SELECTIONNER UN TRACKER – ETF

La question la plus importante est le choix d’un fonds ou d’un tracker (aussi appelé ETF). Comme je l’explique dans le livre « Épargnant 3.0 », l’immense majorité des échanges en bourse est faite entre professionnels, on peut dire que le prix de marché est le résultat de l’intelligence collective des gestionnaires de fonds. Il en résulte que, et c’est mathématique, les fonds auront une performance, en moyenne, de celle du marché moins les frais. A titre d’exemple, en France les fonds en actions internationales ont des frais de 2% par an. Ainsi, ces fonds vont, en moyenne, faire 2% de moins par an qu’un indice monde.

Au final, plus de 80% des fonds font moins bien que leur indice de référence. Et les études académiques ont démontré qu’il n’était pas possible de prévoir quel fonds pourrait sur-perfomer à l’avenir … et surtout pas en étudiant les performances passées.

Les trackers ont des frais beaucoup plus contenus que les fonds. Ils seront donc beaucoup plus proches de l’indice. Et ce de façon beaucoup plus certaine.

Choisir un bon tracker n’apportera pas un gain aussi important qu’en choisissant un fonds plutôt qu’un ETF. Cependant, il peut être intéressant de se poser quelques questions critiques.

Le plus important est certainement de bien comprendre quel indice suit le tracker (ETF). Il peut y avoir des surprises. Par exemple, les trackers suivant l’indice « DJ Global Titans » sont souvent catégorisés dans les actions diversifiées internationales, ou plus communément appellées « Monde ». Pourtant, cet indice est composé à 75% d’entreprises américaines. Il n’est pas sûr que vous ayez envie de vous exposer à ce point-là au marché américain. Le mieux est de raisonner par rapport à votre portefeuille global et votre allocation cible.

Bien sûr, investir sur un « vrai » ETF monde est une excellente option. Il est très représentatif de l’ensemble des bourses des pays développés (donc pas des pays émergents).

Pour trouver ces trackers vous pouvez aller sur les portails de bourse classiques et faire une recherche. Il faut souvent aller dans la partie « tracker » ou « ETF » (des mots synonymes).

Par exemple, sur Boursorama allez dans « Bourse » puis « Tracker » et « Palmarès ». Vous pouvez alors faire une recherche en sélectionnant l’indice sous-jacent. Il s’agit du MSCI World. Une fois la liste affichée vous pouvez cliquer sur chacun des trackers pour avoir les informations.

Vous trouverez ci-dessous les informations importantes sur les différents trackers suivant les bourses des pays développés.

Trackers_world_2

Il peut y avoir des différences de performance mais elles ne sont pas majeures. Par exemple, le tracker d’Amundi a eu une performance de 11,3% en 2015, contre 11,1% pour le Lyxor non éligible au PEA et 10,9% pour le Lyxor éligible au PEA. Sur 5 ans, l’Amundi a fait 9,39% par an et le Lyxor non PEA 9,35%. Il n’est pas possible de comparer à la version PEA car ce tracker n’a qu’un an.

Comme vous le voyez les différences sur le long terme sont assez minimes. En tout cas bien différentes par rapport au fonds classiques, dits « actifs ». En effet, selon Morningstar ces trackers ont fait 2,5 points de mieux par an que les fonds « Monde ». Ce n’est pas une surprise.

Il est toujours possible d’optimiser mais, comme je pense que la simplicité est aussi très importante, on peut simplifier en disant que tous ces produits sont bons.

A mon sens, l’épargnant qui investit dans une logique de long terme aura intérêt à se focaliser sur des critères simples, compréhensibles, facilement accessibles. Les deux plus importants sont les frais de gestion et les encours du fonds. En effet, tout comme pour les fonds classiques, le niveau de frais est fortement corrélé à la performance. Par ailleurs, un encours important peut être corrélé à de plus forts volumes, mais surtout il limite le risque de fermeture d’un tracker. Certes on ne perd pas son argent, mais cela engendre des tracasseries et des frais de courtage.

D’une manière générale, il faut éviter les ETF avec des frais supérieurs à 0,4% et avec des encours inférieurs à 100 millions d’Euros.

Ainsi sur le PEA, je prendrais l’Amundi et sur le CTO soit l’iShares soit le Vanguard. Certes le produit Vanguard a aujourd’hui un faible encours, mais il s’agit d’un produit récent et son encours devrait rapidement augmenter. Par ailleurs, il suit l’indice monde de FTSE plutôt que celui de MSCI. C’est une bonne option. Il a un peu plus de sociétés en portefeuilles, il est donc légèrement plus diversifié. Un léger avantage.

2016-10-15T17:36:31+00:00

81 Commentaires

  1. Terrab 9 décembre 2015 à 11:48␣- Répondre

    Bonjour

    je débute en bourse, j’ai acheté votre livre, j’ai ouvert un compte chez Bourse Direct et je tente peu à peu de prendre mes marques. Mais je ne comprends pas tout !!! Par exemple, si j’essaye de passer un ordre sur le tracker IE00BKWQ0M75 SPDR EU SM.CAP, Bourse Direct me dit « Aucun marché autorisé pour ce compte et cette valeur » alors qu’il me semblait éligible au PEA. Et ce n’est pas le seule tracker avec qui j’ai ce problème. Est-ce que vous savez pourquoi ?
    Merci

  2. Edouard Petit 11 décembre 2015 à 18:27␣- Répondre

    Bonjour, vous avez raison ce tracker est bien éligible au PEA. D’ailleurs, cela fonctionne sur Boursorama. Mais vous avez aussi raison, j’ai le même avertissement sur Bourse Direct. Il faut juste leur demander de le référencer, cela m’est déjà arrivé.Tenez moi au courant. Bien à vous.

    • terrab 12 décembre 2015 à 21:58␣- Répondre

      Merci pour ces précisions. Bon dimanche!

  3. GBOTET 20 décembre 2015 à 11:16␣- Répondre

    Bonjour,

    Bravo pour votre livre, je débute en épargne auto-gérée et votre approche « lazy » long terme sur le marché le plus large possible me semble imparable. Dans mon cas je compte ouvrir un CTO, je suis donc ouvert aux trackers non éligibles au PEA, et j’hésite encore entre ces poids lourds :

    – iShares Core MSCI World UCITS ETF (IE00B4L5Y983) en USD – non distribuant
    – Lyxor UCITS ETF (FCP) MSCI World D-EUR en EUR (FR0010315770) en EUR – distribuant
    – iShares MSCI World UCITS ETF (Dist) (IE00B0M62Q58) en USD – distribuant

    Pourriez-vous rappeler comment fonctionne la distribution en pratique, et si cela vous semble intéressant pour l’épargnant ? Autre question, est-ce que fait que le tracker soit fondé en USD ou EUR joue ?
    Au fait les frais du Lyxor semblent être à 0.30% par an d’après la fiche dispo sur http://www.lyxoretf.fr

    Merci

  4. Christophe 22 décembre 2015 à 19:29␣- Répondre

    Un point que je n’ai pas vu aborder, ni dans votre livre, ni sur ce site : les tracker et les dividendes.
    Quel est votre opinion à ce sujet ?

  5. Edouard Petit 24 décembre 2015 à 17:13␣- Répondre

    Bonjour,

    Vous êtes nombreux à me poser la question des trackers distribuants. Les trackers distribuent de façon plus ou moins régulière les dividendes des actions du sous-jacent.

    Par soucis de simplicité je me suis focalisé dans le livre sur un tracker « monde ». Il n’y en plus en version distribuante dans le PEA, une enveloppe souvent à privilégier.

    J’écrirai un article plus spécifiquement sur le sujet. Mais, à mon sens, il faut privilégier les trackers capitalisant durant toute la phase de capitalisation. Les dividendes sont automatiquement réinvestis, cela me semble plus simple à gérer.

    • Sur le PEA c’est la même fiscalité.
    • Sur un CTO la fiscalité des gains en capitaux, si on inclut l’abattement pour durée de détention, est plus favorable que l’imposition des dividendes. En plus, il vaut mieux différer sa taxation. Cela permet de faire jouer les intérêts composés sur l’ensemble de l’assiette. Evidemment, l’avantage dépend de son niveau d’imposition.

    Pendant la phase de rente. Il y a deux options : soit vendre une partie de ses trackers capitalisant soit avoir des trackers à dividendes. Cela peut être mentalement appréciable d’avoir des dividendes, mais encore une fois ce sera probablement moins avantageux fiscalement. L’abattement pour durée de détention est tout de même de 65% au bout de 8 ans.

    Sinon, entre les 3 trackers que vous citez je prendrais l’iShares Core : très gros encours, vraiment pas très cher, à réplication physique (certains apprécient) et … capitalisant.

    Si vous l’achetez sur Euronext, il côtera en Euro !

    PS : merci pour Le Lyxor non PEA, il est bien à 0,3%. Soit j’ai fait une erreur, soit ils ont fait évolué le prix.

    • Samuel 23 janvier 2017 à 17:33␣- Répondre

      Bonjour,

      Vous pointez le cas de ce tracker libellé en $ et côté en € si acheté sur Euronext. J’ai lu ailleurs qu’un même tracker pouvait avoir des déclinaisons dans de nombreuses devises.

      Pouvez-vous préciser ce mécanisme ? Est-ce une manière de se prémunir du risque de change par rapport à un tracker tout en $ ? De frais ? En quelle devise sont distribués les dividendes ?

      De manière générale, faut-il privilégier un tracker libellé en € et côté en € ou bien cela est-il sans importance ?

      Merci

      • Edouard Petit 24 janvier 2017 à 08:41

        Bonjour,
        Oui il peut y avoir des trackers libellés en $; mais vu que vous avez un compte libellé en € il est plus simple et moins cher d’acheter directement le tracker en € (vous évitez d’avoir à changer vous même vos € en $ pour acheter l’ETF en $).
        Ça ne change rien sur le risque de change ; c’est juste plus pratique pour certains institutionnels et les particuliers qui ont des comptes en $ (ce qui doit être assez rare).

  6. GBOTET 24 décembre 2015 à 18:49␣- Répondre

    Merci beaucoup pour ces clarifications, et bonnes fêtes !

  7. JeanD 12 mars 2016 à 20:35␣- Répondre

    Bonjour, je viens de lire votre livre. J’aimerais avoir votre avis sur le tracker IE00BKWQ0M75 SPDR EU SM.CAP. il me semble peu liquide : 44M et volume échangé : 40. Bien qu’il soit jeune, je pense que sa liquidité va pas s’améliorer et je ne trouve pas d’autres alternatives pour des small caps.
    D’ailleurs, j’ai lu quelques articles sur le spread bid/ask géré par le gestionnaire et donc au final, j’ai cru comprendre que la liquidité est un peu gérée par le gestionnaire. Je me trompe?

    • Edouard Petit 13 mars 2016 à 09:27␣- Répondre

      Bonjour,
      Si vous avez des alternatives ; par exemple, iShares EURO STOXX Small UCITS ETF ; mais il y en a aussi chez Lyxor et Amundi. Cependant, le volume n’est pas le problème N°1 de l’investisseur de long terme. Certes vous risquez de payer un spread plus élevé (et encore ce n’est pas complètement sûr), mais comme vous investissez pour le long terme, ça ne va pas vraiment se ressentir dans votre performance. En revanche, un ETF avec un petit encours risque de fermer … et avoir à gérer ce genre de choses est contraire à l’esprit « Lazy » (~je m’en occupe pas et j’attends) – au delà d’avoir à payer encore les frais de courtage et le spread (2 fois).
      Effectivement; SPDR MSCI Europe Small Cap est un peu limite de ce côté là avec 44M€ sous gestion est un peu limite ! L’iShares dont je parle plus haut a un encours bien plus élevé, mais des frais de 0,4% contre 0,3%.

      Pour la gestion de la liquidité, j’ai écrit un article sur le sujet : Comment fonctionne un ETF ; c’est un peu technique.

      Bien à vous
      Edouard

  8. JeanD 13 mars 2016 à 23:30␣- Répondre

    Bonsoir,
    Je parlais d’alternatives pour suivre l’indice MSCI World Small Cap. Concernant votre exemple, j’y ai également pensé. Comme alternative, j’ai pensé à suivre soit l’indice Euro stoxx small qui a l’inconvénient de plutôt représenter les moyennes capitalisations, si je ne me trompe pas, soit l’indice MSCI EMU Small Cap, qui lui concerne les Small Cap de la zone euro (donc exit UK, Suisse). En fait, aucune des alternatives me plaît mais je pense que ce sera mieux que d’acheter un tracker peu liquide et peu échangé, qui a très peu de chance de voir son encours augmenter.
    Que pensez-vous d’un tracker suivant l’euro stoxx small (plutôt Amundi car peu de frais et capitalisant) + un tracker facteurs type small value? ça me chagrine de ne pas représenter corectement les small cap car ce sont les capitalisations qui ont connu la plus grande croissance depuis des années…

    J’en profite pour vous remercier pour la qualité de votre livre ainsi que celui de votre blog.

    Jean D.

    • JeanD 13 mars 2016 à 23:35␣- Répondre

      J’ai également de vous demander : vous parlez de fermeture de ETF. Que se passe t-il pour le investisseur lazy? Qu’entendez-vous par « gérer ce genre de choses »? Argent perdu? Perte de temps?

    • Edouard Petit 14 mars 2016 à 08:49␣- Répondre

      Bonjour Jean,

      Vous avez tout à fait raison :

      • Il n’existe pas de tracker small monde éligible au PEA (mais hors PEA oui, par exemple chez SPDR)
      • Les trackers small Europe ont en général un encours faible, mais on trouve des trackers small Euro avec des encours plus élevés
      • L’Euro Stoxx Small a une capitalisation médiane de 2,1 Mds € ; c’est effectivement plutôt du mid cap. Le MSCI EMU Small a une capitalisation médiane de 0,6 Mds € donc beaucoup plus small.

      Le risque d’une fermeture d’un ETF n’est pas énorme. L’émetteur liquide l’ETF et vous rembourse de sa valeur. Si vous ne vous en rendez pas compte car vous êtes super Lazy, vous vous retrouvez avec du cash non utilisé. Mais bien sûr il vous prévient. Vous devez alors racheter un autre ETF et payer des frais de courtage et le spread.

      Je préfère aussi l’indice MSCI Europe Small mais c’est vrai que les encours sont faibles. Donc le choix n’est pas facile.

      Sinon chez SPDR il y a un tracker Small Value et comme expliqué dans mon article sur le smart Beta c’est probablement très intéressant (même si risqué). Mais il a aussi des encours faibles et n’est pas côté sur Euronext. Vous allez donc avoir des frais de courtage plus élevé et ce n’est pas sûr que votre courtier le référence comme éligible au PEA, bien qu’il le soit.

      Edouard

  9. JeanD 14 mars 2016 à 22:46␣- Répondre

    Bonsoir,
    En effet, j’ai regardé un peu les trackers disponibles sur le PEA et force est de constater que dès lors qu’on s’éloigne d’un simple tracker Wolrd, Il est difficile de bien représenter le marché. On est très vite limité par les frais, un faible encours ou l’absence de trackers…

    Je suis tombé sur le site smartportfolio, j’apprécie le portefeuille diversifié mais comme vous l’avez dit, les trackers small cap ont de faibles encours, tout comme le tracker immobilier. Cependant, si vous me dites que le seul risque est de voir un tracker fermer et avoir des liquidités non investies, je pense que je vais acheter des trackers à faibles encours, quitte à payer un spread élevé.

    Pour le tracker small value, je n’avais pas tilté sur sa non-cotation sur Euronext. Etant donné les frais élevés, je ne vais sûrement pas m’y aventurer. Par contre, j’ai vu le tracker value présenté par le site smartportfolio. Cependant, j’ai cru lire que le facteur « value » commençait à « disparaître » et n’était plus aussi performant que jadis [excusez-moi pour les termes utilisés].
    D’ailleurs, en regardant le backtest des portefeuilles proposés par smartportfolio, on voit du 10% (portefeuille tilté value) VS 7% pour un simple tracker wolrd. Cette différence est-elle simplement due à la présence du tracker value?
    En fait, je ne comprends pas pourquoi un portefeuille sensé reproduire le marché obtient un rendement supérieur à celui du marché… Je ne sais pas si je m’exprime bien.

    Enfin, dernière question, pour une personne capable d’investir de façon mécanique (donc pas de panique et se tient à sa stratégie d’investissement), recommandez-vous plutôt un tracker wolrd ou un portefeuille de trackers? Et pour vous, à partir de quelle somme investie mensuellement, on peut passer à un portefeuille de 5-7 trackers? (500?1000?1500?2000€/mois?)

    J’ai vu que vous alliez être présent pour une séance dédicace, je ne pourrais pas y être présente et j’en suis navré. Vous êtes très pédagogique et m’avez énormément appris sur les trackers. Bravo.

    • Edouard Petit 15 mars 2016 à 08:52␣- Répondre

      Le « MSCI World » c’est 80% de la capitalisation mondiale (le reste sont les émergents et les small). Sa représentativité du marché n’est pas parfaite. Cependant, je pense que la simplicité de cette stratégie compense cette approximation (d’autant plus que les émergents sont très volatiles).
      Si vous restez avec des ETF à fort encours/volume, vous pouvez ajouter un tracker Emergent et un tracker small Euro (donc pas Europe). Avec seulement 3 trackers, vous allez avoir 90% de la capitalisation mondiale. C’est déjà très très bien.

      Smartportfolio ne réplique pas le marché, car il a plus de « Value » et plus de SIIC. Si on le compare au « World », il a des small en plus et des émergents. Depuis 2002, les small, les émergents et les SIIC ont fait mieux que le « World ». Le Value Europe a, en revanche, fait moins bien que le « World ».

      Le sujet du Value mériterait une explication détaillée. Le Value sous-performe depuis pas mal d’années. On peut penser que c’est la fin du Value car maintenant c’est une stratégie très connue. Cependant, ce n’est pas ce que je pense. Le Value est connu depuis Benjamin Graham, donc depuis la 1ere moitié du siècle dernier. Pourtant, elle a longtemps perduré. Ma conviction, mais je peux me tromper, est qu’elle va continuer et reprendre du poil de la bête. Si on regarde l’explication psychologique du value, je pense que les gens seront toujours plus attiré par les entreprises de croissance et donc la performance des entreprises « value » seront meilleures. Si on voit le Value comme un risque, il n’y a pas de raison que l’investisseur ne soit pas récompensé pour cette prise de risque.

      Pour le choix entre un unique ETF world et un portefeuille de tracker, il n’y a pas de réponse toute faite. Si vous vous efforcez de travailler sur votre psychologie, le portefeuille de tracker a une belle valeur ajoutée. Il faut aussi avoir un peu de temps et d’énergie pour construire un portefeuille dont vous maitrisez les tenants et aboutissants.

      Mais le plus important sera, comme vous le dites, de résister psychologiquement dans les phases de krach et continuer à investir. C’est votre mix « obligations/actions » qui est le plus important. C’est cela qui vous permettra de bien dormir et d’avoir du cash à investir pendant les krach actions.

      Et merci pour vos encouragements, n’hésitez pas à en parler autour de vous.

  10. JeanD 16 mars 2016 à 20:54␣- Répondre

    Bonsoir,

    Mon but avec les trackers est de représenter le marché. J’avoue avoir été alléché par le rendement de 10% montré par le site smartportfolio mais je me suis rendu de plusieurs choses :
    – Il y a 7 trackers à gérer, ça rend le rééquilibrages annuel compliqué
    – les trackers small cap proposés ont de faibles encours (spread élevés, on achète les trackers plus chers) et ils ont pour certains des petits volumes d’échange. Le volume d’échange est également important à mes yeux car il représente la liquidité. Ce qui sera important lorsqu’on voudra vendre ses trackers régulièrement (rentes) ou tout solder pour un achat immo par exemple
    – les performances passées ne blablabla

    C’est pourquoi en suivant vos conseils, j’en suis arrivé à cela :
    – courtier low cost pour mes versements mensuels de 1000€ : Bourse direct (fdg : 0.198%) et Binck (fdg : 0.25%)
    – Trackers choisis : Amundi World (fdg : 0.38%), très gros encours et très gros volume échangé / répartition : 55%
    Lyxor emerging market (fdg : 0.20%), très gros encours et très gros volume échangé / répartition : 10%. Bien que les emerging market sous-performent, je vous avouerai que je suis mitigé sur une reprise. Je le choisis plus pour représenter le marché que parce que je crois à une sur-performance dans les années à venir. Mon opinion est que ce marché est sur-représenté par la Chine qui ne connait plus autant de croissance que jadis.
    Lyxor small cap euro (fdg : 0.40%) :gros encours + gros volume / répartition : 15%. j’ai fait un choix entre ce tracker et l’euro stoxx car comme recommandé par vous, il vaut mieux représenter les small cap quitte à ne pas représenter que la zone euro que prendre un tracker qui représente plus des mids caps.

    Et c’est là que le dilemme commence, je suis tenté de prendre le tracker immobilier EPRE (fdg : 0.35%) : gros encours mais volume ridicule donc très peu liquide (cependant, le prix de la part est élevé). repartition : 10%. C’est un tilt que j’ai trouvé intéressant dans smartportfolio car il permet une décorrélation avec les actions et ça superforme ces dernières années. Cette faible répartition permet de minimiser le risque (comme le marché émergent).
    et cinquième tracker : Amundi ETF Global Equity Multi Smart (fdg : 0.4%), gros encours et volume un peu faible (196 mais prix élevé) / répartition : 10%. Après avoir lu votre article, j’ai repensé au tracker value et je me suis dit pourquoi pas prendre un tracker smart beta. J’avoue ne pas avoir compris tout son fonctionnement mais si j’ai bien compris votre article, vous pensez que ce genre de trackers peuvent superformer le marché. Pensez-vous que ce produit est intéressant? Ou bien vous pensez que ce genre de produit est encore trop cher en France et n’a pas fait ses preuves.

    J’arriverai donc à une répartition suivant :
    World 55%
    Emerging 10%
    small cap euro 15%
    Immobilier 10%
    smart beta 10%

    Pensez-vous que l’allocation est bonne ou bien il faudrait que je diminue le tilt?
    Enfin, bien que j’ai simplifié le portefeuille, je me retrouve avec des frais moyens de 0.65%. Je trouve ça élevé…

    J’ai présenté votre approche à ma compagne et à la belle-famille. Ils m’ont pris pour un fou de parier sur le marché…
    J’avoue toujours avoir peur de me lancer mais la perspective de prendre ma retraite plus tôt me dit que le risque en vaut la chandelle.
    Par ailleurs, vous recommandez de faire une allocation X% en action/Y% en obligation et notamment en fonds euro pour les obligations. Cette recommandation est toujours d’actualité alors que les fonds euro fondent de 0.3 points par an?

    Jean D

    • Edouard Petit 17 mars 2016 à 08:06␣- Répondre

      Jean,

      Je pense que vous allez tout à fait dans la bonne direction en prenant du simple, pas cher et compréhensible. Essayez de ne pas trop multiplier les ETF.

      Par ailleurs, gardez bien à l’esprit que le principe de la méthode est de ne pas se croire meilleur de l’intelligence collective des gérants. Votre avis sur les marchés émergents est le vôtre, le marché est celui de l’ensemble des professionnels de la planète.

      Les trackers SIIC sont intéressants mais il est exagéré de dire qu’ils sont décorellés. Vous pouvez lire l’article sur la diversification que j’ai publié hier.

      Le tracker smart beta d’Amundi est assez sympa, même si ce n’est pas facile à comprendre si on ne se plonge sérieusement dedans (et il est très important de bien comprendre ce que l’on fait). J’en ai et je compte renforcer. Mais je pense qu’il peut faire doublon avec le world, quoique ce n’est pas complètement sûr.

      Au final, votre allocation me semble tout à fait correcte car vous suivez grosso modo le marché.
      Sinon, je ne pense pas que vous arriviez à 0.65% de TER car vous avez que des trackers à moins de 0.4% (de tête).

      Je ne sais pas si cela vous permettra de prendre votre retraite plus tôt mais ça vous aidera à avoir une retraite décente. Par ailleurs, gardez à l’esprit que les actions peuvent chuter très très gravement. Vous allez vivre du -30%, du -50% voire du -70%. C’est sûr ! Alors il faudra être très fort dans sa tête et ce n’est pas donné à tout le monde. Votre belle-famille a raison sur ce point.

      Donc allez y très progressivement, lissez vos apports, profitez des baisse, entrainez votre psychologie, investissez pour le très long terme … Sinon vous risquez la catastrophe.

      Pour ce qui est des assurances vie, en fait il faut surtout une part de votre patrimoine qui est sécurisée. A mon sens, l’assurance vie reste le produit sécurisé le plus performant. Quelle allocation actions/obligations (fonds Euros) avez-vous prévu ? C’est plus important que votre allocation actions.
      Dans votre cas, vu que vous débutez, il faut une part assez faible en actions.

      PS : ne tablez pas sur 10% par an sur les actions, même inflation comprise. Ca a été vrai dans le passé, mais c’est loin d’être sur à l’avenir. J’écrirai un article sur combien on peut espérer, mais déjà vous pouvez lire l’article « pourquoi les actions montent »

  11. JeanD 17 mars 2016 à 20:17␣- Répondre

    Bonjour,

    Pour commencer, j’ai lu votre dernier article et je me suis totalement reconnu dedans! Très bon article!

    Je ne pense pas dépasser 5 trackers et je pense qu’il vaut mieux ne pas dépasser ce nombre.

    Pour le trackers émergents, c’est en effet qu’un avis et j’espère m’être trompé (une fois mon PEA rempli). Pour le tracker immobilier, mon terme était un peu fort mais je pense que c’est rassurant d’avoir un autre type d’actif légèrement de-correle.

    Honnêtement, le fonctionnement du tracker smart beta m’est incompréhensible… J’ai les notions des facteurs. D’ailleurs, je voudrais placer une petite critique sur votre livre : le passage sur l’existence des facteurs n’a pas du tout été clair pour moi. J’ai du faire pas mal de recherches pour comprendre.
    Je comptais le prendre et me former ensuite…. Du coup, je ne sais pas pourquoi vous pensez qu’il peut faire doublon sur le world. Si vous pouvez me l’expliquer, je suis preneur.

    Pour la répartition en %, j’ai eu du mal a la calculer pour représenter le marché… J’ai même trouvé que 10% pour l’immo et 10% pour le smart était bcp! Je pense que c’est le plus dur une fois les trackers choisis. Dans le TER je compte les frais de courtage+fdg du tracker. Et du coup, je trouve que 0.65% reste encore élevé.

    Je pense investir a coup de 1k€/mois ce qui représente en fait un peu moins d’un tiers de mon epargne actuellement. Je profite de cette situation actuelle pour commencer a épargner. Donc ce sera 33% action et 67% (pel et assurance vie=2k€/mois). Ce % variera en fonction de mon epargne tout en essayant de placer 1k€/mois afin de remplir le pea en 12 ans (je trouve ça déjà bcp).
    D’ailleurs pensez-vous qu’a un moment donné, il faut vendre ses trackers capitalisant et acheter des trackers distribuants pour s’assurer une rente mensuelle ? Est-ce que les dividendes continuent a être distribué ? (J’imagine que non…).

    Et enfin, une fois le pea plein, vous recommandez de continuer la stratégie sur cto? Av? Trop dépendant de la TMI? Arrêter la stratégie et tout mettre en assurance vie.
    Je n’ai pas trouvé d’assurance vie qui propose des trackers intéressants. Si je me trompe pas, on a le world chez linxea vie et il y a puissance avenir qui propose bcp de trackers mais c’est assez cher. Je crois …

    En tout cas, j’ai hâte de lire vos prochains articles. J’espère pouvoir y lire des articles qui présentent plus les inconvénients de l’indiciel. 🙂

    Jean D.

  12. Edouard Petit 18 mars 2016 à 08:43␣- Répondre

    Bonjour,

    Pour le Smart Beta … c’est compliqué ! N’hésitez pas à poser vos questions en réponse en article sur ce sujet. (C’est compliqué c’est pour ça que j’en conviens, dans le livre on reste sur sa fin. Mais je ne voulais quand même pas passer à côté)

    Sinon 10% pour les REIT c’est déjà pas mal oui, car vous en avez déjà dans les autres trackers. Donc c’est 10% de surpondération.

    Vous pouvez transformer vos trackers capitalisant en tracker distribuant lorsque vous désirerez une rente. Vous pourrez aussi vendre des petits bouts de vos trackers capitalisant. C’est au choix.

    Quand le PEA est plein, il n’y a pas de solution miracle. J’écrirai un article la dessus. Mais vous en avez pour plus de 10 ans, vous avez le temps de voir.

    Sur les inconvénients de l’indiciel … il n’y en a pas des masses ! Le plus gros à mon avis est que ce n’est pas très fun ! Sinon, c’est vrai que c’est agréable de se sentir directement un peu propriétaire d’Apple ou Air Liquide. Si vous en voyez d’autres, je suis preneur …

  13. JeanD 24 mars 2016 à 00:49␣- Répondre

    Bonsoir,

    Pour le Smart Beta, j’ai beaucoup appris ces derniers jours sur les facteurs mais j’avoue que j’ai du mal à déterminer l’allocation. Je souhaite tenter de superformer le marché avec ces facteurs sans trop augmenter la volatilité. J’ai à peu près compris le fonctionnement du tracker smart beta d’Amundi et si j’ai bien compris. Les titres choisis pour les sous-indices de ce trackers peuvent faire doublon avec le World. C’est pourquoi cela peut valoir le coup de baisser la pondération conseillé du World (75%) de 10% au profit du Smart Beta.

    Pour le REIT, je n’avais pas du tout pensé au REIT présents dans les autres trackers. Jusqu’à quel %, recommenderiez-vous la pondération d’un tilt? (que ce soit reit ou autre). Je pensais à l’abaisser à 7%.

    Que pensez-vous de cette répartition :
    World 66%
    Emerging 10%
    small cap euro 7%
    Immobilier 7%
    smart beta 10%

    Ou ma première pondération était plus sensée (World 55%
    Emerging 10%
    small cap euro 15%
    Immobilier 10%
    smart beta 10%)

    Avec cette répartition, j’alloue 17% de mon portefeuille à superformer le marché. Est-ce trop? Devrais-je diminuer encore diminuer le tracker immo ou le tracker smart beta?

    Imaginons que mon PEA soit plein, que j’ai 40% en fonds euros et que ma capitalisation soit d’environ 400k€. Je souhaite alors commencer à percevoir des rentes. Quelle est la solution que vous recommandez :
    1) rester en trackers capitalisants, si bourse montante, vente de trackers; si baissier, rachat partiel d’AV
    2) vendre ses capitalisants et vivre des rentes de ses distribuants même si marché baissier
    3) autre alternatives

    Pour l’après PEA, j’attendrai votre article. Est-ce que vous allez également aborder les robots advisors? (Yomoni, Marie Quantier). J’ai déjà un avis dessus mais j’avoue voir d’autres avis !

    Pour moi, le risque de l’indiciel est surtout l’éclatement d’une bulle durant la phase rentière et un retour à la normale > 15ans. Mais j’avoue que j’ai du mal à en trouver en vous lisant…

    Jean D

    • Edouard Petit 24 mars 2016 à 10:08␣- Répondre

      Oui c’est ça, et l’ETF smart Beta d’Amundi est conçu pour être tout de même assez corrélé au World. Mais définir une allocation optimale est effectivement un vrai casse-tête.
      Je pense que le Max du REIT en plus de celles incluses dans les autre tracker est de 10%. Mais franchement entre 10% et 7% ça ne change pas la face du monde.
      Vos deux répartitions fonctionnent. C’est difficile de savoir à l’avance laquelle est la meilleure.
      Sinon, il est probable que les REIT sous-performent le marché (d’un point de vue « fondamental » c’est ce qui devrait se passer), mais faire baisser le « risque » global de votre portefeuille.

      Pour la phase de rente, il faut imaginer, comme je l’écrit dans le livre avoir une très grosse partie de son patrimoine en obligations/fonds Euros. Si vous avez des ETF actions, vous pouvez avoir des trackers capitalisant ou distribuant, c’est kif kif (dans le PEA, pas dans le CTO). Vous pourrez revendre tous vos capitalisants pour acheter du distribuant si vous vous sentez plus à l’aise avec du distribuant. Mais il n’est pas toujours facile de trouver du distribuant sur le PEA.
      Pour le risque d’éclatement de la bulle. Vous parlez de quelle bulle ? De toutes les façons, personne n’arrive à faire vraiment de market timing ; la gestion active ne réduit pas les krachs …

      • JeanD 24 mars 2016 à 19:44

        Bonsoir,
        Je pense également comme vous : les REIT risquent de sous-performer le marché dans les années mais rien n’est bien sûr car je pense que l’immo a de belles années avec les taux bas. A voir donc pour la répartition 5-10%.

        Pour la phase de rente, je ne vois juste pas s’il faut consommer les trackers actions ou le fonds euro/obligation. Mais j’imagine qu’il vaut mieux consommer le fonds euro qui en cas de krach ne devrait pas trop baisser. Tandis que consommer les trackers en période de krach c’est vendre ses trackers « à perte » dans le cas où on considère une remontée dans les années qui suivent…

        Pour la bulle, je pense à l’immobilier entre autre ou simplement au fait que le marché est un peu trop haussier à mon goût alors qu’il n’y a plus autant de croissance. Rien de scientifique, juste un sentiment. Je vous avouerai qu’un krach là me ravirai, je pourrais investir à moindre coût!

  14. Maxime 24 mars 2016 à 12:19␣- Répondre

    Bonjour à tous,

    Merci pour votre livre très instructif mais n’étant pas spécialiste, je me pose certaines questions :

    Dans le cas d’un indice qui a en gros un max drawdown de – 50 % entre 06/2007 et 03/2009, revenu à l’équilibre en 03/2013 :

    Fallait-il mieux étaler l’investissement uniquement pendant la baisse (soit en gros 24 mois) ou pendant la baisse et la remontée (soit 6 ans) ?

    En cas de gain jugé acceptable ou en cas de crise :

    – Que penser de tout arbitrer et recommencer l’investissement progressif ? ou arbitrer uniquement la plus-value ?

    – En cas de descente en flèche de l’indice, quid de la mise en place un stop loss relatif de la plus haute VL à -15 %, tout arbitrer et recommencer immédiatement l’investissement progressif depuis le début ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Merci,

    • Edouard Petit 24 mars 2016 à 12:27␣- Répondre

      Bonjour Maxime,

      De manière générale, surtout quand on est pas spécialiste, il vaut mieux investir progressivement que ce soit en phase de hausse ou de baisse.

      L’idée du stop loss se regarde, mais quand revenir sur le marché ? Il y a des stratégie sur les Moyennes Mobiles qui font ce genre de choses. J’en parlerai peut-être dans un article. Mais je pense que ces stratégies sont loin d’être la panacée.
      Tout vendre et puis faire de l’investissement progressif, à mon avis ca ne marche pas bien du tout !

      • Maxime 24 mars 2016 à 18:03

        Merci pour votre réponse,

        En comparant les 2 hypothèses de ma question elles sont à peu près similaires. Sans doute parce que le prix d’achat moyen est le même durant la descente que pendant la remontée.

        En regardant les graphiques des indices boursiers, on aurait envie d’en conclure qu’une phase baissière de l’indice mondial excède rarement 36 mois, donc qu’il n’est pas judicieux d’étaler un capital en investissant progressivement sur une durée plus longue (bien sûr en maintenant un versement mensuel quoi qu’il arrive). Serait-ce selon vous une conclusion à peu près valable ?

        Je comprends ce que vous dites concernant le stop loss, il serait contre productif avec l’idée de profiter naturellement des tendances.

        J’en reviens juste à l’idée d’arbitrer lorsque l’on considère que la performance globale est satisfaisante (5 % annualisé par exemple), et de commencer à réétaler dans la foulée le capital sur 36 mois (en laissant aussi le versement mensuel). Sans faire des calculs de mathématiciens avec les moyennes mobiles, ne serait-ce pas un moyen simple de s’assurer un rendement certain ?

        Merci encore pour la pédagogie dont vous faites preuve !

  15. Edouard Petit 24 mars 2016 à 19:28␣- Répondre

    Maxime, sans faire de calculs compliqués il n’y a pas de « moyen simple de s’assurer un rendement certain ». Ça se saurait je vous promets ! On peut toujours un peu tenter d’optimiser, et surtout il faut s’efforcer de ne pas faire d’erreurs majeures ! Donc il ne faut pas tenter les stratégies alambiquées. Keep it simple !

  16. DrMinimal 28 avril 2016 à 11:45␣- Répondre

    Bonjour,

    bonne nouvelle, le tracker Vanguard FTSE Dev. World est éligible au PEA !
    (http://www.boursorama.com/bourse/trackers/etf.phtml?symbole=2aVEVE)

    Bien à vous,

    Dr. Minimal

  17. Edouard 7 juin 2016 à 17:05␣- Répondre

    Bonjour,
    J’ai terminé votre livre qui est très instructif. Grâce à vous j’essaye de me lancer mais je ne sais pas chez quel courtier m’inscrire. J’ai un compte chez Boursorama que je vois cité ici, cependant j’ai lu que IDealing était bien moins cher pour les petits portefeuilles comme ce sera mon cas. Y a t’il des couts cachés que je ne vois pas ? IDealing possederait il moins de trackers ? Qu’en pensez-vous ?
    Merci !

    • Edouard Petit 8 juin 2016 à 06:59␣- Répondre

      Bonjour,

      Boursorama est très bien, surtout si on a tous ses comptes chez eux.
      En revanche, c’est sûr que l’on peut trouver moins cher. iDealing me parait plus être une plateforme de trading qu’une plateforme d’investissement pour l’Epargnant 3.0.
      Moi je suis chez Bourse Direct. L’interfaçe est un peut spartiate, mais ça fonctionne et ce n’est pas très cher. Je peux vous parrâiner si vous m’envoyez un mail.
      Mais tous les courtiers ont accès à tous les ETF (côtés sur Euronext en tout cas).

      Ausi, n’hésitez pas à mettre un commenaire sur Amazon et à faire du bouche à oreille …

      Bien à vous

  18. Vincent 5 juillet 2016 à 08:14␣- Répondre

    Je ne peux pas passer d’ordre sur le tracker Amundi sur Boursorama, le bouton est désactivé. Pensez-vous qu’il y ait un montant d’ordre minimal ?

    • Edouard Petit 6 juillet 2016 à 05:56␣- Répondre

      Le montant de l’ordre minimal est du prix de 1 unité de l’ETF soit un peu plus de 200€.
      J’étais chez Boursorama avant et je n’ai jamais eu de problème pour acheter ce tracker. Le service clientèle doit surement pouvoir vous aider.

  19. BEN 7 juillet 2016 à 15:02␣- Répondre

    Bonjour,

    La performance du tracker Amundi ETF MSCI World CW8 est de 35,04% bruts sur 3 ans, 58,85% bruts sur 5 ans.

    Un mandat piloté offensif de chez ING Direct -entre autres- fait 49,58% nets sur 3 ans, 56,29% nets sur 5 ans. (0 à10% de fonds euros / 90 à 100% d’actions)

    Sauf erreur on ne peut pas dire que l’une des deux options soient plus risquée que l’autre.

    Pour une gestion lazy, avantage à la gestion pilotée : qu’en pensez-vous ?

    Merci

    • Edouard Petit 7 juillet 2016 à 17:39␣- Répondre

      Bonjour,

      En préliminaire, je dirais que vous trouverez toujours des fonds qui font mieux qu’une allocation passive sur 3 ou 5 ans. Mais plus vous allongez cette durée plus cela devient compliqué.
      Par ailleurs, la question n’est pas de trouver des fonds/gestions sous mandat/allocations conseillées qui ont fait mieux que les indices dans le passé, mais dans le futur.
      Si vous additionez ces deux problèmes, on voit que la gestion passive à faible frais est la bonne solution.

      Mais regardons votre exemple en particulier. Il n’est pas évident de trouver des rapport de performance officiels, car il faut être client pour les avoir.
      ING annonce sur son site web pour son profil offensif, 56,29% sur 5 ans à la fin de l’année dernière effectivement (sachant qu’ING dit que la moyenne des fonds profilé a fait 35,46%).
      En revanche, Google m’indique +78,15% sur la période. Soit 12,2% par an pour Epargnant 3.0 et 9,2% pour ING, soit une différence de 2,9%. Pas étonnant, vu la différence de frais entre les 2 approches.

      Pour une gestion Lazy, avantage à la gestion passive, je n’ai pas de doute la dessus. Mais je ne me fonde pas que sur cet exemple.

  20. BEN 8 juillet 2016 à 14:16␣- Répondre

    Tout d’abord merci pour votre attention.

    Ensuite, voulez vous dire que les chiffres affichés des gestions pilotées ne sont pas fiables ?
    « Google m’indique +78,15% sur la période. Soit 12,2% par an pour Epargnant 3.0 et 9,2% pour ING » : à quelles recherches correspondent ces chiffres ?

    En tant que néophyte je souhaiterais y voir un peu plus clair avant de prendre mes décisions…

    • Edouard Petit 8 juillet 2016 à 14:43␣- Répondre

      Je ne sais pas si les chiffres affichés par la gestion pilotés ne sont pas fiables. Vous me parlez de quels chiffres ? Où avez vous eu ces informations ? N’hésitez pas à m’envoyer le lien en message privé.
      Mais par exemple, ING avait pris l’habitude à comparer sa performance dividendes compris avec un indice monde dividendes non compris.

      Pour savoir la performance du tracker Amundi World, tappez EPA:CW8 dans Google Finance.
      Amundi World Cw8 sur 5 ans

      Moi j’ai pris les chiffres que donne ING pour la performance d’ING, et les chiffres que donne Google Finance pour l’ETF Monde.

  21. vidot 11 août 2016 à 11:26␣- Répondre

    bonjour
    tout d’abord un grand merci pour votre site et votre travail- Cela fait longtemps que je pensais investir à travers les trackers mais depuis que j’ai découvert votre site je suis encore plus convaincu que c’est la meilleure option pour des investisseurs pas trop expérimentés..
    J’ai donc souscrit une AV Puissance sélection et un PEA chez BOURSO–
    Par contre je n’arrive toujours pas à trancher entre deux compositons de portefeuille et j’aimerais votre avis sur la question –
    Choix 1 –
    60% lyxor all world LYYO
    10% amundi europe Value CV9
    10% Amundi Russel RS2K
    10% lyxor msci small cap (SMAE)
    10% Amundi FEN DVEU (PMEH)

    choix 2
    40% amundi SP 500
    30% EUROPE gde CAP (MEU ou ERO)
    8% RS2K
    7% SM europe MMS ou ESM
    10% amundi Emergent
    5% immo PMEH

    Je me dis que pour commencer le premier serait plus simple à vivre surtout au niveau du rééquilibrage – C’est vrai que le all world est plus cher en frais mais il regroupe 3 positions de l’autre choix et que le nombre d’ordre et arbitrages, au final on ne devrait pas être très loin, surtout sur des sommes encore modestes–

    Voilà, où j’en suis 🙂

    • Edouard Petit 11 août 2016 à 15:01␣- Répondre

      Bonjour,

      Les 2 portefeuilles sont intéressants (et probablement assez proche dans le résultat) mais vous mixez des ETF éligibles à votre assurance vie et au PEA. Ca va être un peu compliqué à gérer.

      Au démarrage, il faut surtout chercher à faire simple et apprendre à gérer votre psychologie. C’est bien plus important que le choix entre ces 2 portefeuilles.

  22. JEAN 11 août 2016 à 15:22␣- Répondre

    merci edouard
    oui je sais j’ai pris puissance selection pour son grand choix de trackers mais il n’y a tout ce que je voudrais
    je comptais en prendre certains dans l’ AV et le RS2K et le REIT dans le PEA.

    Sinon lesquels choisiriez vous entre
    Europe : MEU ou ERO
    sm euro : MMS ou SMC

    en tous cas encore merci pour ce site qui est très pédagogique et riche d’enseignement tout en étant très très clair..
    et quant à votre patience et disponibilité pour répondre aux néophytes comme moi…. chapeau bas monsieur/

    • Edouard Petit 11 août 2016 à 17:16␣- Répondre

      Franchement, je pense que vous vous compliquez la vie en mélangeant l’assurance vie et votre PEA (surtout pour le rebalancing).
      Pour les ETF, franchement ça ne va pas changer grand chose. Je vous cassez pas la tête. Peut-être juste éviter SMC qui a un petit encours.

      Merci beaucoup pour les compliments, surtout que je ne fais ça que par passion.
      N’hésitez pas à mettre une critique du livre sur Amazon, ca aide beaucoup.

  23. xuo 14 septembre 2016 à 18:39␣- Répondre

    Bonjour, depuis longtemps je suis convaincu de l’intérêt d’investir sur les trackers, plutôt que les titres vifs. Cependant, est il possible de déléguer le choix, les arbitrages? Au sein d’un PEA ou d’une assurance vie?
    Existe t’il des mandats de gestion « clé en main », pour quel coût? Quelle est l’offre commerciale?

    Sur le net, j’ai bien vu un bandeau publicitaire pour YOMONI.

    Merci pour votre éclairage.

    • Edouard Petit 16 septembre 2016 à 10:01␣- Répondre

      La seul possibilité pour déléguer la gestion clé en main sur base d’ETF est, pour l’instant Yomoni. Ils ont une offre PEA et Assurance Vie.

  24. jeremy 9 octobre 2016 à 13:10␣- Répondre

    Bonjour Monsieur Petit,
    J’ai adoré votre livre et je compte appliquer beaucoup de vos conseils mais habitant en Belgique, j’ai quelques problèmes pratiques.
    En Belgique, on a pas tout ce PEA, il n’y a pas d’impôt sur la plus value (pour l’instant) mais par contre trouver des ETF sur les sites des grandes banques est impossible.
    Personnellement, j’ai peur des sites web type fintech qui propose les ETF. (et je n’en connais pas en belgique sauf peut-être keytrade)
    Si je vais voir les possibilités sur Rabobank, deutsche bank, bnp fortis, … il n’y a que des OPCM.

    Pourriez-vous dire ou peut-être me conseiller un site belge qui procure des ETF en Belgique ? et sans trops de risque?
    Merci encore pour votre fantastique site et livre.

    jeremy

    • Edouard Petit 9 octobre 2016 à 18:31␣- Répondre

      Bonjour Jeremy,
      Je suis ravi d’avoir des lecteurs belges, et surtout aussi enthousiastes.

      Je ne connais pas du tout la fiscalité belge, mais si vous n’avez pas d’impôt sur les plus value vous avez encore plus de choix. (Attention à l’imposition sur les dividendes, cela peut influencer votre choix entre les ETF distribuants ou capitalisants).
      Pour trouver les ETF vous pouvez aller sur les sites des émetteurs : Lyxor, Amundi, Vanguard, iShares etc.
      Vous pouvez aussi regarder sur http://www.morningstar.be/

      Bien à vous

  25. Patrick37 15 octobre 2016 à 21:45␣- Répondre

    Bonjour,

    C’est avec grand intérêt que j’ai lu votre livre et découvert ce systéme de trackers qui semble correspondre à mon profil. Je souhaiterais avoir votre avis sur la composition du portefeuille que j’envisage. J’ai choisi uniquement des trackers capitalisants et je prévois un investissement mensuel de façon à maintenir la répartition initiale qui sera.

    Sur PEA:
    – AMUNDI ETF MSCI EMG MKTS UCITS ETF – EUR – FR0010959676 (10%)
    – AMUNDI ETF RUSSELL 2000 UCITS ETF EUR – FR0011636190 (10%)
    – SPDR MSCI EUROPE SMALL CAP UCITS ETF – IE00BKWQ0M75 (10%)

    Sur CTO:
    – iShares Core MSCI World UCITS ETF (EUR) IE00B4L5Y983 (70%)

    Merci d’avance pour les remarques et les conseils que vous me donnerez.

    Cordialement.

    • Edouard Petit 16 octobre 2016 à 05:48␣- Répondre

      Bonjour,

      La répartition entre les ETF me semble très bien. Mais je ne comprends pas l’intérêt du mix entre le PEA et le CTO. Pourquoi ne pas mettre un tracker world dans le PEA ? (même si ils sont un peu plus chers que le iShares que vous envisagez, la fiscalité devrait compenser cela)

      Bien à vous

      • Patrick37 16 octobre 2016 à 15:08

        Merci pour votre réponse.

        Je sais que le mix entre le PEA et le CTO peut surprendre mais je l’ai fait pour certaines raisons:

        – pour mon tracker world, j’en souhaitais un avec un gros encours et à réplication physique car je comprends mieux ce mécanisme que celui utilisé par les synthétiques.
        – je souhaitais également diversifier les prestataires (Amundi, SPDR, …) sans toucher aux trackers de chez lyxor qui ont des encours plus faibles.
        – Au niveau de la fiscalité, je serais certainement très faiblement imposé quand je toucherai à ce placement et je préfère me garder la possibilité de retirer une partie quand je le souhaiterais.

        Merci encore pour vos conseils.

        Cordialement

  26. BRUNIN 25 novembre 2016 à 18:03␣- Répondre

    Bonjour. Si je comprends bien si je souhaite un tracker monde au sein de mon PEA, je dois plutôt choisir Amundi que Lyxor compte tenu des encours respectifs ?
    Merci
    Cordialement

    • Edouard Petit 26 novembre 2016 à 19:01␣- Répondre

      Bonjour,
      Effectivement, je pencherais plus sur Amundi, même si les deux sont jouables. Le Lyxor a une valeur de la part inférieure, çà peut intéresser des gens.
      Cordialement

      • BRUNIN 26 novembre 2016 à 19:31

        Bonjour,
        je vous remercie pour votre réponse. Certes la part est plus intéressante sur Lyxor mais est ce le critère à privilégier ? Pour quelles autres raisons me conseillez vous plutôt Amundi.

        Avec mes remerciements

        Cordialement.

  27. Edouard Petit 26 novembre 2016 à 19:36␣- Répondre

    A mon avis le premier critère est l’encours
    Il faut regarder les frais aussi et le Lyxor est 0,07pts plus cher

    La valeur de la part peut être important si vous investissez des petits montants (ce n’est pas nécessairement simple de d’investir des multiples de 200€ chez Amundi)

    • BRUNIN 26 novembre 2016 à 19:52␣- Répondre

      Très bien. Merci. Combien conseillez vous d’investir dans ce cas là. Il s’agit d’un investissement sur PEA, ayant liquidé l’ensemble des valeurs que je possédais à l’exclusion d’Engie.
      J’espère que je n’abuse ps en vous posant ces questions.

      Merci

      Cordialement

      • Edouard Petit 27 novembre 2016 à 08:42

        Re-bonjour,
        je ne peux pas réellement répondre à cette question. Cela dépend de trop de paramètres, dont votre capacité d’épargne, votre épargne actuelle, votre durée d’investissement, votre acceptation du risque.
        Tout est expliqué dans le livre.
        Cordialement

      • BRUNIN 28 novembre 2016 à 09:31

        Bonjour,
        A combien pensez vous que je doive fixer mon ordre d’achat sur Amundi World ?
        Merci
        Bien cordialement

      • BRUNIN 29 novembre 2016 à 11:59

        Très bien
        Merci tout de même pour vos conseils
        Visiblement il faut acheter votre livre. je vais voir comment me le procurer
        Merci encore
        Cordialement

  28. Pierre Camille 28 décembre 2016 à 20:22␣- Répondre

    Bonjour,

    J’essaye d’identifier un tracker small Europe, pour diversifier comme vous le recommandez. Est-ce que l’ETF suivant semble bon ?
    iShares STOXX Europe Small 200 UCITS ETF (DE) ISIN DE000A0D8QZ7, WKN A0D8QZ

    NB: Je comprends que par ailleurs, un bon ETF Small US est AMUNDI ETF RUSSELL 2000 UCITS ETF EUR – FR0011636190

    • Edouard Petit 28 décembre 2016 à 21:41␣- Répondre

      Bonjour,

      Oui c’est ETF est intéressant, même si c’est plus un ETF mid cap que small cap.
      En small cap il y a le Lyxor EMU Small.
      Pour donner un ordre de grandeur l’iShares à des entreprises avec une capitalisation médiane de 2,3 Mds € et le Lyxor de 0,7 Mds.
      Mais le Lyxor est moins diversifié géographiquement.

      Pour les USA, l’Amundi dont vous parlez est une option tout à fait valable.

      • BRUNIN 29 décembre 2016 à 16:42

        Bonjour,

        quel serait votre conseil actuellement ? Monde, Europe, Mid Cap ?

        Avez vous des exemples ? J’ai suivi le votre en acquérant AMUNDI ETF MSCI WR qu s’avère un bon choix !

        Merci

        J’ai acheté votre livre sur Amazon…mais n’ai plu y consacrer bien peu de temps malheureusement

  29. Patrice 3 janvier 2017 à 16:08␣- Répondre

    Bonjour,
    Je souhaite suivre deux de vos conseils :1) Investir dans le tracker AMundi EFT MSCI World 2) Faire des achats programmés (par ex : xxx € /mois )
    J’ai toutefois l’impression qu’il il n’existe pas de possibilité d’acheter des fractions (part non entière) de ce tracker dans le cadre d’un PEA
    Est ce le cas de ce tracker ou existe il de (bons) trackers éligibles au PEA et qui offrent cette possibilité ?
    Merci

  30. GG 17 février 2017 à 17:02␣- Répondre

    Bonjour, le hsbc n’est’il pas à 0.15, soit celui ayant le moins de frais actuellement.
    D’ailleurs quand est’il de la garantie du maintien des frais au fil des années ?
    Merci.

    • Edouard Petit 17 février 2017 à 17:30␣- Répondre

      Bonjour,
      quel HSBC ?
      Les émetteurs de trackers ne s’engagent pas sur la tarification dans la durée, celà étant force est de constater que celà baisse.

  31. GG 18 février 2017 à 15:10␣- Répondre

    Celui que vous citez à 0.35 le HSBC MSCI World UCITS ETF WRD (IE00B4X9L533). Mais la performance nette de frais reste inférieure au ishares (tout comme le vanguard).
    C’est important la perf nette de frais aussi ? ou pas ?

    • Edouard Petit 19 février 2017 à 08:39␣- Répondre

      Oui la performance nette de frais est importante, mais ce n’est pas non plus majeur car cela peut changer au fil des années.
      Attention, Vanguard n’a pas le même indice, donc vous ne pouvez comparer directement.

  32. Serge BRUNIN 27 février 2017 à 14:20␣- Répondre

    Bonjour,

    Que pensez vous de ce tracker pour la diversification Monde ?

    Lyxor Euro Corporate Bond Ex Financials UCITS ETF

    Merci

    Cordialement

    • Edouard Petit 28 février 2017 à 09:06␣- Répondre

      Bonjour,

      Que c’est de l’obligataire.
      Que c’est de l’obligataire corporate et que je ne vois pas l’intérêt par rapport à un fonds en Euros.
      Que c’est en Euro et non diversifié monde …

      Je n’ai pas encore beaucoup écrit sur les ETF obligation car les fonds en Euros sont encore une meilleure solution à mon avis.

      • Serge BRUNIN 28 février 2017 à 09:13

        Parfait
        Je vous remercie pour vos conseils
        Ayant suivi votre conseil pour Amundi World que conseillez vous actuellement
        Merci
        Bien cordialement

      • Edouard Petit 1 mars 2017 à 05:56

        Bonjour,
        Je ne conseille rien « actuellement » en général, car je ne fais pas d’allocation tactique.
        Le Amundi World est toujours et sera toujours un bon choix … si on investit régulièrement

  33. Aurore 5 mars 2017 à 08:36␣- Répondre

    Bonjour,

    Avant tout, merci pour votre blog et vos conseils pertinents et avisés !
    Juste une petite précision : le Lyxor MSCI world (FR0010315770) a des frais de 0,45% et non pas de 0,30%.
    Cordialement

    • Edouard Petit 5 mars 2017 à 10:07␣- Répondre

      Bonjour,

      L’ETF Lyxor monde non PEA, dont vous parlez a bien des frais de 0,3%. Vous pouvez le trouver en assurance vie.
      En revanche, le Lyxor World PEA a lui des frais de 0,45%.

      Il faut bien faire attention, chez Lyxor il y a deux lignes de produits. La ligne PEA a des ETFs avec des encours en général assez faibles.

  34. Aurore 5 mars 2017 à 10:50␣- Répondre

    Merci de votre réponse. J’ai bien remarqué qu’il y avait deux Lyxor World, un éligible au PEA et l’autre non.
    Donc, il y a une grosse erreur sur la fiche de LInxea Avenir sur laquelle le FR0010315770 est crédité de 0,45% de frais !

  35. Serge BRUNIN 28 mars 2017 à 15:56␣- Répondre

    Bonjour,

    Que pensez vous du Tracker suivant ?

    LYXOR ETF SX6 UTIL
    FR0010344853 – UTI

    Merci

    Bien cordialement

    • Edouard Petit 28 mars 2017 à 20:29␣- Répondre

      Bonjour,
      Je ne suis pas un grand fan des ETF sectoriel, et il faudrait surtout voir comment cela s’intègre dans un portefeuille complet. Mais individuellement celà n’a pas réellement d’intérêt.

      • Serge BRUNIN 28 mars 2017 à 21:42

        Bonsoir
        Merci beaucoup pour votre réponse
        Quel type d’être privilégiez vous dans ce cas.
        J’ai investi dans Amundi ETF MSC WORLD sur vos conseils (+6.54% à ce jour.
        Cordialement

  36. Adrien 5 avril 2017 à 15:19␣- Répondre

    Bonjour, je commence depuis peu, à m’intéresser aux tracter via mon assurance vie. Je suis heureux d’être tombé sur votre article et les commentaires qui vont avec. Très intéressant à lire !
    Étant un petit épargnant 300 à 400 euros par mois pour l’instant, ma stratégie actuelle est de ne pas trop m’eparpiller. J’ai commencé à investir sur l’Ettf lyxor msci world bien que j’ai l’impression de rentrer « trop haut » lyxor est malheureusement le seul fournisseur d’etf via linxea vie.
    Je souhaite d’ici la fin de l’année avoir une répartition comme suit :
    Livrets & fond euro AV 75%
    Obligations euro 10 %
    Etf world 10%
    2 ou 3 autres etf à définir 5%

    Que pensez vous de cette répartition avec le but de financer une Residance principale d’ici 5 ans ?

    • Edouard Petit 5 avril 2017 à 16:44␣- Répondre

      Bonjour,
      5 ans est un temps assez cours donc il ne faut pas prendre trop de risque. Il ne faut investir dans le world que la partie dont vous n’avez pas besoin.
      Je pense qu’un ETF obligations euros and une assurance vie est inutile. Ca ramene rien et il y a des frais

  37. david 21 mai 2017 à 18:33␣- Répondre

    bonjour
    quelle est la différence entre ce s deux trackers c?
    AMUNDI ETF WORLD-B MSCI World 268.040 268.180 265.860 Oui 117 268.110 (c) 0.82% 9.13%
    AMUNDI ETF MSCI WR MSCI World 239.460 239.580 239.040 Oui 1 736 239.520 (c) 0.18% 3.02%

    merci

    • Edouard Petit 21 mai 2017 à 19:09␣- Répondre

      Bonjour, pouvez vous me donner les codes ISIN s’il vous plaît

  38. Serge BRUNIN 25 mai 2017 à 10:35␣- Répondre

    Bonjour,
    pouvez vous me dire ce que vous pensez de l’ETF : LYXOR UCITS ETF CAC 40 DAILY DOUBLE SHORT (BX4)
    FR0010411884
    Merci

  39. envazenjet 27 mai 2017 à 22:04␣- Répondre

    Bonjour Edouard et merci pour tout ce contenu. J’ai quelques questions à propos de ce billet :

    Savez-vous pourquoi l’amundi a plus de frais que le vanguard par exemple?

    Le fait que vanguard soit indexé en £ implique t-il des frais de change si l’on souhaite récupérer notre capital en € dans quelques années ?

    Pourquoi est ce que tout les fond indexé sur du MCSI n’ont pas exactement les mêmes performances ?

    Est ce que le PEA reste interessant avec la nouvelle fiscalité du patrimoine (flat tax de 30%) ?

    Merci,

    • Edouard Petit 28 mai 2017 à 09:56␣- Répondre

      Chaque gestionnaire a des façons différente d’opérer et sa propre politique de prix. Vanguard a la réputation (à juste titre d’être très peu cher), mais on ne peut pas dire qu’Amundi soit cher.
      Si un ETF côte dans une autre devise vous aurez des frais de change à l’achat et à la vente (qui dépend de votre courtier)
      Un ETF doit quand même être géré un minimum, il peut donc y avoir des différences de performances, mais elles sont minimes. Les frais influencent aussi la performance.
      Le PEA reste plus avantageux qu’un CTO même en cas d’une flat tax vu qu’il y à 0 impôt. Mais de toutes les façons nous ne connaissons les contours exact de cette flat tax et quand elle sera mise en oeuvre

Laisser un commentaire