Les meilleurs mandats de gestion
Assurance vie et fonds en euros | Blog gestion passive et ETF | Courtiers, banques, assureurs

GESTION SOUS MANDAT ET GESTION PILOTÉE : BIEN CHOISIR

La gestion sous mandat, aussi appelée gestion pilotée consiste à confier son capital à un spécialiste, en l’occurrence à un gérant, pour qu’il pilote votre patrimoine financier. Le gérant doit faire ce pilotage en fonction des directives données par le client. On appelle ces directives un mandat.

Cette possibilité intéresse grandement les épargnants, car ils se disent que confier leur portefeuille leur apportera une plus grande performance que s’il le gérait eux même. Attention, ce n’est qu’en partie vraie, et il y a des grandes différences entre les différentes gestions sous mandat.

Les différents types de gestion sous mandat

Gestion individualisée ou gestion collective

Les financiers vantent parfois une gestion personnalisée de votre épargne. C’est peut-être possible si vous êtes dans une banque privée avec une épargne importante. Cependant, ce n’est pas le cas en général. Votre conseiller ne va pas faire quelque chose spécialement pour votre cas. Vous allez faire un mandat générique et votre argent sera géré en fonction de ce mandat générique.

D’ailleurs, il n’est pas certain qu’une gestion individuelle soit meilleure qu’une gestion collective. En effet, un conseiller, même d’une grande banque privée, n’a pas de savoir particulier pour vous aider à avoir une belle performance financière.

En revanche, votre interlocuteur peut vous aider à définir au mieux votre mandat de gestion. Lorsque c’est bien fait, cela a une valeur immense. En effet, une des clés d’une gestion patrimoniale réussie est de bien définir son profil de risque, c’est à dire la part en actifs risqués et en actifs moins risqués dans le patrimoine global (si possible en prenant en compte le capital humain et retraite, comme je l’explique dans la formation).

Gestion pilotée ou gestion conseillée

Dans la vraie gestion sous mandat, aussi appelée gestion pilotée, le gérant s’occupe de tout, il vous conseille et passe les ordres. Vous n’avez rien à faire.

Dans la gestion conseillée, le conseiller en investissement financier, donne à l’épargnant des recommandations qu’il peut décider de mettre en oeuvre ou non. C’est à l’épargnant de passer les ordres.

L’investissement en actions, en OPC classiques ou en ETF

Certains gestionnaires permettent l’investissement en direct en actions. Cela ne me paraît pas une bonne idée, d’une part car c’est difficile d’avoir dans ces conditions un portefeuille réellement diversifié et d’autre part, car il n’y a pas de raison que ce gérant soit particulièrement performant.

En général, les gérants s’appuient sur des fonds de placement. Des fonds sont attribués à votre profil. Le gestionnaire du mandat va décider que tel profil va être investi, ce mois-ci, à hauteur de X% dans le fonds A, Y% dans le fonds B, Z% dans le fonds C. Si vous êtes dans ce profil, il fera en sorte que vous soyez investis dans ces fonds.

Certains gérants, peu nombreux, utilisent les ETF (Exchange Tracker Funds). Il s’agit d’un type de fonds avec des frais de gestion faibles. Ils ont donc une performance excellente. Le problème est que l’utilisation des ETF complique l’équation économique des gestionnaires. En effet, les fonds traditionnels reversent une partie de leurs frais au gérant du mandat, qui agit comme un distributeur. Ce n’est pas le cas des ETF, ou plus généralement des fonds indiciels à bas coût.

Les robo advisor

Les robo advisor sont la version digitale du mandat de gestion traditionnel : tout est en ligne, ils proposent un questionnaire vous permettant d’identifier un profil de gestion adapté et ils s’appuient sur des ETF.

Les robo advisor se sont largement développés aux Etats-Unis, et sont apparus vers 2015 en France.

Les avantages et les inconvénients de la gestion sous mandat

Les avantages

La gestion sous mandat présente de nombreux avantages. Le premier est que cela ne demande ni compétences ni temps. L’épargnant décide de son virement mensuel, et il n’a plus rien à faire. Et le fait d’oublier son investissement est une bonne idée, car il risque moins de faire des erreurs.

Les inconvénients : le coût mais pas uniquement …

Des frais qui s’élèvent traditionnellement à 4% par an !

Naturellement tout cela a un coût. Le gérant est rémunéré pour le travail qu’il fournit. Et s’il s’appuie sur des fonds traditionnels, il faut aussi prendre en compte les frais de gestions de ces fonds et même des frais à chaque mouvement. Et comme les gérants choisissent souvent l’enveloppe fiscale de l’assurance vie, il faut ajouter les frais liés à l’assurance vie.

Si l’on cumule tout cela fait beaucoup. Dans une banque traditionnelle, cela peut facilement valoir 3% à 4% par an ! Oui vous avez bien lu, de nombreuses gestions pilotées ont des frais totaux de plus de 4% par an ! Il est impossible d’avoir une performance correcte dans ces conditions. Les performances dans les banques en ligne ne sont pas largement meilleures, car elles s’appuient en général aussi sur des fonds actifs à frais élevés. C’est le cas chez Fortuneo, ING ou Boursorama.

Performance des mandats traditionnels

Il n’est pas évident de trouver la performance des mandats de gestion et les reportings associés.

Mais prenons deux exemples :

  • Une célèbre banque en ligne annonce une performance de 3,75% par an du 01.10.2016 au 31.12.2019 pour son mandat dynamique. Comme ce mandat est composé à plus de 90% en unités de compte on peut le comparer avec un ETF Monde. L’ETF Monde a eu une performance de pratiquement 12% par an !
  • Une autre célèbre banque en ligne annonce que son mandat équilibré a eu une performance de 12,79% en 2019, alors que la moyenne des fonds profilés a eu une performance de 11,78%. Mais en 2019, un simple ETF Monde a eu une performance de 29,84%. Un investissement à 50% dans un ETF Monde et 50% dans un fonds en euros, aurait eu une performance supérieure à 15% !

Des mandats qui n’aident pas toujours à avoir une bonne gestion du risque

Un autre problème c’est qu’en réalité il y a peu de types de mandat. Souvent, chez les acteurs traditionnels vous avez 4 à 8 profils de risques, et c’est tout. L’aide pour trouver le bon profil de risque est aussi très faible ! En général, on vous dit uniquement le type d’allocation. Et le questionnaire de profil est parfois plus là pour des raisons réglementaires plutôt que pour aider l’épargnant.

Exemple de profils (j’ai fait un mix entre plusieurs exemples réels) :

  • Mandat prudent : risques de pertes faibles et gains limités. Horizon de placement de 3 à 5 ans. 15% à 30% en actions.
  • Mandat équilibré : équilibre entre la performance et la prise de risque. Horizon de placement de 4 à 7 ans. 30% à 60% en actions.
  • Mandat dynamique : forte prise de risque et l’espérance de gains. Horizon de placement de plus de 8 ans. 60% à 90% en actions.
  • Mandat offensif : très forte prise de risque et espérance de gains importants. Horizon de placement de plus de 8 ans. Plus de 90% en actions.

Vous trouverez ci-dessous un exemple réel (les mandats de gestion ING) :

Gestion sous mandat ING
Les mandats de gestion ING assurance vie

Par ailleurs comme vous le voyez, on donne une allocation variable. Mais 55% ou 95% d’actions, ce n’est vraiment pas le même profil de risque.

Enfin on vous indique parfois uniquement un pourcentage d’unités de compte, alors qu’il y a des unités de compte plus ou moins risquées.

Le mandat de gestion sur l’assurance vie de Fortuneo est présenté ainsi :

Gestion sous mandat Fortuneo
Les mandats de gestion Fortuneo assurance vie

Gestion pilotée ou l’investissement en autonomie ?

La gestion pilotée est plus chère …

Vu les performances et les inconvénients, on peut aisément penser qu’il est largement préférable de réaliser ses investissements en autonomie complète. D’ailleurs, sur Épargnant 3.0 vous trouverez énormément de contenu pour vous aider à piloter votre épargne avec performance et en autonomie. Mais approfondissons la réflexions, car cela n’est pas aussi simple.

Il paraît clair que la gestion sous mandat classique n’est pas une opportunité exceptionnelle, et il vaut mieux l’éviter. A moins de trouver, un gérant qui accepte les ETF et qui vous aide vraiment à définir votre profil de risque.

En revanche, les robo advisors tels que Nalo ou Yomoni, présentent de nombreux avantages comme je le disais plus haut. Les frais sont contenus grâce à l’automatisation (démarches en ligne, etc.) et l’utilisation des ETF, et ils ont fait de vrais efforts sur le questionnaire de risque.

Les assurances vie en ligne proposent désormais, dans de rares cas, de la gestion sous mandat sur base d’ETF. Par exemple, Darjeeling de Placement Direct, propose la formule 100% trackers.

… mais apporte de la sérénité et limite les erreurs

Une bonne gestion sous mandat apporte de la sérénité, car vous n’avez absolument plus rien à faire. Et encore une fois, comme vous ne faites rien, vous ne faites pas d’erreur. Et au final, l’investisseur dans un bon mandat de gestion aura une meilleure performance qu’un investisseur en autonomie qui fait des erreurs. Car une seule erreur, comme rentrer ou sortir du marché au mauvais moment, peut coûter très cher !

La gestion pilotée n’exclut pas de bien réfléchir à son profil

Cela étant, même si on choisit un robo advisor, cela n’empêche pas de bien se préparer et bien se former. Même si les questionnaires des robo advisor visant à définir le risque de l’épargnant sont bons, ils ne seront jamais aussi bons qu’une réflexion de fond sur votre profil. En effet, le risque est une chose assez complexe à appréhender : il y a différentes formes de risques et tout le monde n’est pas sensible aux mêmes types de risques. Et avoir un profil de risque qui VOUS corresponde est absolument primordial. C’est pour cette raison que j’approfondie largement ce sujet dans la formation Épargnant 3.0.

Les meilleurs mandats de gestion

Yomoni

Yomoni est le robo advisor historique en France. Il a fait ses preuves. J’apprécie notamment l’interface qui est largement au dessus de ce qui se fait dans le monde des assurances vie classiques.

Il propose des mandats de gestion sur Assurance-Vie (10 profils de risque), PEA (1 profil de risque) et Compte Titre Ordinaire (8 profils de risque). Le mandat coûte 0,7% par an. Si l’on ajoute les frais de l’assurance vie et des fonds indiciels, on arrive à 1,6% par an. On est vraiment bien moins cher que la gestion pilotée traditionnelle. Les performances s’en ressentent !

Ils arrivent à avoir une performance très correcte. Par exemple, le mandat le plus offensif qui s’appelle P10, a eu une performance de 22,7% en 2019. C’est moins bien qu’un ETF Monde (même en déduisant les frais d’une assurance vie), mais c’est très correct par rapport aux autres mandats de gestion.

Performance Yomoni 2019
Les performances de Yomoni en 2019

Les performance de Yomoni :

  • 2019 : 11,9%
  • 2018 : -6,6%
  • 2017 : 6,1%
  • 2016 : 4,4%

J’ai choisi le profil P6 composé à 50% d’actions

Nalo

Nalo est un autre excellent Robo Advisor. Il est plus récent que Yomoni, mais il a amené de nombreuses innovations très intéressantes, par exemple :

  • Une réelle gestion par projet. Votre allocation évolue au fur et à mesure que vous vous rapprochez de l’échéance que vous vous êtes fixée
  • De nombreux mandats différents : des portefeuilles “classiques” pour l’assurance vie, des portefeuilles ISR (Investissement Socialement Responsable), des portefeuille complémentaires au PEA, des portefeuilles sans immobilier.

Les performances sont aussi intéressantes comparées aux autres mandats sous gestion. Par exemple, le profil modéré a eu une performance de 11,8% sur 2 ans chez Nalo, et de 3% chez les gestionnaires classiques (Nalo a pris comme source la catégorie Allocation EUR Modérée – International de Morningstar et ils ont retiré 0,85% de frais pour l’assurance vie, afin d’avoir des performances comparables).

Le mandat de gestion est de 0,55%, mais comme les frais de l’assurance vie sont supérieurs à ceux de Yomoni, les frais totaux sont équivalents entre les 2 robo advisors.

Performance Nalo 2019
Les performances de Nalo en 2019

En 2018, le profil avec 45% d’actions a eu une performance de -3% et le profil avec 55% d’actions a eu une performance de -3,8%. Pour rappel, cette année l’a l’indice des bourses mondiales a perdu 4,1%

Darjeeling de Placement Direct

Darjeeling est une assurance vie de Swiss Life Patrimoine distribuée par le courtier placement-direct.fr . Elle peut s’utiliser en autonomie ou grâce à la gestion pilotée 100% ETF. Le mandat « Opportunités 100% Trackers » coûte 0,7% en supplément des frais de gestion du contrat. 

Les performances par années ont été les suivantes :

  • 2019 : 14,5%
  • 2018 : -9,7%
  • 2017 : 7,11%

Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez la liste des unités de compte dans le mandat 100% ETF de Darjeeling

Darjeeling 100% ETF
Les ETF dans le contrat Darjeeling mandat ETF en mai 2020

Panorama des meilleures gestions pilotées

Les meilleures gestions pilotées sont donc :

  • Yomoni
  • Nalo
  • Darjeeling
YomoniNaloDarjeeling
AssureurCRÉDIT MUTUEL SuravenirGENERALISWISS LIFE
Frais annuels de l’assurance vie0,6%0,85%0,6%
Frais annuels du mandat de gestion0,7%0,55%0,7%
Frais annuels des fonds~0,3%~0,3%~0,3%
Frais annuels totaux1,6%1,65%1,6%
Performance 2019 profil équlibré (50% en actions)11%15%13%
Perte maximale  2019 profil équlibré (50% en actions)-4%-3%NC
Les meilleurs mandats de gestion

Il faut noter que l’offre de Nalo et de Placement-Direct sont relativement récentes, on ne peut donc faire de comparaison sur une durée longue. La comparaison sur 1 an n’a qu’un pouvoir prédictif très faible sur les années suivantes.

Par ailleurs, rappelons que la valeur des supports en Unités de Compte est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’Unités de Compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

Cependant, rappelons aussi que tout investissement est risqué, surtout si l’on prend en compte l’inflation. Par exemple, le Livret A a perdu plus de 3% de son pouvoir d’achat par an sur le long terme.

Ces 3 offres sont excellentes et réellement supérieures à ce que l’on peut trouver ailleurs.

N’hésitez pas à cliquer ci-dessous afin de vous documenter et/ou vous inscrire. Il y a des primes de bienvenue (sous condition).

Offre spéciale Nalo

tracking_image

Je vous souhaite le meilleur pour votre épargne et surtout pour tout le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai terminé la lecture de l’épargnant 3.0 et je regarde beaucoup de vidéos sur les ETFs.

    J’ai envie de me lancer mais ça reste encore très flou. Je me pose la question de passer par un robot advisor mais avec les frais engendrés, au final ça ne semble pas si intéressant que ça. De plus, l’avis des autres internautes va également en ce sens. Je ne sais plus quoi en penser.

    Avec la crise sanitaire, je ne sais pas s’il vaut mieux investir d’un coup ou de manière progressive. J’ai vu l’article sur le blog de Nalo qui incite à investir d’un coup mais est ce toujours valable avec la situation actuelle et le risque d’un rebond à l’autonome ?

  2. Christophe PASINETTI dit :

    Bonjour Edouard’ merci pour vos infos,,

  3. bonjour Edouard
    je possède une assurance vie en gestion pilotée cher bourso mais très déçu des performances sur depuis son ouverture (8 ans).
    la même somme investie sur un msci doublait mon capital.
    je sais très bien que vous n’êtes pas devin mais est-ce concevable pour les 10 ans à venir de mettre l’ensemble de ses économies dans du msci ou sp500 sans plus de diversification ?
    le risque est il grand ?
    merci

    1. Bonjour Oui, j’ai récemment regardé en détail la performance de cette assurance vie pilotée.
      Pour le all in sur le S&P 500 j’ai fait une vidéo spécifique sur ce sujet dans la formation.

  4. Bonjour Edouard
    Encore une fois je vous suis infiniment reconnaissant pour la qualité de vos études et votre générosité à bien vouloir nous les communiquer. A la lecture de votre échange précédent avec Thomas, je serais intéressé par la divulgation du P10 de Yomoni.
    Bien à vous
    Bruno

  5. FORT julien dit :

    Bonjour Edouard , il y a plusieurs années , mon assurance vie boursorama était en gestion sous mandat puis je suis passé à la gestion libre car j’ai vraiment l’impression qu’on peut faire aussi bien qu’eux et pour moins cher en achetant chaque mois un ETF msci world ou un ETF sp 500.

    Est ce que je me trompe ??

  6. Bonsoir Édouard
    Merci pour cet article.
    Pourquoi totalement éliminer WeSave du comparatif ? Certes, ils continuent d’appliquer des frais de gestion même sur des profils peu risqués contrairement à Yomoni. Mais sur des profils plus risqués (à partir du P6), les frais sont similaires et la méthode d’investissement est identique aux 2 autres robo-advisor.
    Cordialement

    1. Bonjour Thomas,

      Merci pour ce retour.

      J’ai effectivement hésité. Mais j’ai préféré faire des choix.
      Je trouve que Wesave est très peu présent (médiatiquement, etc.). Peu de gens m’en parlent (que ce soit des clients ou des lecteurs). Et depuis le rachat d’Amundi je ne sais pas trop ce que cela devient !
      C’est un élément que je prend en compte dans mes avis. Par exemple, j’avais prévu de faire un article sur Binck, et depuis la fusion avec Saxo, je trouve que leur communication a pas mal changé. J’ai donc décalé l’article afin d’y voir plus clair.

      Enfin, je parle dans l’immense majorité des cas des services que j’utilise et/ou que je connais très bien. Ce n’est pas le cas de Wesave. Je ne l’ai jamais sélectionné pour moi même. Peut-être à tort. Je ne dis pas que c’est une mauvaise solution, loin de là. Il est cité dans l’article sur les robo advisor. Par ailleurs, je n’ai aucun problème a changer d’avis sur le sujet.
      Et si j’ai des remontées positives, je n’ai aucun problème à l’inclure.

      D’ailleurs, il y a aussi Link by Primonial que je n’ai pas cité. C’est aussi sur ma to do d’enquêter.

  7. Bonjour et merci, wesave à un meilleur rendement que yomoni sur les profils risqués.

    1. Bonjour Benoît, j’ai l’impression que plus ils monte dans les profils, plus ils se rapprochent de l’allocation MSCI World non ? (beaucoup d’Europe sinon)

      1. Bonjour.
        Je peux vous envoyer par mail l’allocation type de leur P10 si ça vous intéresse ?

      2. Pour un P6 Wesave en ce moment : 52 % europe et 43 % sur les UC.
        Je trouve que Wesave est un peu plus orienté obligataire, surtout en début d’année. C’est moins vrai en ce moment même si sur le P6, ils sont à 48 % obligs + fonds euros en ce moment. Et en plus de ça il y a aussi 6 % d’or.
        Je trouve qu’ils sont un peu plus interventionnistes que Yomoni, il s’autorise un plus grand écart par rapport à leur allocation cible. J’ai l’impression en tout cas.

      3. Oui c ‘est exact, l’avantage de wesave est aussi qu’il est un contrat individuel et non collectif par rapport a yomoni ou nalo…

    2. Bonjour,
      je partage l’avis de Benoit. Dommage que vous n’ayez pas intégré WeSave à l’article car je les trouve bien plus performant que Yomoni. Depuis le départ de Mourtaza, Yomoni se limite à faire du “closet indexing” du MSCI World (avec 1.6% de frais). Il ne fallait pas s’attendre à mieux de Ganozzi, un ancien gérant actif qui ne veut pas prendre trop de risques.
      Autant prendre une avie internet et acheter 1 ETF MSCI World et 1 ETF bonds pour bcp moins cher.

      Je trouve que WeSave a davantage de valeur ajoutée avec une réelle allocation d’actif et avec des biais tactiques comme par exemple le High Yield, mais aussi l’Or, le Pétrole, le Nasdaq 100, qui se sont révélés très judicieux jusqu’à présent. l’Or : actif anti-fragile. Avec les risques sur le souverain, ils sont passé aux Corporate Bonds IG.

      Etant client à la fois de Yomoni (P9) et de Wesave (P8) depuis les tous débuts (2016), je peux vous garantir que WeSave a mieux géré la crise du Covid que Yomoni. Sur mon profil P8, WeSave est revenu au dessus du niveau pré-crise covid, alors que Yomoni en est encore loin !

      Mon impression est que WeSave utilise des stratégies algorithmiques de momentum et de volume pour davantage s’exposer aux tendances porteuses “du moment” et réduire la voilure sur ce qui n’est pas porteur. Par example depuis 2016 ils n’ont jamais eu plus de 1% exposé aux emergents, et ça leur a plutôt réussi alors que Yomoni a toujours eu une allocation significative entre 8 et 15% si je me souviens bien.

      Yomoni reste un excellent choix qui fera certainement mieux que de nombreuses offres de banques traditionnelles. Toutefois, dans la durée, je trouve WeSave encore plus pertinent. Pour finir, leurs conférences en ligne et leurs publications sont excellentes ! Leur interface est aussi très agréable à utiliser.