.
  • Dans « Optimiser son épargne en utilisant des facteurs smart beta peu corrélés », nous avons vu que les facteurs « faible volatilité » et « qualité » pouvaient être intéressants, mais surtout qu’il était intéressant d’allouer une partie de son épargne sur les différents facteurs, car ils sont peu corrélés.

Mais quels ETF permettent d’investir correctement dans les facteurs dit smart beta ?

Déjà, comme tous les autres ETFs, il y a des bonnes pratiques. Il faut regarder le prix et l’encours. Mais dans le cas du smart beta, il faut s’intéresser à la façon dont facteurs sont mis en place. Cela devient tout de suite nettement plus difficile.

L’objet de cet article n’est pas de décrire l’ensemble en détail de l’offre Smart Beta car elle est vraiment pléthorique, mais de donner quelques exemples significatifs.

L’offre Smart Beta d’Amundi ETF

L’offre d’Amundi n’est pas très large, mais elle est éligible au PEA, ce qui la rend avantageuse.

  • Les « Equity Multi Smart Allocation Scientific Beta » sont des ETF multifactoriels (mid, momentum, low volatility, value). A mon sens ce nom barbare ne doit pas vous rebuter. Il y a un ETF pour les pays développés avec un encours significatif (presque 500 millions d’Euros) et un ETF très récent uniquement sur l’Europe (encours de 50 millions d’Euros). Le prix de 0,4% par an est assez correct.
  • Les « Buybacks » sont des ETF sur des entreprises qui rachètent leurs propres actions. Ce facteur existe, mais à mon sens il n’est que moyennement robuste.
  • Un ensemble d’ETF mono-factoriels Europe (tous à 0,23% par an) :
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE LOW SIZE FACTOR. Il s’agit en fait de l’indice Mid Cap historique de MSCI. L’encours est à ce jour uniquement de 15 millions d’Euros.
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE VALUE FACTOR. A noter que le « value factor » est une version améliorée des indices MSCI Value classique, il est donc assez intéressant. L’encours est de moins de 15 millions d’Euros.
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE HIGH DIVIDEND FACTOR. Pour moi, le critère haut dividende n’est pas le meilleur critère de sélection pour du smart beta.
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE MINIMUM VOLATILITY FACTOR. L’encours est ici de 80 millions d’Euros.
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE MOMENTUM FACTOR. L’encours est déjà de plus de 30 millions d’Euros.
    • AMUNDI ETF MSCI EUROPE QUALITY FACTOR. L’encours est aussi supérieur à 30 millions d’Euros.

L’offre de Lyxor

L’offre de Lyxor est plus vaste que celle d’Amundi, cependant un certain nombre de ces ETF ne sont pas éligibles au PEA. Par exemple, le Lyxor Europe Minimum Variance est étrangement non éligible au PEA. Vous avez par ailleurs un certain nombre d’ETF avec un faible encours et d’autres qui ne sont pas côtés sur Euronext. Je trouve tout cela assez étonnant sachant qu’il s’agit d’une entreprise française et que les ETF dont on parle ici sont souvent à réplication synthétique.

Je citerais uniquement le tracker MSCI EMU Small Cap. C’est un des seuls ETF de la place, small cap, éligible au PEA et avec un encours significatif (365 millions d’Euros). Il est restreint à la zone euro, mais cela reste une bonne option.

L’offre d’iShares

L’offre d’iShares est large. Cependant, leurs ETF, y compris ceux investis en Europe, ne sont pas éligibles au PEA. Les encours se sont majoritairement dirigé vers les facteurs « minimum volatility », cependant ils ont des trackers Value, Momentum, Quality et multifactoriels intéressants (mais plus chers que ceux d’Amundi en général).

L’offre de SPDR Europe

SPDR a aussi une gamme de tracker Smart Beta. Je citerais deux ETF intéressants :

  • SPDR® MSCI Europe Small Cap, qui est investi en Europe et non seulement dans la zone euro (il a donc des actions du Royaume-Uni). Il a des frais corrects de 0,3%, mais son encours n’est que de 43 millions d’Euros.
  • SPDR® MSCI Europe Small Cap Value Weighted est le seul ETF Européen “small value”. Cependant, il présente un certain nombre d’inconvénients :
    • Il a un encours de 30 millions d’Euro.
    • Il suit un indice « value weighted » et non value. Il est moins puissant qu’un ETF suivant un indice value classique (mais est plus diversifié).
    • Il n’est pas côté sur Euronext. Cela rend les frais d’achat onéreux. Par ailleurs, votre courtier ne voudra probablement pas le référencer dans le PEA alors qu’il est théoriquement éligible.

L’offre de Vanguard Europe

Vanguard a trois ETF côtés sur Euronext mono-factoriels (0,22%). Ils sont peu chers, mais investis dans la zone « Pays développés », ils ne sont pas éligibles au PEA. Par ailleurs, ils ont encore des encours limités (inférieurs à 20 millions d’Euros).

Synthèse de l’offre Smart Beta pour l’épargnant 3.0

Bien que les ETF Smart Beta soient à la mode (chez les institutionnels), l’épargnant 3.0 n’a pas un choix très large.

Sur le PEA, la gamme d’Amundi me semble intéressante, mais impossible d’avoir de tracker « small value » et l’ETF « Momentum » est récent et encore avec un faible encours.

Sur les assurances vie, vous pouvez parfois trouver des ETF Value, notamment l’EMU Value de Lyxor. Mais c’est du value sur les Large Cap (et un peu mid cap) et beaucoup d’études ont montré que l’effet value n’était pas très fort sur les grandes capitalisations. Chez Puissance Sélection (assurancevie.com) vous avez l’Amundi Europe Value Factor. C’est le même problème du Value sur les grandes capitalisations.

A mon sens, un portefeuille smart beta devrait en majorité s’appuyer sur le small value et le Momentum. Le seul moyen de faire du small value (et il y a encore peu du Momentum) est de se créer son propre ETF. Il s’agit de sélectionner soit même des actions sur des critères quantitatifs. On arrivera a un portefeuille plus concentré que celui d’un ETF, et donc plus risqué. Mais ce portefeuille aura aussi de bonnes chances d’avoir une excellente performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

27 Comments

  1. Bonjour Édouard,
    À noter avec l’arrivée de l’AV Binck l’accès à des ETF factoriels qui suivent les indices MSCI World Momentum, MSCI World Minimum Volatility et MSCI World Enhanced Value.

      1. Après contact du service client, il s’avère que l’etf momentum est uniquement réservé à la gestion sous mandat…

  2. Bonjour Edouard,

    Je me posais une question sur l’ETF SMRT. Est-ce qu’il ne pourrait pas remplacer l’ETF CW8? Je suis actuellement a 60% CW8 10% AEEM 10% EPRE 10% SMRT et 10% small cap EMU. Je passerai donc a 70% SMRT 10% EPRE 10% AEEM et 10% small cap EMU.
    Mon frère m’a également fait remarqué par ailleurs que l’indice MSCI Emerging market semble mal construit : c’est plus un ETF sectoriel que géographique… J’ai donc regardé la composition de l’ETF et c’est troublant!!! Vous avez fait un article sur les emerging mais au regard du rapport risque/rendement, est-ce que cela vaut vraiment le coup ? D’autant plus, que d’après sa composition c’est très dépendant des matières premières.

    Enfin, une autre alternative que je vois serait de faire une sorte de dual momentum entre l’ETF CW8 et l’ETF SMRT. Le but étant d’être investi sur un tracker a 70% représentant les larges caps. Qu’en pensez-vous ?

    Seb’

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour Seb,

      Oui toutes les zones géographiques ont des biais sectioriels. Pour ce qui est de savoir si c’est l’indice qui est mal construit ou les économies de ces pays qui se sont mal développées… L’indice MSCI Emerging a en premier secteur 26% de financial contre 19% pour le monde développé. C’est aussi très pondéré en nouvelles technologie, avec 23% contre 14%. Le MSCI France a moins de 4% de technos. Que penser de tout ça? Vous préférez investir en France ? ;-)
      Pour information, il n’y a que 8% de l’indice en secteur énergétique. Mais souvent on fait croire que l’indice Emerging est majoritairement composé de la Russie (dont le secteur énergétique pèse 55%) et du Brésil (12% pour le secteur énergétique).
      Qu’est ce qui vous fait dire que c’est très dépendant des matières premières ? (l’économie entière est quand même assez dépendante du prix des matières premières)

      Mais les emerging ont plein d’avantages et plein d’inconvénients (dont être bien plus volatile).
      Je ne suis ni un pro emerging, ni un anti emerging, disons, que le marché a dit que cet indice emerging pèse 10% de la capitalisation mondiale, et on peut partir du principe qu’ils ont un peu réflechi au sujet.

      Pour le remplacement de CW8 par SMRT c’est sûrement possible, mais il faudra juste pas le regréter quand SMRT sous performera pendant 10 ans de suite …
      D’ailleurs, depuis 1 an il sous-performe légèrement CW8.

      Pour le Dual Momentum CW8 et Smart pour le coup, je pense que cela n’a pas trop de sens, car ils sont trop correlés.

      1. Comme d’habitude, vos réponses sont toujours très bien argumentées ;).
        Pour l’emerging market dépendant des MP, c’est ce que j’ai toujours entendu et donc pensé… J’essaye comme je peux de simplifier ma stratégie .

        Pour le remplacement de CW8 par SMRT, je comprends bien les risques de sous-performance et c’est pour ça que j’ai pensé dual momentum : choisir à une fréquence annuelle (ou 6 mois) entre le CW8 et le SMRT, celui qui a performé le mieux. Après, je commence à peine à me former dessus et je ne comprends pas en quoi cela n’a pas de sens. En effet, quoi qu’il arrive, j’essaye de rester investi sur des larges caps et cette stratégie devrait me permettre d’être investi sur le meilleur véhicule.

        1. Edouard Petit dit :

          Oui effectivement, je n’ai pas été très clair. Mais il y a certes un risque de sous-performance mais aussi un probabilité d’une forte corrélation avec le MSCI World. On le voit d’ailleurs bien sur les graphiques historiques (du tracker et de l’indice qui remontent plus loin). Et on peut être correlé et sous-performer.
          L’intérêt du Dual Momentum est, à mon avis, plus fort quand deux indices ont des dynamiques assez différentes, ce qui ne devrait pas trop être le cas.

  3. Bonjour Edouard,

    En y re-réfléchissant cette nuit ( ;-) )je me demandais, pour un PEA, quels étaient les avantages et inconvénients d’une méthode avec « 90% Smart-Beta multifacoriel (SMRT) + 10% MSCI Emerging » VS « fabriquer soi-même un ETF small value momentum maison avec STOCKOPEDIA »…

    Je listais :

    – – – – – – – – – – – –
    Les [+] de SMRT :
    – Beaucoup plus simple à mettre en oeuvre au démarrage
    – Plus simple à administrer avec le rebalancing (1 fois par 6 mois ?)
    – Moins de temps à y consacrer

    – Plus liquide (plus facile à vendre en cas de crise) et
    – Côté en continu (plus facile pour rentrer dessus)

    – Plus diversifié (dans un PEA), car ETF monde, donc potentiellement moins risqué
    – Suit globalement le trend du MSCI World (mais avec un meilleur rendement potentiellement)

    – – – – – – – – – – – –
    Les [-] de SMRT :
    – On ne sait pas forcément ce que l’on achète, car il y a de tout dans cet ETF… En tout cas, il ne semble pas y avoir physiquement de Small-Caps, ni d’entreprises Value
    – On est pondéré en Capitalisations (les plus gros titres ont une plus grosse proportion dans l’ETF)
    – Plus cher à cause des frais de l’ETF (0,4%) ?

    – – – – – – – – – – – –
    Les [+] de l’ETF fabriqué maison avec STOCKOPEDIA :
    – On sait exactement ce que l’on achète, car on achète des titres en direct
    – Cela générerait moins de frais si on n’arbitre pas trop ? (0,4% de frais de l’ETF avec SMRT + 0,1% de frais d’achat / vente avec SMRT VS Titres en direct = frais d’achat / vente sans frais de gestion annuel)
    – On est équipondéré en titres (et non pas en capitalisation), donc cela donnerait plus de rendement et moins de risques ?
    – Potentiellement, le rendement annuel semble pouvoir être très élevé (surtout si on achète ses titres durant une « crise » avec des valo faibles)

    – – – – – – – – – – – –
    Les [-] de l’ETF fabriqué maison avec STOCKOPEDIA :
    – Moins diversifié (car on est obligé de choisir des titres européens, à cause du PEA)
    – Plus de temps à y consacrer au démarrage et dans l’administration (1 fois par 6 ou 12 mois ?) (+ cela demande d’apprendre à se servir de STOCKOPEDIA et à comprendre la méthode)
    – Eventuellement, obligation de faire un peu d’analyse technique pour voir la forme des graphique de chaque titre (pour confirmer une entrée / sortie) => Plus de temps encore
    – Plus compliqué (mais cela s’apprend)
    – Davantage de risque de se tromper (erreur humaine) ?

    – – – – – – – – – – – –

    Personnellement, j’ai tendance à préférer la méthode « ETF fabriqué maison avec STOCKOPEDIA » tout en me disant que c’est plus compliqué à gérer et prenant en temps, voire plus risqué quand les marchés sont chers.

    Voilà… Qu’en pensez-vous ?
    Voyez-vous d’autres avantages et inconvénients ?

    Selon vous, de quel côté penche la balance ?
    Peut-être qu’un article sur le sujet (en comparant les 2 méthodes) serait intéressant… ?

    1. Edouard Petit dit :

      Je pense que vous avez raison sur la plupart des points.
      Il faudra que je fasse spécifiquement un article sur l’ETF SMRT.
      Il faut savoir que la règle est: des Mid ET des Large Value ET des Large Low Volat ET des Large Momentum (j’exagère un peu le trait pour que ce soit compréhensible)
      Sur Stockopedia vous pouvez choisir des small (et non des mid) qui sont value et qui sont momentum (et qui sont quality) (mais vous pouvez faire d’un côté des large momentum et des small value de l’autre côté, ca marche aussi très bien)
      Les 2 ont des avantages et des inconvénients
      Mais avec Stockopedia vous pouvez être nettement plus exposé aux facteurs qu’un fonds/ETF, qui doit être très liquide et qui peut donc n’investir que sur des grandes valeurs (voir des mids).

      Comme le PEA est une enveloppe fiscale incroyable, ca vaut le coup de maximiser le rendement de cette poche, qui à avoir plus de risque (si son PEA est plein). Je ferai aussi un article sur ce sujet.
      Mais il en résulte que la stratégie Stockopedia est plus risquée (et plus performante)

      1. Edouard,

        Quand vous indiquer pour SMRT : « des Mid ET des Large Value ET des Large Low Volat ET des Large Momentum »,
        est-ce bien un « ET » inclusif (Union mathématique) ?

        Dans ce cas, cela veut dire que les 4 facteurs ne sont pas réunis en même temps pour chaque valeur qui est sélectionné par l’ETF SMRT,
        mais que l’on prend des valeurs ayant 1 ou 2 facteurs seulement (pour des raisons de liquidité).

        1. Edouard Petit dit :

          Oui, vous pouvez avoir :
          – une grosse cap momentum, mais pas value ou low volat
          – une mid cap aussi value
          – une mid cap non value non momentum non low beta

          C’est pour des raisons de liquidité et de diversification.

          Il y a un algo pour définir le poids des différentes stratégie. Ci joint l’évolution de cette répartition :
          Smart Beta ETF Amundi

  4. Finalement, pour la mise en place d’une stratégie multi-smart Beta dans un portefeuille PEA :

    – ne serait-ce pas préférable d’utiliser la méthode que vous expliquez dans votre article « faire un etf small value momentum maison avec stockopedia » ? plutôt que d’utiliser un ETF comme « SMRT » ?

    – J’ai l’impression que les avantages de « SMRT », c’est :
    – être beaucoup plus liquide et côté en continu, donc plus facile à vendre en cas de fortes secousses,
    – être plus simple (car c’est plus facile d’acheter un seul ETF et on y passe moins de temps, et cela demande moins d’expérience)
    – on se dit : « je fais confiance » à Amundi et à son produit

    – Par contre, l’inconvénient de « SMRT », ce serait :
    – On n’est jamais sûr de la composition de ce que l’on achète,
    – C’est moins optimisé (et cela donnerait moins de rendement) que la méthode avec Stockopedia
    – C’est légèrement plus cher en frais

  5. Ok, je vais en parler à la commerciale de Linxea.
    Je l’ai eu au téléphone il y a quelques jours et on a bavardé un certain temps.
    Je vais lui faire un petit email sur le « SMRT ».
    J’irai aussi poster un message sur le forum de Linxea.

    Une chose que je ne comprends pas pour le SMRT de AMUNDI :
    Sur la fiche de Amundi, ainsi que sur Quantalys et Sicavonline, quand je regarde les informations, je vois :
    – Capitalisation : 90% Grandes Cap et Petites Cap 10%
    – Style : 48,9% Growth et 51,1% Value

    Dès lors, comment peut-on dire que c’est du SMALL et du VALUE qui est dedans ? (puisque ce sont des Big Caps à 90% et qu’il n’y a pas beaucoup plus de « Value » que de « Growth »)

    Est-ce uniquement parce que ces entreprises ont le comportement de Small et Value ?
    ou ?

  6. Bonjour Edouard,

    Sauriez-vous quelles sont les assurances-vie qui proposent des ETF Smart-Beta multi-factoriels (notamment le SMRT de Amundi) ?

    En faisant des recherches, je n’en ai pas trouvé en France…
    Même les contrats très ETFs de LinxeaAvenir (Suravenir), de PuissanceSléection et de Darjeeling ne semblent pas en proposer.
    Au Luxembourg, il y a seulement, l’assurance-vie de La Baloise, mais les frais de gestion sont élevés.

    Peut-être que c’est un style d’ETF trop récent et que ce sera proposé plus tard.
    Si c’est le cas, sur quelles assurances-vie françaises peut-on prévoir qu’il y en aura ?

    Encore bravo pour votre très bon site (et votre livre)

    1. Edouard Petit dit :

      A ma connaissance il n’y en a pas encore.
      Je tanne Linxea sur son forum privé, mais sans succès. N’hésitez pas à en remettre une couche. Même chose pour Puissance Sélection et Darjeeling, à plusieurs il y a peut être plus de chances que cela fonctionne.

      Sinon, à ma connaissance, les robo advisor (type yomoni) n’ont pas prévu de les intégrer parce que c’est compliqué ) expliquer et que c’est un peu cher (ils veulent rester sous les 0,3% de frais d’ETF)

  7. Un grand merci pour ces conseils.

    J’ai effectivement omis le critère de l’encours. Dans ce cas ceci est valable pour le world également. Si j’ai bien compris, il vaudrait mieux que je prenne également le EMU bien que moins diversifié. Concernant les small cap le SPDR EUROPE est aussi une alternative bien qu’il ait un encours moins important que le LYXOR EMU. Difficile de trancher entre ces choix:

    AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EUROPE ou AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EMU 70%
    AMUNDI ETF MSCI EMERGING MARKETS 10%
    AMUNDI ETF MSCI EUROPE MOMENTUM FACTO 10%
    LYXOR UCITS ETF MSCI EMU SMALL CAP ou SPDR® MSCI Europe Small Cap 10%

    Pour une stratégie smart beta, vous précisez dans plusieurs articles que le small value et le momentum sont les facteurs les plus intéressants. Dans ce cas être exposé uniquement sur le facteur momentum vous semble-t-il trop risqué? Par exemple:

    AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EUROPE ou AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EMU 70%
    AMUNDI ETF MSCI EMERGING MARKETS 10%
    AMUNDI ETF MSCI EUROPE MOMENTUM FACTO 20%

    1. Edouard Petit dit :

      Il y a beaucoup de portefeuilles d’ETF différents qui fonctionnent. Toutes les options que vous présentez sont valables, avec chacunes des avantages et des inconvénients ; mais pas de grosses lacunes.
      Même si je préfères les small value aux small, être exposé aux small me semble une bonne idée, je partirais donc sur la première version.

      Mais sans vouloir vous embrouillez vous pouvez aussi faire :
      – Amundi Smart Beta Monde développé (SMRT) 90%
      – Emerging 10%

      Vous avez tous les facteurs intéressants dans le tracker smart beta. Même si je pense que quality et low volat sont moins robustes que Momentum, ils apportent de la diversification et ont été quand même largement validés.
      Ca se regarde donc (même si il y a toujours des inconvénients, c’est légèrement plus cher par exemple)

      1. Vous ne m’embrouillez pas, bien au contraire. Voici une alternative qui me semble bien plus simple d’accès. Je n’avais pas connaissance de cet ETF SMRT qui clairement est convaincant. Merci encore pour vos conseils.

  8. Bonjour Edouard,

    J’ai suivi attentivement votre méthode et je suis investis depuis la sortie de votre livre sur AMUNDI ETF MSCI WORLD. Mais en lisant vos derniers articles je souhaiterais améliorer mon portefeuille . Que pensez vous du choix de ces 4 trackers et de cette répartition:

    AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EUROPE 70%
    AMUNDI ETF MSCI EMERGING MARKETS 10%
    AMUNDI ETF MSCI EUROPE MOMENTUM FACTO 10%
    LYXOR UCITS ETF MSCI EUROPE SMALL CAP 10%

    Merci

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,

      Ca se tient tout à fait.

      Vous respectez l’allocation géographique mondiale (~20% d’Europe et 10% d’Emerging).

      Mais attention AMUNDI ETF MSCI EUROPE MOMENTUM FACTOR et LYXOR UCITS ETF MSCI EUROPE SMALL CAP ont des petits encours (30M€ pour le premier et 5M€ pour le 2e !!).
      Sur un PEA ce n’est pas dramatique, mais vos ETF pourraient être dissous un jour (j’ai fait un article sur les ETF à petits encours).
      Pour les small caps, je prendrais le EMU et non le Europe, qui est moins diversifié mais a tout de même un plus gros encours.

      Par ailleurs, mettre des small est une bonne idée, mais attention l’effet est probablement moins puissant que le small value.

  9. Bonjour Edouard,

    j’ai pensé au Minimum Volatility a sa performance sur 5ans de 68%.
    Par rapport au AMUNDI ETF STOXX EUROPE 600 UCITS FR0010791004 sur 5ans de 37%.

    C’est presque du simple au double.

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,

      à mon avis il ne faut pas regarder sur 5 ans. Je dirais même que ce qui a le plus aumenté sur 5 ans a le plus de chance de baisser dans les 5 prochaines années …

  10. Bonjour,

    Je souhaite constituer un portefeuille ETF avec la sélection suivante;

    Amundi SP500 FR0010892224 0,15%
    Amundi AMUNDI ETF MSCI EUROPE MINIMUM VOLATILITY FACTOR FR0010713768

    Que pensez vous de cette répartition? Dois je rajouter encore un autre ETF pour compléter?

    Au plaisir de vous lire.

    Gregory

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,
      Pourquoi pas, mais pourquoi vous focaliser sur le facteur low volat?
      A titre personnel je ne ferais pas all in sur le low volat. Comme je l’explique dans notamment dans cet article, ce n’est pas à mon sens le facteur le plus robuste.

      Vous hésitez par exemple à prendre le tracker Amundi SMRT parce que vous le trouvez trop cher ?

  11. Merci beaucoup pour votre livre limpide et concis, et votre blog qui vient le compléter très intelligemment. J’ai une remarque et une question.
    La remarque : je comprends toute la cohérence et la logique de la méthode que j’applique rigoureusement depuis février dernier. Néanmoins sur le plan philosophique, c’est parce que je suis personnellement convaincu (après quelques lectures académiques aussi) que les marchés sont inefficients et les acteurs économiques, comme les investisseurs, irrationnels que votre méthode prend tout son sens => Pourquoi tenter de battre le marché puisqu’il ne se comporte pas de façon logique… Mais cela ne change rien à la qualité de votre démonstration.

    Question pratique : sur vos conseils je cherche un small cap US pour completer mon portefeuille sur un PEA, vos lecteurs évoquent toujours Amundi 2K (FR0011636190) mais lorsque je cherche sa composition je trouve des sociétés européennes… (http://www.boursorama.com/bourse/trackers/compo_etf.phtml?symbole=1rTRS2K). D’ailleurs il n’est pas noté par Morningstar, ni Qwantalys. Que dois-je comprendre ? Est-ce que vous me confirmez que ce sont bien des small cap US ?

    Merci pour vos précieux conseils !
    Bien à vous,

    1. Edouard Petit dit :

      Le terme « marché efficient » prête à confusion, mais l’important est effectivement le résultat : difficile de faire mieux que l’intelligence collective de l’ensemble des gérants (le marché), surtout si on prend en compte les frais.

      Le tracker RS2K est un tracker à réplication synthétique, il a comme actif physique des sociétés européennes (ce qui lui permet d’être éligible au PEA) et un swap qui permet de réfliquer l’indice Russell 2000. Il s’agit donc bien de small cap US.
      En allant, par exemple, sur le site d’Amundi vous aurez la composition de l’indice.
      Sinon les ETF américains listent l’ensemble des actions dans lesquelles ils investissent. Vous aurez l’exhaustivité de la composition. Vous pouvez vous réferer par exemple à l’ETF iShares IWM.