MSCI Emerging Markets : performance
Blog gestion passive et ETF | ETF, Trackers, Indices

MSCI Emerging Markets : 5 choses à savoir avant d’investir

Le MSCI Emerging Index est un indice boursier très intéressant. Il permet de suivre facilement les pays en voie de développement. Les pays en voie de développement ont désormais un poids économique dans le monde très important. De plus la performance depuis la création de l’indice a été excellente, supérieure à 10% en annualisé.

Il faut donc s’y intéresser de près.

Je partage avec vous 5 choses à savoir absolument sur cet indice avant d’investir votre argent sur un produit financier le suivant ou s’y comparant.

Qu’est-ce que le MSCI Emerging ? L’indice des pays en voie de développement

L’indice MSCI Emerging Markets, souvent abrégé MSCI EM, est un indice créé par la société MSCI en 1988. Il couvre les bourses des pays en voie de développement, appelés emerging markets en anglais.

MSCI classe le niveau de développement sur 3 niveaux :

  1. Les pays développés (deloped markets)
  2. Les pays émergents (emerging markets)
  3. Les pays frontières (frontier markets)

Les critères sont les suivants :

  1. Le développement économique
  2. La taille du marché boursier et sa liquidité : est-ce possible d’acheter et de vendre facilement lorsque l’on est un investisseur institutionnel ?
  3. L’accessibilité de son marché boursier : de nombreux pays en voie de développement restreignent les investissements financiers étrangers.

La liste des pays du MSCI Emerging Index évolue régulièrement. La Grèce est considérée comme un pays en voie de développement. Ce pays européen a été déclassé en 2013. Le Koweit est passé d’un marché frontière à un marché en développement en novembre 2020. L’Arabie saoudite est directement passée de “non classée” à “pays “émergent” en mi 2 019.

Cela correspond à 27 pays actuellement.

La performance a été de pratiquement 10% par an depuis 1998 !

Si l’on remonte à 1998, la naissance de l’euro, la performance dans cette monnaie a été excellente.

Le graphique ci-dessous compare la performance de cet indice, avec la performance de l’indice MSCI World, qui couvre les marchés développés. La performance est en euros, et en incluant les dividendes (sans retenue à la source).

Performance de l'indice MSCI Emerging Markets
Performance de l’indice MSCI Emerging Markets

La performance boursière des pays développés a été de 6,2% par an, tandis que celle des pays émergents a été de 9,7% par an !

Mais il faut faire attention, dans de nombreux cas, la performance des pays développés a été meilleure. Avoir une croissance économique forte n’est clairement pas une condition suffisante pour avoir une bonne performance boursière.

D’ailleurs, depuis dix ans le MSCI Emerging Markets Index a eu une performance annualisée de 5,9% tandis que le MSCI World Index a eu une performance de 11,5%.

La composition de cet indice boursier

Il est possible de connaître la composition du MSCI Emerging avec beaucoup de détails en étudiant ce que l’on appelle la factsheet. Voilà le type d’informations que l’on peut y trouver :

  • La bourse chinoise pèse 40% de l’indice.
  • Le premier secteur est “technologie de l’information” avec 21%. Pour information, ce secteur pèse uniquement 12% dans la zone euro. On entend parfois dire que les marchés émergents sont très liés aux matières premières. Force est de constater que ce n’est pas le cas, ou en tout cas plus le cas.
    • En 2008, les actions de l’énergie et des matériaux représentaient au total 40 % de l’indice MSCI Emerging Markets. À la fin de 2020, ce chiffre était tombé à 12%. En 2008, le secteur technologique représentait 10% de l’indice.
  • Le poids boursier moyen des entreprises suivies est de 5 milliards d’euros.
  • Les 10 premières capitalisations de l’indice (sur les 1400) pèsent 30% de l’indice, contre 57% pour le CAC 40.

Les plus grandes positions de l’indice boursier sont :

SociétéPoids
TAIWAN SEMICONDUCTOR6,47%
TENCENT6,28%
ALIBABA5,98%
SAMSUNG4,35%
MEITUAN2,05%
NASPERS1,25%
JD.COM0,95%
NIO0,91%
CHINA CONSTRUCTION0,91%
RELIANCE INDUSTRIES0,9%
Composition de l’indice MSCI EM (2021)

On remarquera qu’il existe des entreprises de très grande taille dans les pays émergents. Par exemple, Taiwan Semiconductor pèse plus de 450 milliards d’euros en bourse et Alibaba 600 milliards. LVMH ne pèse que 250 milliards d’euros.

Pour rappel, les indices prennent en compte la capitalisation boursière flottante et non la capitalisation totale des entreprises. Ainsi, Alibaba a une plus grosse capitalisation boursière que Taiwan Semiconductor et est classée derrière dans l’indice.

Le graphique ci-dessous, issu d’un article de Morningstar représente le poids boursier des pays composant l’indice.

Répartition géographique de l'indice MSCI EM

On peut observer le poids de la Chine qui augmente régulièrement. Pourtant l’ensemble des actions chinoises ne sont pas encore incluses dans l’indice. MSCI a décidé de continuer à les inclure progressivement. Dans la formation Epargnant 3.0, j’explique comment est organisé le marché boursier chinois. Un des plus grands marchés boursiers dans le monde.

Ce n’est pas un indice si risqué

La performance doit absolument être comparée au risque encouru. Il existe de nombreuses manières de définir le risque, mais choisissons en deux :

  1. La volatilité, c’est-à-dire le fait de faire des hauts et des bas
  2. La perte maximale

La volatilité sur 10 ans a été de 14,5%, contre 12,3% pour le MSCI World qui suit les pays développés. Donc l’investissement dans les pays émergents a de ce point de vue là a été plus risqué que l’investissement dans les pays développés. Cependant, l’indice MSCI France a eu une volatilité de 16,9%, et l’indice MSCI EMU (zone euro) 16,4% ! Il a été moins risqué d’investir dans les pays développés plutôt que dans la zone euro ! À méditer …

Cependant, les bourses des pays émergents peuvent plus subir les krachs boursiers que les bourses des pays matures. Cela a été par exemple le cas lors de la grande crise financière de 2008.

De plus, il faut prendre du recul. Sur le (très) long terme, l’investissement dans des pays émergents a été risqué. C’est même le principe. Mais peut-être que les marchés émergents se normalisent … L’avenir nous le dira.

Les ETF sont la meilleure façon d’investir sur l’indice MSCI Emerging

Selon l’étude de Lyxor comparant la performance de la gestion active avec la gestion passive, seulement 25% des fonds actifs ont réussi à dépasser l’indice de référence des marchés émergents. 

Il existe d’excellents ETF, dont certains sont même éligibles au PEA. C’est une option qui pourra intéresser bon nombre d’entre vous.

Nom de l’ETFFrais annuelsEncours (millions)
AMUNDI ETF PEA MSCI EMERGING MARKETS UCITS ETF UCITS ETF – EUR (C/D)0,20%355
AMUNDI INDEX MSCI EMERGING MARKETS UCITS ETF DR (C) – EUR0,20%3378
AMUNDI MSCI EMERGING MARKETS UCITS ETF (C) – EUR0,20%2943
BNP Paribas Easy MSCI Emerging Markets ex CW UCITS ETF – C – EUR0,36%54
Lyxor MSCI EM ESG Trend Leaders UCITS ETF – Acc – USD0,25%117
Lyxor MSCI Emerging Markets UCITS ETF – Acc – EUR0,55%1130
Lyxor PEA Emerging (MSCI Emerging Markets) UCITS ETF –  Acc – EUR0,55%31
ETF suivant les pays émergents

Vous remarquerez que j’ai inclus quelques ETF qui suivent des indices pays émergents ESG, que l’on appelle aussi ISR, Investissement Socialement Responsable.

Conclusion sur cet indice

L’indice MSCI Emerging est complémentaire à l’indice MSCI World. Il ne représente que 13% de la capitalisation globale, mais sa part croit régulièrement. Il ne pesait que 1% lorsque MSCI a lancé l’indice en 1988 !

Cet un indice important, car il permet de suivre des zones économiques dynamiques et qui représentent déjà une part significative du PIB mondial. Il est par ailleurs probablement moins risqué que ce que beaucoup de gens pensent.

Je vous souhaite le meilleur pour votre épargne et pour tout le reste.

Questions fréquentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

24 Commentaires

  1. Bonjour,

    L’ETF PAASI me semble plus intéressant que le PAEEM.
    Apparemment il y a beaucoup de pays dans le PAEEM qui tirent la perf’ de l’ETF vers le bas.
    Qu’en pensez-vous ?

  2. La Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale comment peut on encore la classer dans les pays émergents . J’aurais tendance à choisir directement un Etf tel Lyxor china pour jouer la croissance économique et le pib de ce pays en complément d un msci world qui lui privilégie les Eu qu en penses tu?

  3. henri ponchaud dit :

    Bonjour Edouard,
    J’ai lu vos livres que je trouve tres intéressants . J’ai personnellement mélangé ETF MSCI World, Emergents, et Emergents Asia et les ETF Américains (s&P500 et Nasdaq 100). Diversifier me semble indispensable. Pouvez-vous m’indiquer un ETF obligataire pour plus de sécurité : je ne sais lequel choisir.
    Bravo pour vos articles et vos raisonnements.

    1. Bonjour Henri,
      Merci de votre confiance. Les obligations sont un sujet particulier, j’aborde ce sujet en détail dans la formation (modules Plus).
      Bien à vous

  4. Bonjour,
    Je lis votre 2ème livre après avoir lu le premier. J’ai “classiquement” investi dans du MSCI World en novembre (déjà + 7%), et me pose la question de compléter mon portefeuille sur un ETF émergent. Le marché n’est-il pas trop haut ? (idem pour le SP 500?).
    Merci en tout cas pour vos livres.
    Bien à vous

  5. Frédéric ORTUNO dit :

    Bonjour Edouard.
    J’ai une question concernant l’ETF suivant :
    PASI Lyxor PEA Chine (HSCEI) UCITS ETF – Capi. FR0011871078
    Les informations que j’ai trouvé sont contradictoires quant à l’indice suivi (2 exemples, mais Trackinsight est également contradictoire…) :
    https://www.lyxoretf.fr/fr/retail/produits/etf-actions/lyxor-pea-chine-msci-china-ucits-etf-capi/fr0011871078/eur
    https://www.boursedirect.fr/fr/marche/euronext-paris/lyxor-hscei-pea-FR0011871078-PASI-EUR-XPAR/seance

    L’indice supposé être suivi par FR0011871078 n’est pas le même selon les sources :
    MSCI China Net Total Return USD Index ?
    Hang Seng China Enterprise index (HSCEI) ?

    Comment faire lorsqu’on est confronté à une telle situation ? Qui croire ?
    Merci de votre éclairage.
    Bien Cordialement.

  6. MICHEL DROCOURT dit :

    C’est convaincant Edouard. Compte tenu de l’évolution actuelle et à moyen terme des économie mondiales ne serait-il pas pertinent de surpondérer les ETF MSCI Em Markets au détriment des ETF MSCI World dans les portefeuilles ETF?
    Pour compléter l’équilibrage de mon portefeuille PEA ETF selon les excellents principes que vous mettez en avant, je cherche sans parvenir à mes fins un ETF World Small Cap éligible au PEA. Une suggestion?
    Bien cordialement et bravo Edouard

  7. Merci pour cet article, qui remet à jour les différents supports ETF susceptibles d’être utilisés. L Amundi sur PEA est particulièrement séduisant. Évolution de l’encours à surveiller mais qui devrait rapidement monter en puissance dans le contexte actuel.

  8. Philippe MAILLET dit :

    Très étonné d’apprendre que MSCI émergents est moins risqué que la zone euro 14% contre 16% pour une rentabilité plus élevée, merci ce cette info, qui conduit naturellement vers un portefeuille à deux têtes, 80% ou 90% en world le reste en emerging
    Cdt
    Philippe Maillet

  9. BOISSERY MICKAEL dit :

    Merci pour cet article intéressant ;)

  10. Bonjour,

    je trouve qu’un etf world + emerging market reste très simple à “piloter” de manière lazy.
    De mémoire le Japon n’est ni dans l’un ni dans l’autre ?

    1. Bonjour David, le Japon est bien classé dans l’indice MSCI World (7,87% de l’indice à ce jour)

  11. Intéressant même si un peu superficiel. Une analyse (à peine) un peu plus approfondie montre que la performance est essentiellement portée par la partie asiatique… dans ce contexte, je suis passé de l’ETF emerg markets à l’ETF Emerging Asia, qui est donc plus performant. Il comprends les START (mais en plus grande proportion par rapport à l’ETF emerging markets),qui ont un bel avenir semble t il

    1. Bonjour Arkan, vous avez dû vous tromper dans vos calculs. Performance des indices depuis leur création, le 31 décembre 1987 (gross return en $) :

    2. MSCI Emerging : 10,98% par an
    3. MSCI Emerging Asia : 8,60% par an
    4. MSCI Emerging Latin America : 13,41% par an
    5. Par ailleurs, je pense que vous faîtes une erreur de raisonnement : l’avenir boursier peut être assez différent de l’avenir économique.
      En focalisant sur la partie asiatique, vous vous coupez d’une bonne partie des marchés émergents encore bon marché.

      1. Sébastien dit :

        Bonjour

        J’ai moi aussi fait le choix d’un etf Asie au lieu d’un etf marchés émergents.
        Selon MSCI la performance annualisée sur les 10 dernières années pour l’Asie est de 7.17% contre 4.23% pour les marchés émergents.
        J’ai personnellement un grand intérêt sur le poids de l’Asie dans le futur, notamment avec la chine, Taïwan, la Corée et l’Inde.
        Vous n’êtes pas de cet avis ?

        1. Bonjour, j’ai également fait le choix d’un ETF Emerging ASIA. Ca n’a pas trop de sens pour moi de comparer les performances de l’Asie de 1980 avec l’Asie d’aujourd’hui et sa puissance de frappe industrielle. Alors que pour les “emerging” hors Asie je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu beaucoup d’évolution (attention je ne dis pas qu’il n’y a pas de potentiel, mais je crois plus en l’Asie).

        2. Bonjour Fabien,
          merci pour le document. Mais il me semble qu’il montre surtout que la surperformance n’a eu lieu (quasiment) uniquement en 2020. Regardez le graph entre 2006 et 2019. Le MSCI Emerging Asia est au même niveau que le MSCI Emerging Index.
          On peut voir cela dans le tableau à côté.
          Je ne pense pas qu’il faille tirer des conclusions sur cette base …

        3. Je reconnais que vous avez raison, c’est un effet une conclusion un peu hâtive biaisée par la performance hallucinante de 2020 de l’indice Asia.

      2. Les performances passées ne présagent pas des performances futures, en tout cas remonter à plus de 5 ou 10 ans pour moi n’a pas de sens sur ces marchés, qui se sont complètement transformés depuis 1987 (33 ans donc). Je parle bien de l’avenir boursier des géants asiatiques, notamment les START, et pas simplement de l’avenir économique de la zone

        1. Philippe dit :

          Moi je suis du même avis qu’edouard, je préfère le emerging global. Car se limiter à l’Asie, c’est se priver de grand pays exportateur de matière 1ere.
          Merci Édouard pour votre article

    6. BOISSERY MICKAEL dit :

      oui mais dans ce cas, ce n’est pas un article sur le marché des pays émergents, mais sur le marché des pays asiatique. Ce n’est pas comparable, puisque orienté sur une seule zone géographique.