Blog gestion passive et ETF | Bonnes pratiques investissement

QUELLE PERFORMANCE POUR LA STRATEGIE EPARGNANT 3.0 SUR LES 40 DERNIERES ANNEES ?

Un backtest sur 40 ans ?

Les lecteurs d’Epargnant 3.0 me font beaucoup de retour, et souvent ils me demandent s’il est possible de compléter parce que l’on appelle des « backtests ». Les backtests sont la simulation d’une stratégie sur les données réelles du passé.

Cela peut paraître tentant mais faire des backtests présente de nombreux défauts. Ainsi, souvent on est tenté de faire un backtest sur une période qui nous arrange et qui n’est pas représentative. Un backtest doit être sur une durée très longue et souvent les données manquent.  Nous allons le voir, même une durée de 40 ans n’est pas nécessairement représentative.

Cependant, tant dans le livre que sur ce blog, j’ai donné quelques éléments sur ce qu’auraient été les performances passées de la stratégie de gestion passive « Epargnant 3.0 ». Pour rappel, il s’agit de suivre le marché des actions et des obligations, de façon la plus diversifiée possible et avec le moins de frais possible.

Des performances qui remontent jusqu’en 1900 ?

Il est possible d’avoir la performance de ces actifs depuis 1900, net d’inflation. Au plan mondial, la performance annualisée a été de 5% pour les actions et 1,8% pour les obligations. Un épargnant aurait donc fait entre 1,8% et 5% par an moins les frais (un tracker coûte moins de 0,4% par an) en fonction de son allocation. Mais rappelez-vous que cette performance est net d’inflation et qu’il y a eu deux grandes guerres au XXe siècle. En prenant en compte les intérêts composés, la performance des actions est réellement élevée.

La performance sur les 10 dernières années

Dans livre et dans l’article « 1 minute par mois pour faire mieux que 97% des professionnels », j’ai fait un backtest sur 10 ans. On y apprend qu’une stratégie passive sur base de fonds en Euros et sur ETF aurait fait mieux que le meilleur des gérants sur une assurance vie classique :

  • ETF Monde : 5,4% par an (volatilité : 13,3%)
  • Bon fonds en Euros : 3,8% par an
  • Moyenne des fonds en Euros (et 3% de frais d’Entrée) : 2,9% par an
  • Carmignac Patrimoine : 5,5% par an (volatilité : 7,3%)
  • Carmignac Patrimoine sur une assurance vie (3% de frais d’entrée et 1% de frais de gestion : 4,1% par an
  • Moyenne des fonds patrimoniaux (sans les frais d’assurance vie) : 2,5%
  • Moyenne des fonds patrimoniaux (avec les frais d’assurance vie) : 1,1%
  • Gestion passive : 4,82% (volatilité 6,6%)

Maintenant, essayons de remonter un peu plus loin que 10 ans. Il est assez aisé d’avoir la performance du MSCI World depuis 1970 et donc de simuler un tracker. Pour les fonds en Euros c’est un peu plus compliqué. On a la performance du fonds en Euros Afer (un bon fonds) depuis 1977, mais la performance moyenne des fonds en Euros ne remonte pas aussi loin. Il faut donc la simuler. C’est ce que j’ai fait.

Le graphique des performances sur 40 ans

Voilà le graphique qui en résulte :

backtest1970

Voilà comment cela se traduit en données chiffrées :

  • Fonds en Euros Afer (avec 2% de frais d’entrée) : 7,6% par an
  • Moyenne des fonds en Euros (avec 3% de frais d’entrée) : 7% par an
  • ETF Monde simulé (MSCI World Net et 0,4% de frais) : 9,5% par an
  • 50% Afer + 50% Tracker monde (rééquilibré mensuellement) : 8,9% par an

Que déduire du graphique et de ces informations ?

Que penser de la performance exceptionnelle des fonds en euros depuis 40 ans ?

Sur les 40 dernières années, le fonds en Euros était la bonne idée, la meilleure idée même. Faire 7,6% par an contre 9,5% pour un ETF monde, mais sans volatilité et sans risque … le choix est vite fait. Le backtest vous montre que le fonds en Euros est largement meilleur que les actions, et de loin ! Mais est-ce si vrai ?

Non, et c’est pour cela qu’un backtest doit être sur une durée nettement plus longue et qu’il vaut mieux la compléter par une bonne connaissance de théorie économique et de la valorisation des actifs. D’ailleurs, remonter à 1900 n’est pas complètement suffisant, il vaut même mieux avoir une vision sur l’évolution séculaire de la finance. Le monde évolue, il faut essayer de savoir dans quel sens.

Et c’est possible. Evidemment, je ne suis pas allé jusque-là dans Epargnant 3.0. Les données historiques depuis 1900 font déjà un travail assez correct. Les actions ont eu une performance bien plus forte que les obligations (dont sont composés les fonds en Euros). Les 40 dernières années ont été une anomalie pour les obligations, une anomalie qui a duré longtemps certes …

Et dans le futur ?

La  performance future des actions

Pour la théorie sur l’évolution des actions, vous pouvez lire cet article sur le blog « Pourquoi les actions montent ?». On y apprend que la performance des actions (net d’inflation) correspond plus ou moins sur le long terme aux dividendes et la croissance des dividendes. Aujourd’hui, le dividende du MSCI World est de 2,8%. La croissance des dividendes est liée à la croissance par personne dans le monde (net d’inflation), soit plus ou moins à la hausse de la productivité. Cela ne donne pas des éléments très précis, mais cela donne un ordre d’idée. Pour être complet, il faudrait avoir un niveau de valorisation actuel des actions, et c’est un sujet assez compliqué. Nous ne l’abordons donc pas ici.

La  performance future des obligations

Pour les obligations, en général, la performance future attendue (net d’inflation) est souvent associée correspond à la performance actuelle à dix ans. Aujourd’hui, on est donc proche de 0% !

La  conclusion

Cela demande largement d’être approfondi. Cependant, on peut retenir qu’un backtest sur les 40 dernières années n’est pas nécessairement indicateur d’une future performance. C’est d’ailleurs un biais comportemental important, se fier aux performances passées et tirer le trait. Il faut essayer de s’en affranchir.

En revanche, on peut être assez sûr d’une chose : plus on paye de frais moins la performance sera bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Comments

  1. Bonjour

    Que conseillez vous donc avec cet article ? Qu’il est préférable d’avoir pour les 20 prochaines années un placement composé d’un ETF MSCI WORLD ou un mix 50%ETF MSCI WORLD / 50% bon fonds euro (eurissima ou suravenir opportunités) ?

    Cordialement

    william

    1. Edouard Petit dit :

      Bonjour,

      Un bon fonds en Euros et un ETF World est une excellente base de départ.
      Pour le % cela dépend de votre allocation stratégique, notamment en fonction de votre horizon de placement et de votre capacité à vivre le risque.