Blog gestion passive et ETF | ETF, Trackers, Indices

ETF NASDAQ : VRAIE OU FAUSSE BONNE IDÉE ?

Il peut être attirant d’investir sur un ETF NASDAQ. En effet, on imagine pouvoir facilement investir dans les sociétés technologiques dont on entend si souvent parler : Amazon, Apple ou Google. Cependant est-ce une si bonne idée d’investir sur l’indice NASDAQ ? Et sur les ETF NASDAQ ?

Je partage avec vous une vidéo sur Youtube (n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne et à « liker » la vidéo, le petit pouce bleu vers le haut) ; ainsi qu’un texte de blog un peu plus détaillé (ici).

L’indice NASDAQ … et surtout la bourse NASDAQ

Comme je le rappelais dans mon article sur les ETF CAC 40, la première question à se poser lorsque que l’on désire acheter un ETF est : quel indice suit-il ? Quel indice suivent les trackers NASDAQ ? Le NASDAQ ? Pas, exactement.

Le NASDAQ est une bourse avant d’être un indice

Le NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotations) n’est pas un indice, c’est une bourse. La bourse américaine principale aux États-Unis est le NYSE (New-York Stock Exchange). Elle a été créée au début des années 1970 et elle a été la première bourse électronique. Aujourd’hui, il s’agit d’un groupe, car le NASDAQ a racheté d’autres bourses, notamment dans le nord de l’Europe.

Cette bourse a attiré des entreprises technologiques telles que Microsoft, Apple ou Cisco. Elle est donc très connotée “sociétés de croissances”. Début 2019, il y avait pratiquement 3500 sociétés cotées au NASDAQ. Mais, il faut savoir que les entreprises de la technologie ne représentent que 50% de la capitalisation !

Le NASDAQ Composite et le NASDAQ 100

Mais parlons indice, il y a deux indices principaux :

  • Le NASDAQ Composite, qui recense la majorité des actions du NASDAQ. En l’occurrence, 2500 parmi les 3500 dont je viens de parler.
  • Le NASDAQ 100, qui inclut les 100 premières sociétés du NASDAQ hors financières. Là on a un peu plus de 50% de technologies. On a aussi du Starbucks ou du Marriott ! Cela étant on peut tout de même dire que ce sont des sociétés de croissance au global.

La performance du NASDAQ

Avant de parler de performance, il faut dire que le NASDAQ d’il y a 40 ans ou même 20 ans n’est pas vraiment comparable à celui d’aujourd’hui. En particulier, il y avait beaucoup de petites capitalisations ce qui est beaucoup moins le cas aujourd’hui.

Par ailleurs, les indices dividendes compris sont plus difficiles à trouver que sans les dividendes. En particulier sur le NASDAQ. Pas absurde, vu que ce sont des sociétés de croissance, il n’y a pas vraiment de dividendes ! Aujourd’hui, on est à moins de 1% de dividendes. Cependant, historiquement, nous étions pendant longtemps à pratiquement 0%.

La performance du NASDAQ depuis 1971

Alors je suis remonté à 1971 :

  • Le NASDAQ hors dividendes a eu une performance annualisée de 9,1%, donc à peine plus avec dividendes.
  • La bourse américaine a eu une performance de 10,5% dividendes compris

Tiens cela a fait moins que les autres actions !

Et regardons quelques indicateurs de risque :

  • La volatilité : Plus de 20% pour le NASDAQ et 15% pour la bourse américaine dans son ensemble !
  • La perte maximale sur la période : -80% pour le Nasdaq et -50% pour la Bourse dans son ensemble !

Évidemment, si on part de 2009 ce n’est pas du tout ça ! Le NASDAQ a été multiplié par 4,2 et la bourse dans son ensemble “seulement” par 2,3 !

La performance des ETF NASDAQ aux Etats-Unis

D’ailleurs, certains émetteurs d’ETF ne sont pas moins “malins” que les gestionnaires actifs dans leur communication. Si vous allez sur le site d’Invesco qui émet le plus gros ETF Nasdaq, qui s’appelle QQQ, vous allez trouver cela :

Cependant, regarder sur le court terme, et dix ans c’est du court terme ne donne pas toutes les informations loin de là !

Une performance impressionnante depuis 1999, ah bon ?

Si je pars de janvier 2000, un chiffre « rond », ce n’est pas nécessairement impressionnant.

En fait, l’ETF a été créé en mars 1999. Partons de là !

Certes, la performance pure est un peu meilleure. L’ETF NASDAQ a eu une performance de 6,3% par an, tandis que l’ETF S&P 500 a eu une performance de 5,4% par an.

Si l’on regarde la performance sur risque de l’ETF Nasdaq, qui a donc chuté de 80%, ce n’est clairement pas une performance impressionnante !

D’ailleurs, il a été prouvé que les sociétés de croissance avaient une moins bonne performance que les sociétés que l’on appelle “value”. Les raisons sont multiples.

On ne se sait pas de quoi l’avenir sera fait, mais historiquement sur le long terme, cela a été le cas !

Les ETF NASDAQ disponible en France

Alors ces ETF ?

Il n’y a que des ETF NASDAQ 100. Ce sont des très grosses entreprises, plus grosses que celles du S&P 500.

Sur le PEA il y a :

  • Celui d’Amundi avec des frais de 0,23% et un encours correct, autour de 300 millions d’euros (Amundi ETF NASDAQ-100 UCITS ETF EUR – FR0010892216)
  • Celui de Lyxor avec des frais de 0,3% ; mais un petit encours de 30 millions d’euros (Lyxor PEA NASDAQ-100 UCITS ETF – Capi. – FR0011871110)

Sur le CTO, il y a aussi :

  • La version non PEA de Lyxor qui a un encours un peu supérieur à 500 millions d’euros (Lyxor NASDAQ-100 UCITS ETF – FR0007063177)
  • Celui d’iShares qui a un encours de 2 milliards, mais des frais de 0,33% (iShares NASDAQ 100 ETF Acc – IE00B53SZB19)
  • Celui d’Invesco avec un encours légèrement inférieur à 2 milliards (Invesco EQQQ NASDAQ-100 UCITS – IE0032077012)

Il y a de petites différences entre ces ETF. Mais pour donner un exemple, l’ETF d’Invesco a eu une performance de 21% par an depuis dix ans, tandis que les fonds actifs de la catégorie ont eu une performance inférieure à 14% sur la même période.

Quantalys le classe comme le meilleur fonds sur 10 ans sur tous les fonds qui investissent en actions de croissance américaines.

Conclusion pour l’Épargnant 3.0 sur les ETF  et Trackers NASDAQ

L’indice NASDAQ 100 est globalement sur une thématique assez particulière, les sociétés de croissance. Si les sociétés de croissances ont eu une performance exceptionnelle sur dix ans, la performance sur risque n’a pas été exceptionnelle sur le moyen – long terme.

Par ailleurs, c’est un indice assez concentré, donc par nature plus risqué qu’un indice large. Il est concentré sur un secteur et sur quelques entreprises. Par exemple, les dix premières positions représentent un peu plus de 50% de l’encours total. Pour le S&P 500, les dix premières lignes représentent « seulement » 20%.

Aussi, il faut savoir que 95% de la capitalisation boursière de l’indice NASDAQ 100 est comprise dans le S&P 500. Si vous avez un ETF S&P 500, vous avez donc du NASDAQ. En fait 30%, du S&P 500 c’est du NASDAQ !

Et un ETF S&P 500 est souvent bien mien cher qu’un ETF Nasdaq. Par exemple, l’iShares Core S&P 500 a des frais de gestion de seulement 0,07% par an.

Moralité, il me semble possible d’avoir un ETF NASDAQ au sein d’un portefeuille plus diversifié, si l’on croit  très fermement aux technologies. Et quand je dis croire aux technologies, je ne dis pas d’un point de vue économique ou sociétal, mais d’un point de vue boursier ; ce qui est très différent !

Cependant, cela ne me semble pas être saint d’avoir des positions très significatives sur de tels ETF.

Sur ce, je vous souhaite le meilleur pour votre épargne … et surtout pour tout le reste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Comments

  1. Article malhonnête du fait que vous considérez dans les interprétations de croissance récente la période 2000-2003 qui était justement l’éclatement d’une bulle spéculative extrêmement prévisible des valeurs technologiques, ce que vous n’évoquez même pas. Comme vous l’avez dit, les choses ont bien changé depuis depuis quelques décennies, c’est en particulier vrai depuis la fin de la bulle internet. Voilà pourquoi une lecture à partir de 2004 aurait été significative, encore bien plus que celle à partir de 2009. Et vous auriez vu que le Nasdaq a fait du 632% contre 278% pour le spy. Le Nasdaq a donc explosé votre indice préféré, malgré votre jalousie issue sûrement du fait que vous ayez raté le train. Et croyez moi, vous allez en rater encore beaucoup avec une mentalité pareille. :)

    1. Virtuoso78 dit :

      Entièrement d’accord avec vous Picsou.

      La bulle internet, c’était y a plus de 15 ans, soit une éternité.
      La situation n’est plus la même aujourd’hui. Tout d’abord 50% du Nasdaq 100 est constitué des mastodontes du GAFAM, autant dire du solide avec des business bien établis.

      L’indice Nasdaq 100, c’est une cash machine, bien mieux comparé au perf du SP500 :

      Sur les 5 dernières années, le NASDAQ100 (+140%), le SP500 (+58%)
      Depuis le début de l’année 2020 et malgré la crise du COVID-19, le NASDAQ 100 réalise toujours des plus hauts historiques.

      A bon entendeur…

      1. Bonjour Virtuoso et Picsou,

        L’article n’est pas malhonnête.
        Edouard parle de long terme et pas de court terme et ne donne que son avis sur le Nasdaq avec une argumentation solide lorsque l’on parie sur du très long terme.

        Après, c’est à chacun de faire sa propre opinion.
        Si vous vous placez sur du court terme, votre raisonnement est juste, mais sur du long terme (20 ou 30 ans), est ce que le Nasdaq 100 n’est-il pas trop risqué par rapport au S&P500 ou un MSCI USA ?

        De toute façon, à cet instant t, personne ne peut prédire ce qu’il va superformer dans l’avenir (et si cela était possible l’indice qui devait superformer dans le futur ne superformera plus).

        Je me suis investi sur le nasdaq 100 juste après le krach covid 19 car je trouvais que c’était une belle opportunité d’achat à bon compte et j’avais des capitaux à placer à ce moment.
        Donc oui, je suis en plus value de 40% actuellement mais ça ne relève pas d’un quelconque talent ou vision du futur, j’ai juste fait un pari court terme, cependant les gens qui ont placé leur capital avant le krach doivent pleurer actuellement d’avoir fait un placement aussi risqué que le NASDAQ 100 car je ne suis pas sûr qu’ils sont en plus value !

        De même j’ai gagné 30% en en 2019 en l’espace de 3 mois sur un ETF investi en Grèce et sur un ETF Royaume Uni, que j’ai revendu depuis fin 2019, parce que j’avais fait un pari à très court terme (marché sous-évalué à cause de la dette Grec et à cause du Brexit et de la perspective d’un premier no-deal en en 2019), mais en tout cas, je n’avais pas fait un pari long terme à cause de très grosses incertitudes sur la Grèce et la Royaume Uni (seulement 5% de mon capital investis dessus), et j’ai fini par retirer mes capitaux content de ma performance en très peu de temps, conscient que ça pouvait se retourner contre moi à tout moment.

        Et il ne faut pas oublier, votre performance sur le court terme va dépendre de votre point d’entrée. Pour vous convaincre, il suffit de regarder les ETF à effet de levier, votre bonne ou mauvaise performance va dépendre de votre point d’entrée !!!

  2. Bonjour Edouard,
    L’ETF Amundi PEA c’est plutôt FR0013412269 Mnémo PANX
    Bonne journée

  3. Amundi ETF NASDAQ-100 UCITS ETF EUR – FR0010892216 ne semble pas être compatible PEA – en tout cas sur Bourse Direct. Mais bon, tant pis, de toute manière vous m’avez fait changer d’avis ;-), je vais investir plutôt sur le S&P.

  4. Merci pour cet article très instructif. Bien cordialement.

  5. Eric Hannequart dit :

    Je tiens à vous remercier pour ce précieux renseignement sur le Nasdaq, il tombe à point nommé pour moi !
    Meilleures salutations
    ERic

  6. Bonjour,
    êtes vous sur du code pour l’etf de Amundi (FR0007063177) Je ne trouve que celui-là : LU1681038243 ; c’est le même ETF ? sinon quelle est la différence ?
    merci

  7. Bonjour,
    Voilà un article très clair et très instructif merci

  8. Merci, je ne trouvait pas l’ ETF QQQ sur ma plateforme de trading. grace a votre article j’ai trouvé Invesco EQQQ

  9. Merci pour cet article qui élargit le champ de vision. La performance du Nasdaq depuis 10 ans est très attirante mais il est important de souligner que le risque est plus élevé que sur le S&P 500 et qu’à LT, la performance n’a pas été forcément supérieure.