Blog gestion passive et ETF | Bonnes pratiques investissement | Courtiers, banques, assureurs

LES GESTIONS SOUS MANDAT ET LES ALLOCATIONS CONSEILLÉES SONT EN GÉNÉRAL PEU CONSEILLÉES


POINTS CLÉS

  • L’allocation conseillée vous propose un portefeuille de fonds qu’il vous faut mettre en œuvre
  • La gestion sous mandat gère complètement pour vous un portefeuille de fonds
  • Les frais liés à ces investissements sont très élevés, ce qui fait que la performance n’est pas au rendez-vous
  • La gestion sous mandat d’un portefeuille d’ETF peut en revanche être une bonne opportunité

Qu’est ce que la gestion sous mandat ? Quelles sont ses promesses ?

Si vous vous êtes renseignés sur les assurances vie, votre œil a certainement été attiré par la gestion sous mandat et les allocations conseillées. Il s’agit de deux concepts relativement proches. Ils ont en commun de vous conseiller un portefeuille de fonds.

Cette offre a longtemps été considérée comme haut de gamme, cependant elle est en train de se démocratiser, notamment avec les banques en ligne.

L’allocation conseillée

Mais dans la version « allocation conseillée » c’est à vous de passer les ordres, vous gardez la main et il faut un minimum suivre votre portefeuille. En effet, c’est à vous de passer les ordres, et vous pouvez faire exactement le contraire de ce que l’on vous a conseillé

La gestion sous mandat ou la gestion pilotée

Dans la « gestion sous mandat » vous êtes en pilotage automatique total, il n’y a plus rien à faire, si ce n’est épargner régulièrement. Cela procure une tranquillité d’esprit réellement importante

La promesse

Les banquiers, assureurs et courtiers vous promettent de belles performances. Selon eux, ils connaissent le métier, c’est-à-dire qu’ils savent allouer géographiquement votre argent et choisir les meilleurs fonds. Nous avons déjà montré dans de nombreux articles qu’il était en fait réellement difficile de battre le marché et qu’il était aussi quasiment impossible de savoir à l’avance quel fonds allait performer le mieux.

On peut trouver une promesse des promesses un petit peu alternative telles que « préserver son capital » ou « réduire le risque ». Concentrons nous sur la promesse de base, la performance.

Voyons donc si ces méthodes tiennent ces promesses ! Pour cela analysons les profils d’allocation les plus risqués de bonnes assurances vie en ligne. On pourra alors aisément les comparer avec un unique ETF (Exchange Traded Fund) Monde, car ces allocations sont investies pratiquement totalement en actions. En effet, il existe différents profils de mandat (aussi appelés risques), mais j’ai choisit, pour simplifier la comparaison, les profils les plus audacieux, donc investis à 100% en actions.

Quelques exemples de gestion sous mandat

Exemple de la gestion sous mandat de ING par la Banque Rotschild

Une excellente performance annoncée

ING Direct propose une gestion sous mandat, gérée par la célèbre Banque Rotschild (HDF Investment Solutions). ING annonce sur son site web une performance de 56% en 5 ans (à fin 2015) de son mandat offensif, alors la moyenne des fonds avec le même profil de risque a fait 35%. A première vue, cela paraît très attractif. Cependant dans le même temps, un ETF Monde a fait 78% soit pas loin de 3% de plus par an !

Par ailleurs, si vous avez souscrit à cette gestion sous mandat et que vous recevez les rapports de gestion. Faites réellement attention ! ING et Rotschild comparent les performances par rapport à l’indice MSCI Monde hors dividendes et non dividendes compris, comme un ETF. Cela fait une réelle différence. En effet, entre 1/3 et la moitié de la performance d’un investissement en bourse est lié au dividendes.

Voici l’extrait du rapport de performance. Le mandat offensif colle bien, depuis 2007, à la performance du MSCI World hors dividendes. En incluant les dividendes (net return, pour être proche de la performance d’un ETF Monde), l’indice monde n’a pas été multiplié par 1,3 mais par 1,7.

Dans la réalité, une sous performance significative de la gestion pilotée

Ainsi, l’allocation sous mandat a fait comme le MSCI World 3,3% par an, mais le MSCI World que le tracker Monde suit 6,6% par an ! Une sacrée sous performance !


gestionsousmandat

Autre exemple : Altaprofits

Altaprofits, un courtier on line de longue date, propose de la gestion pilotée pour les assurances vie qu’il distribue en partenariat avec Lazard Frères Gestion. Entre le 10 Juillet 2009 et 8 Juillet 2016, le profil le plus risqué a eu une performance de 91% sur l’assurance de e-cie vie (Generali), et de 57% sur Suravenir. En comparaison, un ETF Monde a fait 155%. On ne peut pas dire que la différence soit minime.

Fortuneo avec Federal Finance

Fortuneo s’est associé à l’équipe de Gestion de Federal Finance Gestion. Les performances indiquées sur leur site web, sont de 53% entre le 28 février 2005 et le 31 mai 2016 pour le profil dynamique. L’indice monde (avec dividendes net) a fait 115%, certes avec une volatilité plus élevée, mais tout de même.

La gestion sous mandat a de mauvais résultats à cause des frais

On pourrait continuer pendant longtemps la liste. Mais il faut avouer que ces résultats ne sont pas dus à l’incompétence ou la mauvaise volonté des gestionnaires. De manière générale, les gestionnaires sont très bien formés et très travailleurs.

Les différents types de frais

La mauvais performance est principalement due aux frais inhérents à ce type de gestion :

  • On a en premier lieu les frais de l’assurance vie qui sont au grand minimum de 0,6% par an, mais souvent bien plus.
  • Puis on a les frais liés à la gestion sous mandat ou à l’allocation conseillée. Elle peut être gratuite mais elle est souvent payante. Par exemple, chez Fortuneo le gérant « garde » 15% des performances positives pour le profil dynamique. Si on considère que les actions font 8% sur le long terme, cela fait tout de même 1,2% par an.
  • Dernier étage des coûts et non des moindres, le coût des fonds sur lesquels vous allez investir. Ce sont pratiquement toujours des fonds dits actifs à coûts élevés. Ces frais s’élèvent en moyenne entre 1,7% et 2,3% par an. On peut même trouver des fonds avec des frais supérieurs à 3% annuels.

Un coût total de 2,5% à 4% par an

Au final, on a un minimum de 2,6% de frais par an et on monte certainement assez souvent à 4% par an. Sachant que les actions ont eu une performance historique de long terme de 8 à 10% par an brut d’inflation, la part des frais prélevée chaque année est réellement significative.

L’investissement en autonomie grâce aux ETF diminue les frais et dope la performance

En comparaison, un ETF Monde a des frais inférieurs à 0,4% par an. Il est donc naturel qu’il surperforme d’au moins 2 à 3 points par an les allocations conseillées et les gestions sous mandat.

Il est toujours probablement possible de trouver une gestion sous mandat qui va mieux performer que le marché sur un certain horizon de temps. Cependant, il est peu probable qu’il y arrive sur le long terme. Et d’autre part, il est peu probable que l’on puisse identifier cette sur performance a priori.

Pour en savoir plus sur la façon de piloter son portefeuille en autonomie avec sérénité et en y passant qu’une minute par mois, je vous conseille de vous diriger vers cet article sur la gestion passive et de lire mon livre Épargnant 3.0, qui se lit en moins de deux heures.

L’option des robo avisors, la gestion pilotée optimale ?

Cependant, si vous trouvez une gestion sous mandat qui s’appuie sur des trackers et non des fonds actifs, cela peut devenir intéressant. J’ai écrit un article dédié aux robo advisors.

Vous avez notamment Yomoni, qui promet des coûts totaux inférieurs à 1,6% par an. Ces frais sont certes supérieurs à un ETF géré en direct sur un PEA, mais ces frais peuvent être compensés par des avantages significatifs. Là aussi on ne s’occupe de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Comments

  1. Amat Philippe dit :

    Bonjour Edouard,
    Je suis expat a Dubai et absolument incompétent en Finance. Je dévore votre site ( felicitation en passant). Je suis en train de finaliser l ouverture d un compte chez Interactive Broker pour acheter de l ETF.
    J ai une assurance vie au Luxembourg ( Apicil) et le gestionnaire me propose de rentrer sur des FCP/SICAV qui suivent les Memes tracker. Je suis perdu entre les frais de ce gestionnaire et les avantages en imposition Qu il me vante.
    Pouvez vous éclairer ma lanterne ?
    Merci encore et bien a vous,
    Philippe

      1. Amat philippe dit :

        Merci de votre reponse rapide.
        Le promoteur est Gresham en gestion par Apicil, CAC ( FR0000435216 ) ou stratégie indice USA ( FR0000435208 ) sont deux produits que l on me propose.
        A priori ces placements préforment -1% que l index qu ils suivent comme vous le démontrez.
        Mais d après le conseiller les economies d impôts lors du rapatriement des fonds a ma retraite compense….

  2. NicolasV dit :

    Je pensais que ça n’existait plus les gérants qui se comparent à un indice Price return…

    Ce qui est aussi critiquable c’est l’utilisation fréquente de fonds de fonds, histoire d’en rajouter une couche ni vu ni connu. Enfin dans le cadre d’allocations défensives les assureurs et les gérants préfèrent généralement avoir une grosse poche d’UC de fonds obligataires, plutôt que du fonds euro. Je les comprend mais je ne suis pas sûr que ça soit à l’avantage du client.

  3. Christophe dit :

    C’est un mandat de gestion.
    Choix dans le profil de risque? Je ne sais pas…
    Quand vous écrivez « Les ETFs proposés sont corrects mais vous y avez accès dans l’assurance vie de Base alors que chez Yomoni et Wesave ils sont plus intéressants » je suppose que vous voulez dire que les contrats Yomoni etWesave proposent des ETF + intéressants que Darjeeling ?

    1. Edouard Petit dit :

      Oui c’est ce que j’ai voulu dire.

  4. Christophe dit :

    Bonjour,
    J’aurais aimé avoir votre avis sur « L’Allocation Opportunités 100% Trackers » proposée par Placement-Direct sur son produit Darjeeling depuis peu. Coût : 0.4% en plus des 0.6% de gestion sur UC.
    J’ai le compte-rendu au 11 janv 2017 (avec la liste des fonds de cette allocation 100% Trackers) mais je ne sais pas comment vous le faire parvenir…

    1. Edouard Petit dit :

      Est-ce que l’on a le choix dans le profil de risque ? Si ce n’est pas le cas c’est vraiment dommage.
      C’est un mandat de gestion ou du conseil ? Je pense qu’un mandat de gestion est péferable mais c’est à chacun de voir.

      Je trouve l’offre assez moyenne :
      – De l’obligataire à ce niveau dans de l’assurance vie + un mandat de gestion, ça fait beaucoup de frais pour une classe d’actif qui ne rapport pratiquement rien
      – Les ETFs proposés sont corrects mais vous y avez accès dans l’assurance vie de Base alors que chez Yomoni et Wesave ils sont plus intéressants
      – L’allocation d’actif ne me parait pas avoir une valoir ajoutée exceptionnelle
      – Vous restez avec une interface d’assureur classique (old school), par exemple il n’y a pas de versement complémentaire en ligne.

      En revanche, l’AV darjeeling est une bonne offre je pense. Vous pouvez vous construire un bon portefeuille de fonds euros /trackers.

  5. Bonjour,
    Je vous remercie pour cet article fort intéressant. J’ai trouvé pour ma part une différence encore plus importante entre la performance Altaprofits et celle de l’ETF monde code WLD: 221% vs 91% sur la même période ! ca fait effectivement réfléchir ..
    Par contre, vous parlez de frais des fonds, jusqu’à 3%/an. Or pour moi, il n’y a pas de frais de fonds dans le cadre de l’assurance vie: le coût de gestion de 0,x% comprend tout (je parle de l’AV Altaprofits vie). Je me trompe ? merci pour cette précision

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,
      Il y a bien des frais de fonds, même si ils ne sont pas fait pour sauter aux yeux. C’est le cas dans toutes les AV y compris Altaprofits.