Si vous avez une assurance vie ou si vous vous êtes déjà un petit peu intéressé à ce sujet, vous avez déjà entendu cette expression pour le moins étrange “unité de compte” (souvent abrégé UC). Je partage avec vous quelques éléments clés afin de bien comprendre le sujet et éviter de faire des erreurs.

Voilà 5 choses très importantes à savoir sur les unités de compte.

1- Les unités de compte sont tous les fonds qui peuvent être dans une assurance vie, sauf les fonds en euros

Lorsque l’on souscrit à une assurance vie, on peut mettre son argent sur deux types de fonds : les fonds en euros et les unités de compte.

Les fonds en euros ne peuvent pas baisser

Les fonds en euros sont protégés contre la baisse. Ils rapportent un peu d’argent, mais leur valeur ne peut pas diminuer. Mais attention, leur rendement peut tout de même être inférieur à l’inflation. De plus désormais, certains fonds en euros peuvent avoir une performance négative, du niveau de leur frais. Or les frais des fonds en euros ont souvent des frais entre 0,6% et 0,8% par an. Un fonds en euros pourrait donc avoir une performance de -0,8%, et perdre encore plus en pouvoir d’achat.

Une Unité de Compte (UC) peut baisser … mais aussi bien plus augmenter qu’un fonds en euros

Les unités de compte ne sont pas protégées contre la baisse. L’épargnant peut perdre l’ensemble de son capital. Une unité de compte peut être un fonds en actions, un fonds en obligations, un fonds structuré, une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), etc.

2 – Les Unités de Compte ne vous appartiennent pas

Une assurance vie reste une assurance : une unité de compte ne vous appartient pas vraiment

Lorsque l’on achète un fonds (que l’on peut trouver sous différentes appellations : OPCVM, FCP, SICAV, ETF …) sur un compte titre, que ce soit le CTO ou le PEA : on le possède, on devient actionnaire du fonds. Mais cela ne se passe pas exactement comme ça pour les Unités de Compte. 

Une assurance vie peut être utilisée comme un placement financier, cependant cela reste une assurance. La société d’assurance a une créance envers vous, elle vous doit de l’argent en cas de “sinistre”. Cela peut paraître un peu alambiqué, mais une assurance vie, lorsque vous retirez vos fonds, vous doit de l’argent “en cas de vie”. C’est donc la société d’assurance qui possède les fonds.

Cela entraîne des questions sur la liquidité et la disponibilité de votre épargne

Certains pourront considérer que cela est problématique … notamment si la société d’assurance fait faillite (ou tout simplement a des problèmes d’argent) ! Cependant, les sociétés d’assurance (AXA, Generali, etc.) ont peu de chance de faire faillite. Par ailleurs, elles seraient probablement sauvées par l’état si cela devait arriver.

Il existe aussi un fonds de garantie, qui vous rembourse jusqu’à 70 000 euros par contrat ! Mais ce n’est pas certain qu’il faille compter là-dessus, si l’État venait à laisser AXA, le Crédit Agricole ou autre Société Générale faire faillite !

Cela vaut aussi bien pour les Unités de Compte que pour les fonds en euros.

3 – Certaines Unités de Compte devraient être plus performantes que les fonds en euros

L’intérêt des Unités de Compte est de deux ordres :

  1. Vous pouvez potentiellement avoir une plus grande performance sur le long terme. C’est vrai si vous investissez dans une unité de compte en actions. Mais ce sera probablement nettement moins vrai si vous investissez dans des unités de compte en obligation. En effet, les fonds en euros sont déjà largement composés d’obligations.
  2. Vous pouvez diversifier votre épargne en actions, immobilier, or, etc.

4 – Les épargnants ne sont pas fans des unités de compte, cependant c’est en train de changer

80% de l’assurance vie est en fonds en euros

Les Français ne sont pas des grands fans des unités de compte. Cela leur paraît à la fois trop compliqué et trop risqué. Par ailleurs, je pense que pour un courtier en assurance vie, il est nettement plus simple de vendre des fonds en euros (même si cela ne va pas nécessairement dans l’intérêt de la société d’assurance).

Au final sur les 1700 milliards de l’assurance vie, 80% sont en fonds en euros. Cependant, on parle ici de stock et non de flux. 30% des nouveaux versements sont en Unités de Compte. C’est tout de même pas mal.

D’ailleurs si vous voulez briller dans les dîners en ville, sachez qu’il existe 54 millions de contrats d’assurance vie et 38 millions de bénéficiaires. C’est assez énorme en rapport à la population française (adulte).

Les raisons de l’intérêt grandissant des épargnants pour les UC

Il existe deux raisons principales du développement des Unités de Compte :

  1. Le rendement des fonds en euros baisse régulièrement, les épargnants vont donc chercher de la performance ailleurs.
  2. Les assureurs ont intérêt à promouvoir les Unités de Compte, car c’est très complexe pour eux de garantir une performance supérieure à 0% pour les fonds en euros (sachant que les obligations qui composent les fonds en euros peuvent baisser).

5 – Attention aux frais : ils peuvent réduire la performance à néant !

3% de frais totaux … si l’on si prend mal !

Cependant, certaines unités de compte peuvent avoir des frais énormes qui grèvent la performance.

Good value for money a analysé « plus de 4 000 supports » pour cette étude. Bilan : 2,10% de frais de gestion internes en moyenne. Soit « 3% au global » avec les frais perçus par l’assureur sur les supports UC. C’est vraiment très très difficile d’avoir une performance correcte lorsque l’on a 3% de frais !

Voyez le graphique ci-dessous (le frais de gestions comprennent des frais fixes et différentes commissions variables. Le total correspond aux frais courants, en rouge. Ce sont les chiffres à regarder)

Frais annuels des Unités de Compte classiques

Une performance qui n’est pas toujours au rendez-vous, sans réduire les risques

J’ai utilisé le site Quantalys pour comparer depuis 2006 la performance et le risque :

  • D’un bon fonds en euros (en l’occurrence celui de l’Afer, parce qu’il permet de remonter loin dans l’historique). La ligne bleue.
  • D’un indice synthétique actions mondiales et obligations internationales à 50%/50% (j’aurais préféré un indice obligations de la zone euro, mais ce n’est pas disponible sur Quantalys). La courbe verte.
  • La moyenne des fonds patrimoniaux dits équilibrés. C’est à dire des Unité de Compte qui se disent mixer au mieux performance et risque. Ils sont très souvent poussés par les conseillers bancaires ou en gestion de patrimoine, car ils permettent d’arriver à un risque équilibré et on se dit que le gérant pourra avantageusement adapter l’allocation entre les actions et les obligations (c’est loin d’être évident). La courbe orange.
Perrformance Unités de Compte
Performance des Unités de CCompte

Que peut-on observer ?

  • Les fonds actifs patrimoniaux ont eu une performance inférieure (2,58% par an) à celle d’un bon fonds en euros (3,33%) avec un risque nettement plus élevé. Par ailleurs, ces chiffres sont net de frais de gestion de l’enveloppe assurance vie pour les fonds en euros, mais pas pour les fonds en unité de compte, il faut donc enlever encore 1 point de performance. On arrive alors à une performance de 1,58% par an !
  • L’allocation indicielle performe extrêmement bien malgré la crise de 2008 et la crise de l’euro de 2010-2011 (l’indice actions de la zone euro a perdu 17% en 2011). La performance a tout de même été de 6,03% par an, alors que le risque a été contenu (volatilité de 8,93%). 

Les meilleures assurances vie proposent des Unités de Compte en ETF et des frais contenus

Les meilleures assurances vie, proposent des ETF qui suivent des indices pour un très faible coût ! En effet, il est aisé de trouver des ETF avec des frais de 0,2% par an, soit 10 fois moins qu’une Unité de Compte traditionnelle. Cela augmente largement la performance.

Good Value for Money a aussi mené l’étude sur les Unités de Compte en ETF (aussi appelés trackers).

Frais annuels des Unités de Compte “ETF”

Les meilleures assurances vie n’ont pas de frais d’entrée, et ont des frais de gestion contenus (0,6% voire même 0,5% par an) ! Cela augmente aussi la performance.

J’apprécie notamment les assurances vie de Boursorama et de Linxea, mais vous pouvez aller voir mon article sur les meilleures assurances vie.

Par ailleurs, le PEA a nettement moins de frais, il est donc intéressant de le privilégier dans de nombreux cas.

Sur ce, je vous souhaite le meilleur pour votre épargne … et surtout pour tout le reste.