Les ETF dans un PEA permettent d’être exposé aux actions non européennes, alors que c’est impossible avec des fonds traditionnels ou en investissant directement en actions. Cela permet d’optimiser sa fiscalité tout en ayant un produit très performant et une épargne diversifiée, donc moins risquée.

Voyons comment cela fonctionne et quels ETF sont éligibles à cette formidable enveloppe fiscale.


Comprendre, sélectionner, acheter, vendre des ETF


GRATUIT ET IMMÉDIAT

L’avantage du PEA (Plan d’Épargne en Actions) et ses restrictions habituelles

Les avantages du PEA : une fiscalité très attractive

Le PEA permet vraiment d’optimiser sa fiscalité, car cinq ans après l’ouverture du compte les épargnants ne payent pas d’impôt sur les plus-values et les dividendes (mais sont tout de même redevables des prélèvements sociaux). Par ailleurs, comme il s’agit d’une enveloppe capitalisante, on peut faire les arbitrages nécessaires sans taxation, ce qui permet d’optimiser encore plus l’imposition, en la décalant à la fin.

Les restrictions du PEA : ne pas pouvoir investir en dehors d’Europe sauf …

Naturellement, il y a certaines restrictions. Tout d’abord un foyer fiscal ne peut détenir qu’un seul PEA par adulte et d’autre part on ne peut verser plus de 150 000 euros (cependant, le montant d’un PEA peut largement dépasser ce seuil lorsque l’on réalise des plus-values).

Aussi, on ne peut détenir que des actions européennes. Si l’on possède un fonds, il doit détenir 75% de ses encours en actions européennes (plus précisément les sociétés émettrices de ces titres doivent avoir leur siège dans l’Union Européenne ou dans un État de l’Espace économique européen (EEE)). C’est un sujet essentiel, car, comme je l’ai montré à de nombreuses reprises sur ce blog ou dans mes livres, plus un investissement en actions est diversifié géographiquement et moins il est risqué (même en prenant le risque de variation des monnaies).

Les ETF et Trackers éligibles au PEA ont des spécificités particulièrement avantageuses

Les ETF PEA peuvent suivre des indices composés d’actions non européennes

Cependant, certains ETF ont une structure particulière qui leur permet d’être exposés aux marchés hors Union Européenne, tout en étant éligible au PEA ! Ce sont les ETF que l’on appelle à réplication indirecte ou encore synthétiques. Je ne vais pas rentrer ici dans le détail de fonctionnement de ces ETF. Mais sachez que c’est une opportunité à ne pas manquer, car ils sont en plus particulièrement performants. J’explique les différents types de réplication des ETF dans le guide des ETF, que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce site.

On a donc deux types d’ETF PEA :

  • Les ETF, quel qu’en soit le type, qui investissent au moins à 75% dans l’Union Européenne.
  • Certains ETF, à réplication indirecte, qu’ils investissent dans l’UE ou non.

Le choix des ETF éligibles au PEA est impressionnant

Votre courtier indique sur la page décrivant si la valeur est éligible au PEA ou non. Vous pouvez aussi faire des recherches sur des sites tels que Morningstar. Cependant, la référence officielle est celle d’Euronext (d’ailleurs les ETF cotés sur d’autres bourses, théoriquement éligibles sont rarement référencés par les courtiers comme éligibles au PEA). Sur les 500 ETF actions cotés à la bourse d’Euronext (Paris et Amsterdam), plus de 200 trackers sont éligibles au PEA. Cela laisse du choix !

On voit par exemple, la fiche de description d’un ETF d’Amundi exposé aux actions chinoises et éligible au PEA.

Sélectionner les ETF PEA

Les principes de bases qui permettent d’identifier les ETF PEA

Il n’est pas toujours évident d’avoir des listes d’ETF PEA à jour. Cependant, il est possible de filtrer en appliquant les principes suivants :

  • L’immense majorité des ETF investis dans des entreprises dont le siège social est dans l’Espace Économique Européens sont éligibles au PEA. Par exemple :
    • iShares Core MSCI EMU UCITS ETF
    • Lyxor MSCI Europe (DR) UCITS ETF – Dist
    • FTSE Developed Europe UCITS ETF (EUR) Distributing (VEUR), mais attention à l’impact du Brexit, il ne pourrait ne plus être éligible
  • Lyxor a une gamme spécifique dédiée au PEA (on trouve le mot PEA dans le nom) pour les ETF suivant des indices extra européens (à plus de 75%). Cela représente une trentaine d’ETF. Par exemple :
    • Lyxor PEA Monde (MSCI World) UCITS ETF – Capi.
    • Lyxor PEA S&P 500 UCITS ETF – Capi.
    • Lyxor PEA Japon (TOPIX) UCITS ETF – Couverte en EUR – Capi.
  • La plupart des ETF Actions d’Amundi (96 sur 132) sont éligibles au PEA. Malheureusement, on ne peut pas identifier l’éligibilité au PEA seulement grâce au nom. Par exemple :
    • Amundi CAC 40 UCITS ETF DR – EUR (C)
    • Amundi ETF Euro STOXX Small Cap UCITS ETF
    • Amundi Europe Equity Multi Smart Allocation Scientific Beta UCITS ETF
  • BNP Paribas est moins connue pour les ETF, cependant ils ont quelques produits intéressants. Ils ont 26 ETF éligibles au PEA sur les 46 de la gamme. On ne peut pas, là non plus, reconnaître un ETF PEA uniquement grâce à sa domination. Par exemle :
    • BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF – EUR
    • BNP Paribas Easy STOXX EUROPE 600 UCITS ETF – EUR
    • BNP Paribas Easy Equity Momentum Europe – EUR

Les outils qui permettent d’identifier les ETF éligibles au Plan d’Epargne en Actions

Aussi, il existe des outils de recherche d’ETF qui permettent de filtrer sur l’éligibilité au PEA : Morningstar ou Trackinsight  (j’ai fait un article sur Trackinsight ici),  par exemple.

Par exemple, sur Morningstar, il suffit d’utiliser le sélecteur de fonds, de sélectionner les fonds cotés sur Euronext et de cocher la case « PEA » (Eligible au PEA). Vous obtiendrez alors une liste des ETF PEA répondant à vos critères.

En utilisant ces outils, on se rend compte que les trackers éligibles au PEA avec le plus gros encours suivent l’Euro Stoxx 50 :

  • iShares Stoxx 50 avec plus de 7 milliards d’euros
  • Lyxor Euro Stoxx 50 avec presque 6 milliards

Cependant, je pense que cela n’est pas une bonne solution pour l’épargnant individuel. Il vaut mieux utiliser des ETF suivant des indices larges. Et il y a de nombreux ETF PEA suivant des indices beaucoup plus large que l’Euro Stoxx.

L’ensemble de la gamme des ETF  de Lyxor éligibles au PEA

Les trackers sont classés par encours décroissant, mais il s’agit d’une photographie à un instant t. Et l’encours peut fortement varier. Cela donne cependant des indications intéressantes.

L’ensemble de la gamme des ETF  d’Amundi éligibles au PEA

Conclusion pour l’Épargnant 3.0 sur les ETF PEA

Il n’est pas nécessairement facile d’identifier les ETF éligibles au PEA, car il y a un choix assez vastes avec plus de 200 trackers éligibles à cette enveloppe fiscale. Il existe cependant des règles permettant de se faciliter la tâche et des outils pour faire des recherches.

Cela vaut vraiment l’effort, car la fiscalité est absolument extraordinaire dans le cadre français. De plus les frais liés au PEA sont très faibles, notamment par rapport à l’assurance vie.

Il faut aussi noter que seuls les ETF permettent d’investir dans un cadre aussi diversifié à l’international au sein de cette enveloppe. Ce n’est pas possible avec des fonds actifs ou en ayant des actions en direct.

Les ETF PEA sont donc une opportunité qu’il ne faut vraiment pas manquer. Il y a naturellement bien plus à savoir sur les ETF, qui peuvent facilement s’insérer dans un PEA ou une assurance vie. Pour cela, n’hésitez pas à télécharger le guide des ETF ou à vous informer sur ma formation e-learning. Vous pourrez la suivre à votre rythme et de votre ordinateur ou de votre mobile. C’est une occasion unique d’apprendre à mettre en place une stratégie patrimoniale réellement efficace grâce aux ETF. Cette formation est accessible au débutant, car elle est très progressive et elle aborde des aspects pratiques (notamment avec de nombreuses démonstrations).

Sur ce, je vous souhaite le meilleur pour votre épargne … et surtout pour tout le reste.[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]